Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

mercredi 20 septembre 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Construction d’une coque en bois

Bâti de montage /chantier pour bateaux modèles réduits

Alain Meyer

Depuis que je construis des modèles (d’avions ou de bateaux), j’ai toujours construit ou reconstruit le chantier adapté au modèle. Ce n’est pas toujours pratique et c’est bien souvent du temps perdu et du matériel gaspillé. Alors, pour mon dernier modèle, j’ai pris la décision de construire un gabarit réutilisable et modulable.
Cet article a pour but de vous le présenter
Dans la colonne de droite, vous pouvez apprécier un montage de coque sur ce bâti

La planche de base :

Un panneau de lamellé-collé de sapin de 25 cm de largeur sur un mètre de longueur. L’épaisseur de 28 mm n’est pas excessive car la rigidité est impérative.

Sur cette planche j’ai matérialisé un axe médian dans le sens de la longueur. Le trait est tiré avec une pointe à tracer et ensuite un crayon noirci le creux, pas de risque d’effacement.

Les glissières de chaque côté en bois de hêtre.  - 8.6 ko
Les glissières de chaque côté en bois de hêtre.

Ensuite il faut construire deux glissières en bois de hêtre, espacées de 20 cm, sur toute la longueur de la planche. Les pièces de bois sont vissées ensemble et sur la planche. A ce stade il s’agit déjà d’être précis (pour le reste aussi).
Je forme un T avec deux lattes de hêtre soit : Le montant 20 x 15 mm et la traverse 10 x 25 mm de profil, sur un mètre de long. Dans cette glissière vont se positionner des supports pour soutenir la suite et laisser de l’espace pour passer la main sous le montage de la coque.

En haut : deux des quatre montants. Ensuite, la base, avec deux montants fixés, les deux longerons, 10 traverses de couples, 3 piliers en bas à droite. - 19.2 ko
En haut : deux des quatre montants. Ensuite, la base, avec deux montants fixés, les deux longerons, 10 traverses de couples, 3 piliers en bas à droite.

Les montants :

Ce sont les soutiens transversaux de deux longerons. Je reprends du hêtre de 20 x 15 mm à la longueur entre les deux glissières, cette traverse doit être bien mobile dans le T, sans trop de jeu. Une plaque de contreplaqué de 12 mm/5 plis aux dimensions de 15cm de large sur 12cm de hauteur est vissée et collée sur cette traverse, toujours en respectant l’axe initial (milieu du gabarit). Sur le haut, une traverse de hêtre est également vissée et collée sur l’autre face de la planche (important pour la suite). J’ai choisi de la faire de 35 cm de long, son profil étant de 15 x 15mm. Elle va servir de soutien aux deux longerons.

Profil du montant, avec le pilier de soutien de la quille.  - 13.5 ko
Profil du montant, avec le pilier de soutien de la quille.

Montant avec pilier  - 30.8 ko
Montant avec pilier

Pour mon bateau (Tuiga 275mm de large au 1/15ème et 1560mm de long) j’en ai construit quatre pièces. Pour bloquer et fixer ces montants, j’ai choisi d’utiliser des vis M5 x 30 à tête ronde (à chaque extrémité). Elles se serrent dans des écrous prévus pour être noyés dans l’épaisseur de la traverse inférieure (celle dans la glissière). En serrant la vis, on bloque la traverse sur le fond et contre la traverse du T. Ne pas oublier de tracer les axes de toutes ces pièces sur toutes les faces, c’est très utile pour le montage du tout.

Système des vis de blocage des montants. - 18.3 ko
Système des vis de blocage des montants.

L’écrou, entre les 2 vis (flèche rouge) qui est noyé dans le bois - 17.6 ko
L’écrou, entre les 2 vis (flèche rouge) qui est noyé dans le bois

Longerons :

Ces longerons (deux pièces) sont des lattes en sapin de section rectangulaire (12 x 20mm) et de la longueur nécessaire par rapport à celle de la quille. Elles viennent fixées sur les traverses supérieures (35cm) des quatre montants. C’est maintenant que la précision paie. J’ai décidé que la face supérieure de ces longerons correspond à la ligne de flottaison (WL) du modèle.

Les 2 longerons et les traverses de couples (simplement posés).  - 13.8 ko
Les 2 longerons et les traverses de couples (simplement posés).

Traverses de couple :

Chaque couple dépassant sous la ligne de flottaison va recevoir une traverse (sapin 1 x 1cm) fixée avec des pinces ou serre-joints (éventuellement vis) positionnée sur la WL, cette traverse prend appui sur les longerons et y est fixée (aux distances requises par le plan du modèle).

Couple avec une traverse fixée sur la WL et posé sur les longerons. - 16.1 ko
Couple avec une traverse fixée sur la WL et posé sur les longerons.

Piliers :

J’appelle « piliers » des montants qui prennent appui sur la traverse de base du montant et qui soutiennent la quille. Il en faut autant que le nombre de montants et de la longueur nécessaire pour pouvoir fixer la quille dans l’axe du gabarit. J’ai utilisé du hêtre de 20 x 15mm. Ces piliers sont positionnés de façon à mettre la quille dans l’axe : ils sont décalés de la moitié de l’épaisseur de celle-ci.

En images....

Début de la construction, les couples sont fixés, la quille en place soutenue par les piliers.
Le premier bordé posé-collé.

Regardez les images (qui sont parlantes) !

...et je suis à votre disposition pour plus
N’hésitez pas à me contacter

Comme on le voit, le gabarit va servir de support pour la construction du pont et l’aménagement intérieur, ...
en passant par le ponçage et masticage, ponçage et masticage, ponça.... etc ... sans oublier la peinture.