Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

lundi 22 mai 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Cape Thro Vraquier au 1/200

Cape thro - Peinture de la coque, mat et travaux sur les hiloires de cale

Thierry Jorissens

Ce modèle à beau être fabriqué au 1/200e, la foison de détails ne le rendra que plus réaliste et agréable à regarder. Et puis sur 1,5 m de longueur de pont il y a de quoi équiper ! Mais avant cela il faut s’occuper de la pièce maitresse : la coque.

- la peinture définitive de la coque

Comme de nombreux navires de la marine marchande, la coque est de deux coloris : rouge pour la partie immergée et noir pour la partie visible.

Masquage avant peinture noire - 36.8 ko
Masquage avant peinture noire

Après la peinture complète de la coque en "rouge carène", j’ai du tracer une ligne délimitant les deux teintes à la flottaison. Pour y parvenir sans peine, j’ai utilisé un laser. Ces appareils nous rendent de précieux services dans ce genre de situation. J’ai seulement repèré à un endroit le changement de teinte, positionné mon laser et ma coque rigoueusement horizontaux et réglé le faisceau sur mon repère.

Ensuite il a été facile de marquer, suivant le trait de lumière rouge, l’endroit précis où coller le masking tape.

Ensuite c’est la phase pose du papier journal débordant largement vers le bas, la protection du pont, et pour finir peinture au pistolet, coloris noir profond.

Le résultat ! pas mal, non ? - 28.3 ko
Le résultat ! pas mal, non ?

Une fois la peinture bien sèche on enlève avec précaution le papier et l’adhésif. En général on est agréablement surprit du résultat. Je n’échappe pas à la rêgle et trouve ma coque parfaite, ressemblant désormais à un navire.

- le mât

Il sera fixé tout à l’avant du pont. Je l’ai fabriqué à partir de différentes pièces de bois. Le fût est "tiré" d’une baguette chinoise. C’est pourquoi il a cette section carré en bas et ronde en haut !

Le mât avant - 38.1 ko
Le mât avant

J’y ai ensuite ajouté une épaisse platine basse. C’est elle qui sera collée au pont. A peu près à mi-hauteur j’ai bricollé un radar fixé au mât par deux petits supports en laiton. En partie haute j’ai collé une platine au contour triangulaire découpé dans du CTP.

Enfin j’ai positionné tout en haut un feux réalisé avec une minuscule LED SMC. Pour l’alimenter j’ai percé de deux trous les platines haute et basse dans lesquels passeront les fils.

- Travaux sur les hiloires de cales

Sur chaque paroi de chaque cale sont soudés des renforts. Je ne pouvais imaginer les découper et les coller un à un, ...il y en a tout de même 298 !

J’ai réfléchit à une astuce pour les fabriquer en série. En moins de temps qu’il ne faut pour le dire, j’ai imaginé un petit montage pour ma mini disqueuse Proxxon. J’ai tout d’abord collé sur une plaque plasticard des petits profils U de 2x1 mm à interval régulier.

Découpe des renforts - 25.4 ko
Découpe des renforts

Ensuite j’ai bricolé une mini table de travail avec une rainure pour laisser passer la lame de découpe, juste ce qu’il faut. Je l’ai solidement fixée à une table. J’ai ajouté une butée, espacée de la lame de la bonne cote : celle de la hauteur des renforts. En vis à vis j’ai positionné la disqueuse, elle aussi bien serrée (il vaut mieux éviter les accidents idiots !). Puis, simplement, à la manière d’un scieur de bûches, j’ai débité tous les habillages d’hiloires.

Renforts des hiloires - 24.6 ko
Renforts des hiloires

Pour finir j’ai collé ces petites plaques renforcées sur tous les cotés des hiloires de cale. Les panneaux de cales ont été heureusement plus simple à fabriquer. J’ai collé du ctp aux dimensions intérieures des trous de cale sur des plaques de plasticard légèrement plus grandes. Elles se mettront facilement en place par gravité.



Prochains articles :
-  l’électronique à bord
-  derniers travaux sur le pont

Tracé lumineux - 33.3 ko
Tracé lumineux
Pour tracer plus facilement la ligne démarquant le rouge et le noir de la coque, j’ai utilisé un laser.
Laser en place - 14.2 ko
Laser en place
J’ai positionné la coque et le laser bien horizontaux et calé l’appareil pour faire correspondre le faisceau de lumière au repère
Préparation du mât - 20.4 ko
Préparation du mât
Le mât est fabriqué avec une baguette chinoise, d’où sa base carrée. On y ajoute une platine supérieure, un petit cylindre en guise de radar et enfin une led SMC comme feu.
Le mât avant peinture - 21.4 ko
Le mât avant peinture
Bien rigide sur sa platine basse, l’alimentation électrique longe le fût par l’avant. Il faudra juste prévoir un trou dans le pont.
Travail en série - 16.7 ko
Travail en série
La pose des renforts verticaux autour des cales représente un gros travail : il faut coller 298 renforts de 1 cm en profilé Evergreen de 2x1 mm ! Pas question de les coller un à un : je fabrique en série une grande plaque avec les renforts.
Le poste de travail - 23.4 ko
Le poste de travail
Je construis (hum !...) une micro scie circulaire avec un disque monté sur une fraiseuse à main Proxxon, et une table de sciage.
La table de travail - 14.3 ko
La table de travail
C’est une simple planche de bois dans laquelle j’ai réalisé une rainure laissant dépasser juste ce qu’il faut la lame de découpe. Sur le coté j’ai ajouté une rêgle d’appui pour garantir des découpes bien rectilignes.
Les pièces découpées - 16.6 ko
Les pièces découpées
Voici l’ensemble des renforts à coller contre les hiloires des cales. Il y en a quarante au total !
Les panneaux de cales - 19 ko
Les panneaux de cales
Les panneaux de cales et leurs doublantes en CTP de 3 mm qui s’emboîteront dans les hiloires.
.