Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

vendredi 15 décembre 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Les matériaux

Construire en carton

Albertus

On l’a répété, l’emploi de carton en modélisme naval est aujourd’hui courant grâce à l’emploi de G4 ou de cyano fluide pour le rendre étanche et solide

Il faut aussi rappeller que l’usage du carton permet de réaliser une économie sur le budget construction, mais surtout de faciliter grandement la construction d’éléments complexes

En effet, lorsqu’on emploie le carton, on travaille généralement en dessinant à plat et en déroulement, les éléments à réaliser (directement sur le carton ou en passant par l’ordi et un programme de dessin vectoriel)
Ensuite on découpe, on plie et on colle

Exemple pratique : le tableau de bord de la VCSM au 1/15e

Bien qu’un dessin succinct figure sur le plan de GA, l’utilisation des photos permet de comprendre la disposition et de mieux se rendre compte des volumes à réaliser

© photo Christian Herrou - 108.1 ko
© photo Christian Herrou

Le premier exemplaire en 6 éléments - 149.7 ko
Le premier exemplaire en 6 éléments


Etude de la forme à dessiner pour l’élément supérieur - 11.7 ko
Etude de la forme à dessiner pour l’élément supérieur
des pattes de collage sont prévues par endroit
Iil faut aussi tenir compte de la surface dépliée pour optimiser le carton disponible Par exemple, il y a 11 façons de déplier un cube

Le troisième exemplaire  - 118.4 ko
Le troisième exemplaire


_Dessiner de façon précise

La précision du dessin à plat (surtout si il est réalisé à l’ordi) permet d’obtenir une construction parfaite et bien d’équerre, ce qui n’est pas forcément le cas lorsqu’il s’agit d’assembler une quantité d’éléments séparés

Le principe est donc de dessiner en déroulement, puis de découper et de plier

Construction d’un cube en carton - 8.2 ko
Construction d’un cube en carton
Il faut aussi réfléchir à l’encombrement du volume déplié : Le volume total de l’objet à réaliser pourra être séparé en plusieurs éléments simples, mais le principe consistera toujours à en avoir le moins possible !
-  Les éléments séparés devront être faciles à rassembler entre eux et l’ensemble devra être suffisamment rigide que pour se maintenir sans renforts ou en en utilisant le moins possible

Les imprimantes permettent d’utiliser du papier épais, mais on peut aussi utiliser du papier 80g et le coller au carton en employant une colle en bombe qui ne détrempera pas le papier en risquant de le déformer, ce qui ferait perdre l’avantage d’un dessin hyper précis

Ma dernière utilisation du carton a donc été la réalisation du tableau de bord de la vedette VCSM :

Voici les photos en cours de fabrication de la structure de ce tableau de bord.
Le tableau de bord n’est pas terminé, car il me manque des photos montrant les éléments de gauche (bureau et armoire)

Alors que le choix de construire en bois ou en carte plastique aurait nécessité la découpe et l’assemblage difficile de 19 éléments très précis et où il aurait surement fallut recourir à un masticage complexe et à une sous-structure de maintien, le choix du carton à finalement nécessité la découpe et le traçage des plis au cutter de manière simplement précise de seulement deux éléments !

Le dessin a été réalisé directement sur le carton (une feuille 50x70 cm de papier aquarelle 350g/m² ) au crayon finement taillé (un crayon récupéré chez Ikea, ils sont super !), avec une latte et une équerre en plastique.

La découpe est effectuée au cutter Excel (lames n°11) sur un tapis auto-cicatrisant

Je reconnais avoir tout recommencé deux fois : le premier modèle étant constitué de trop d’éléments et leur ajustement avec un carton épais de 0,2mm n’étant pas nickel à mon goût

Le premier exemplaire était constitué de 8 éléments sur une structure en balsa et en lattes diverses
Il est photographié tête en bas pour montrer la structure complexe en balsa nécessaire à maintenir tout ensemble
La surface de carton nécessaire était de 25x18 cm
Les nombreux joints de collage s’ajustant mal rendait le tout grossier et il se positionnait mal en place dans la cabine

Le second exemplaire était constitué de 4 éléments, mais, mal conçus, je n’arrivais pas à équerrer correctement les collages, et si la mise en place dans la cabine aurait pu passer pour acceptable, je n’étais pas satisfait

Le troisième exemplaire est en deux morceaux
A présent, les deux éléments sont simplement déposés l’un sur l’autre et collés entre eux
Il faut toutefois préciser que pour pouvoir réaliser la construction en seulement deux éléments, la surface de carton nécessaire mesure 50x40 cm
la mise en place dans la cabine est presque parfaite

L’ensemble est simplement collé au dos sur trois rectangles de ctp qui permettent la mise en place dans le bateau l
Les deux éléments sont posés l’un sur l’autre et collés entre eux
Les collages sont effectués à la colle blanche rapide
Les collages sans rabats sont effectués à la cyano et renforcés par l’intérieur par un léger congé en colle blanche