Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

lundi 24 juillet 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Le Tuiga

TUIGA Voilier Classe15M JI
chapitre 1

Alain Meyer

Ce voilier est la propriété du Y.C.M. à Monaco depuis 1993. Il a été construit en 1909 par les chantiers Fife & Son pour le Duc Medinacelli (Espagne).

Ses mensurations en mètres :
-  Longueur au pont : 23,20
-  Largeur (maitre bau):4,17
-  Flottaison : 14,98
-  Tirant d’eau :2,95
-  Surface de voile : 414 m2
-  Déplacement : 39 tonnes
-  Numéro de voilure : D3

Faire le choix d’une échelle raisonnable (tranportable ou portable ?) lire les conseils d’autres constructeurs et je m’arrête sur 1/15ème.

Bôme - 199.9 ko
Bôme
Pour la mise en train....

Au travail

...(plaisir ?)

Comme je n’ai pas encore fini une autre maquette, je me lance sur les petites choses qui peuplent le pont d’un bateau, qui s’appellent "accastillage". Je veux parler des bittes (il y en a 25), de l’amortisseur de bôme, deux chaumards à la poupe et deux autres à la proue, le cabestan, le cerclage de pied de beaupré, celui de proue et celui de tête de beaupré, sans oublier les rateliers de drisses placés près des haubans.

Quelques pièces du vrai :

Amortisseur - 52.9 ko
Amortisseur

L’amortisseur de bôme fait 90cm de long. Comme son nom l’indique il amorti la bôme lors du virement de bord ou lors de l’abattée vent arrière. Si la bôme qui fait près de 12 mètres de long est mal contrôlée, elle risque de faire de gros dégâts en bout de course, d’où cet amortisseur. Il est fixé en travers du pont, repris sur un barrot, et souvent étaillé sur la quille.

Le cabestan

Le seul "winch" du bord. Une belle pièce en bronze servant au relevage du mouillage (aussière et chaine), il est servi à la force du poignet.

Les bittes

Il y en a 25 sur le pont. Elle servent à tourner tous les bouts de manutention des voiles (drisses, écoutes, renvois etc).

Cabestan - 79.1 ko
Cabestan
Belle pièce en bronze et une des 25 bittes.

Chaumards

Chaumards de poupe. - 61 ko
Chaumards de poupe.
deux belles pièces en bronze.

Deux à la poupe et deux à poupe, ces derniers sont simples.

Ceux de la poupe sont en bronze et comportent 3 galets. Un jeu de patience pour la construction.

Rateliers

A la hauteur des cadènes de haubans on trouve, de chaque côté, un ratelier. Il reçoit l’amarrage des drisses de voiles.

Ratelier - 79.1 ko
Ratelier
Les drisses sont étarquées sur ces rateliers. On les devine entre les haubans et palans.


Les mâts

Repassons maintenant sur l’avant du bateau. Nous allons voir comment est gréé le second mât, le beaupré de près de 6 mètres de long.

Beaupré - 102.7 ko
Beaupré

Là aussi bien des pièces compliquées et qui doivent résister à de fortes tensions.

Accastillage de pont - 43 ko
Accastillage de pont

J’espère pouvoir en arriver là.....rêver donne des ailes....BELLES

Le vrai - 109 ko
Le vrai
Image Chasse-Marée


Il faudra un peu de patience pour la suite, mais en attendant je suis à votre disposition pour les renseignements.

Au 15ème les dimensions du voilier seront (en centimètres) :
-  Longueur coque : 154
-  Flottaison : 104
-  Largeur : 28
-  Tirant d’eau : 19,5
-  Surface de voile : 16715 cm2
-  Déplacement : 11,250 kg

Ceci ne sont que des mesures et des prévisions.

