Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

mercredi 26 avril 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Le Tuiga

TUIGA chapitre 4

Alain Meyer

Le mât ... Les mâts : beaupré - bôme - gui - balestrons

LE MÂT

Le mât actuel du vrai bateau est un assemblage de profils de bois collés avec, au centre, un vide intérieur.
D’origine, il est possible qu’une partie ait été d’une seule pièce tirée d’un arbre. Il a toujours été posé sur la quille. Un étambrai permet le passage du pont. A l’origine le mât était rond ; une photographie montre un étambrai en forme de cercle avec un profil permettant de serrer une braie (jupe) en toile de voile autour du mât et serrée ensuite sur l’étambrai pour en assurer l’étanchéité.

Etambrai - 72.7 ko
Etambrai
Vue de l’étambrai d’origine, lors de la mise à neuf du bateau.

Comme je veux faire de mon Tuiga une maquette navigante, j’opte pour le cercle. Actuellement, le passage du pont se fait sur un profil octogonal avec un diamètre de 45 cm, important pour un mât. Je vais donc avoir un mât de diamètre 30 mm au niveau du passage d’étambrai. Cela représente un certain poids si je le construit plein en bois. Je vais donc reprendre la méthode d’un modéliste qui a utilisé une canne à pêche en fibre de verre.

Je me rends dans une boutique spécialisée où j’explique mon problème. Je suis très bien compris et conseillé. J’achète donc une canne téléscopique (sans accessoires) pour 40CHF (35€). J"en profite pour acheter une bobine de tresse de pêche en dacron de 1,2mm pour les écoutes, une autre de câble d’acier inox de 0,6 mm pour les haubans, pantoires, martingales, estropes, etc

Pour les écoutes - 84.2 ko
Pour les écoutes
Bobine de tresse de pêche en Dacron, de 1,2mm de diamètre.

Pour les haubans - 49.4 ko
Pour les haubans
Câble pour la pêche en inox de 0,6mm.

Un mât en canne à pêche - 107.3 ko
Un mât en canne à pêche
Partie de la canne à pêche utilisée pour le support du mât.

La canne est télescopique à 4 sections, qui, déployées, donnent une longueur de cinq mètres.
Je choisi selon mon besoin deux sections qui vont me servir à la construction du mât. Terminé, sa longueur du pied à la pomme sera de 192cm. Le diamètre à l’étambrai est de 30mm et à la tête de 20mm. Le tout sera fourré de baguettes de cèdre rouge de 2x3mm sur 1m. Le raccord des deux sections se fait à environ mi-hauteur. Cela me donne un poids de 235g pour le mât brut, sans accastillage.

Tête du mât - 52.4 ko
Tête du mât
Cette photo permet d’apprécier les couleurs du cèdre et la forme de la tête de mât. Il manque le mâtereau et la pomme.

A part cela je dois poncer le mât et le pont. Je ponce le pont à la machine (tout doux) et le mât à la main.

Ponçage - 127.8 ko
Ponçage
Le pont et le mât sont prêts au ponçage et vernissage.

Quelques vues du mât (vrai) :

Pied de mât - 133.1 ko
Pied de mât
Non, ce n’est pas "un sac de noeuds" ;-)

Emplanture du mât de flèche - 62.3 ko
Emplanture du mât de flèche
Le vrai mât est en deux parties, mât de flèche et bas mât.

Cercle de mât du vrai bateau - 113.1 ko
Cercle de mât du vrai bateau
Fourré en cuir. Manille ligaturée

Partie névralique du mât - 196 ko
Partie névralique du mât
Flèches, encornat, gui et son palan, fourrage de ragage, arc-boutant de martingale

Nous avons donc un mât d’une pièce. Sur le vrai bateau, la pression de l’encornat sur le mât doit être compensée. Pour se faire on utilise un câble fixé au dessus des barres de flêches et sur le pied du mât au niveau du pont.

J’ai aussi un mât d’une pièce, la pression de l’encornat ne sera pas la même (au prorata), mais je vais aussi installer ce câble qui a pour nom une "martingale. Par contre elle ne sera pas fixée au niveau du pont mais juste au dessus de l’encolure de l’étambrai. Elle viendra s’appuier sur un arc-boutant posé au-dessus du fourrage pour l’encornat.

Appui et arc-boutant de l’encornat - 188.8 ko

Le beaupré

Il permet d’avancer le point d’amure du foc en avant de l’étrave. Il est haubanné de chaque côté et la sous-barbe reprend la force de l’étai du foc sous l’étrave. Le pied est pris en avant du winch dans une pièce qui le cercle. A l’étrave un autre cercle le maintien dans l’axe.

Beaupré - 63.3 ko
Beaupré
Haubanné et étarqué sur la sous-barbe

Fixation - 81.4 ko
Fixation
Fixation du pied de beaupré

La bôme

Avec un peu plus de 15 mètres de long, elle dépasse la proue de 2 mètres. Elle est actuellement réalisée en lamellé-collé mais à l’époque il s’agissait souvent d’un tronc. Avec la force du vent, elle ploie.
C’est très impressionnant à voir !

bout de bôme - 46.5 ko
bout de bôme
Le bout de la bôme porte une plaque en bronze

Le vit de mulet est très sophistiqué. Il est mobile sur 3 axes : gauche-droite, haut-bas et sur lui-même.

Vit de mulet - 171.9 ko
Vit de mulet
Elément de mât

Vit de mulet - 63.2 ko
Vit de mulet
Elément de bôme

Le gui

Il s’appuie sur le mât à l’aide de l’encornat et maintient la grand voile à sa forme. Il sert d’étarquage et permet la prise de ris. Il aide aussi à la mise en place du flèche. Il est hissé par un palan et est maintenu par un système de poulies et d’étarques.

Le flèche

C’est l’espar de la voile de flèche, il est monté au mât avec un pic et sur le gui avec un balestron, sur lesquels il est établi. A nouveau poulies et drisses/étarques.

Monté pour voir.... - 110.6 ko
Monté pour voir....
J’essaie... ?

Essai - 117.3 ko
Essai
Faut bien voir de quoi ça a l’air ? Ne pas être cloche...

Le plus long boulot va maintenant commencer....

Nous allons ici faire "à suivre" !
Maintenant je dois partir à la recherche du tissus pour les voiles. _... et j’attend de recevoir ma nouvelle télécommande ! ... Youpi  ! !

Fourrage

Des baguettes de cèdre rouge de 2x3x1000mm et trois tubes de colle UHU hart, du papier carrossier et un sac de patience, voilà pour le matériel. Quelque essais ont été faits pour le collage du bois sur la fibre-résine, pas besoin de poncer, ça tient !

Collage des lattes - 48 ko
Collage des lattes
Habillage du mât en lattes de cèdre collées sur les tubes de la canne à pêche

Je prévois en même temps de faire passer deux fils électriques pour les feux de tête de mât. C’est prévu mais je ne sais pas pas encore si cela se fera. En attendant, les deux fils ne gênent personne et ne se voyent pas.

Electricité - 71 ko
Electricité
Deux fils sont prévus pour l’alimentation des feux de tête de mât

Le fourrage se fait sans difficulté et je passe au ponçage. Ainsi la liaison des deux sections se fond et on ne voit rien. Je passe alors au laquage (deux couches de fond dur et une couche de laque synthétique). Ensuite je construis et pose l’accastillage du mât. Il y a pas mal de travail à ce niveau.
Je vous explique en images :

Tête de mât - 75.4 ko
Tête de mât
Les lattes constituant le fourrage du mât sont posées. Les fils sont collés et maintenus par une latte.

Fourrage  - 77.5 ko
Fourrage
Vue au niveau de l’étambrai

Cercle d’étais - 153.3 ko
Cercle d’étais
Fixation supérieure de la martingale, fixations d’étais, arc-boutant de palan de gui

Vit de mulet - 100.9 ko
Vit de mulet
Cerclage de fixation du vit de mulet, 6 taquet et le ridoir de la martingale

Palan de gui - 121.6 ko
Palan de gui
Le palan de gui sur sa pantoire et l’arc boutant


Beaupré

Il est tourné dans un tourillon de frêne (16mm au pied, 9mm à la tête) une couche de fond dur et deux de laque synthétique. L’accastillage est simple mais doit être solide. Il subi les coups de mer et de forte traction sur les étais, barres de flèche et la sous-barbe.

Cercle de proue - 47.2 ko
Cercle de proue
Cercle avec 2 rouleaux et embase de barres de flèches
 
 
Fixation - 55.2 ko
Fixation
Une tige fileté soudée sous le cerclage est collée dans un tube

Tête de beaupré - 149.4 ko
Tête de beaupré
Ridoirs d’étais (2) de sous-barbe (1) et de haubans (2)

Pied de beaupré - 74.6 ko
Pied de beaupré
Cerclage, fixation par une tige filetée au travers du mât, 2 taquets


La bôme

Sur ce voilier la bôme est très longue : 1060 mm. Comme sur les photos en navigation, on voit la bôme qui s’incurve sous la force du vent. J’ai voulu reproduire cet arc sachant qu’il n’apparaîtra pas à cette échelle. Je vais utiliser le lamellé collé.

Bout de bôme - 66.3 ko
Bout de bôme
Une impression papier sur fond en relief passé à la colle plastique. L’effet est bon sur un diamètre de 10 mm.

Bôme - 172.5 ko
Bôme
Pour obtenir l’arc sur la bôme j’utilise la méthode lamellé-collé en forme

Arc de la bôme - 134.7 ko
Arc de la bôme
Au centre la flèche est de 20mm.

Vit de mulet - 64.9 ko
Vit de mulet
Sophistiqué ! ! Trois axes de rotation : gauche-droite, haut-bas, et sur lui-même. Appréciez la cloche du bord.

Cerclage du vit de mulet - 12.2 ko
Cerclage du vit de mulet
Fixation au mât du vit de mulet, 6 taquets. Les cercles de la voile et le ridoir de la martingale

Les derniers espars sont le gui, le pic et le balestron. Ils servent à l’établissement de la grand-voile et de la voile de flèche, il n’y a rien de difficile pour construire ces espars.

Encornat - 102.4 ko
Encornat
Pièce d’enfourchement qui permet au gui de glisser le long du mât. L’original et les pièces du modèle.