Pour en savoir plus, un modéliste italien, Monsieur Claudio DIOLAITI du Club A.MO.N - Milan, a fait une étude et commencé un modèle au 15ème. Nous trouvons son travail sur le site de son club

Les photos visibles sous mes pièces sont tirées du site du Yacht Club Monaco et d’un photographe professionnel Je me suis servi aussi du Chasse-Marée N°78 et de la revue YACHTING n°55 2013.

Voilà pour l’origine de ma documentation, liste qui n’est pas exaustive (ma bibliothèque...).

Accastillage

J’ai utilisé la manière de M. DIOLAITI. De la patience, du laiton, encore de la patience, des limes, scie, soudure. Par bitte cela représente 11 pièces ; 2 tiges filetées de M2 soudées sur 2 tubes de 3mm ovalisés. 2 embases de laiton de 1mm sur lesquelles on soude au centre 2 entretoises (tube de 3mm), sans oublier les écrous M2. On nettoye et poli, le tout monté sur un contreplaqué pour voir et voilà :

Bittes - 44.1 ko
Bittes
8 pièces par bitte et une traverse en bois.

Le Cabestan

Cabestan - 61.9 ko
Cabestan
Il ne sera pas fonctionnel.

Il ne sera pas fonctionnel, il est conctruit en bois, carton et quatres clous en cuivre. Il est peint avec Humbrol, cuivre et or mélangé. Il pèse 6 grammes.

Poids du cabestan

L’amortisseur

Amortisseur - 46.6 ko
Amortisseur
Au 1/15ème il fait 6 cm

Sur le modèle il fera 6 cm de long. Son âme est une tige de laiton de 3mm, filetée M3 aux deux bouts. Une bague de 5x3mm au centre de la longueur sert de positionnement aux deux boudins en caoutchouc (comme sur le vrai). Ces boudins sont faits avec de la bande d’étanchéité en caoutchouc auto-vulcanisant (dans le commerce d’accastillage). Ensuite les étriers, en laiton 2mm et un anneau à boucle pour une poulie supplémentaire. Les supports du tout formés dans un bloc de laiton, avec une tige laiton filetée M2 qui traversera le pont. Aux deux bouts, un écrou borgne en laiton M3. Une manille (en fil laiton 2mm) relie les deux étriers et la poulie double.

En pièces détachées - 33.2 ko
En pièces détachées
La poulie fait partie de l’accastillage d’un autre bateau

Poids du modèle - 31.9 ko
Poids du modèle

Ratelier

Les deux rateliers sont construits avec une tige de laiton de 4mm. A chaque extrémité un trou fileté M2 reçoit une tige filetée. Sur la tige une entretoise avec une embase (pour la hauteur sur le pont. Trois cabillots sont enfoncés dans la tige de 4 forée à 2mm.

Ratelier - 67.7 ko
Ratelier
La photo qui m’a servi et les pièces pour la fabrication.

Colliers de beaupré

Le beaupré est un mât à part entière. Trois colliers le sertissent ; à la base (plage avant), sur la proue avec des barres (enfléchures) et à la tête.

Collier de proue - 62.5 ko
Collier de proue

Le collier de proue sera le plus difficile à construire. En plus du cerclage, il porte deux réas de halage du mouillage (dans une cage), deux embouts pour les enfléchures et une tige de fixation sur la proue.

Embase du beaupré - 68.7 ko
Embase du beaupré
Sur la photo on voit les 2 chaumards de proue. En haut le collier de tête (simple)

Le collier de l’embase est formé avec du laiton de 2mm. La bague formée est soudée. Sur le haut, un renfort est brasé, percé pour être fileté au centre. La tige filetée M2 traverse toute la bague et passera au travers du beaupré, dans un tube, et fixera le tout sous le pont à la hauteur d’un couple. La tête de la tige est terminée par une petite bitte. De chaque côté une bitte recevra les bouts de palan de sous-barbe et étarque de foc.

Le tout pèse 123 grs, il manque toutes les cadènes de haubans et poulies de renvoi de palans.

En vrac, pesée du tout - 50.4 ko
En vrac, pesée du tout