Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

lundi 26 juin 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Trucs et astuces basiques

Trucs en vrac 24

Albertus

Rambardes sinueuses

Armer les courbes
-  Les rambardes sont souvent constituées d’une suite de courbes, ce qui les rend difficiles à réaliser, même sur gabarit, n’étant pas toujours exact pour positionner le début d’une courbe à former. Et si par malheur on rate une courbe, une partie du travail accompli jusque là risque de devoir être recommencé.

De plus, le tube s’écrase et on nous dit que le mieux est de le remplir de sable ou de soudure pour éviter l’écrasement. Mais avec des fins tubes de 1, 2 ou 3 mm de diamètre, l’astuce du sable ne marchera pas, et de toute manière ce n’est ni facile ni pratique, même pour des tubes de 4 ou 5mm.

Le truc est double : il consiste à réaliser les rambardes en plusieurs morceaux de tubes cintrés à part, en enfilant dans les parties à courber un fil de laiton du diamètre correspondant au diamètre intérieur du tube. Ce fil empêhera l’écrasement. Ensuite on réassemble les éléments courbes et droits, toujours avec le même fil intérieur servant alors de goujons. Enfin, une goutte de soudure sur chaque jonction rendra l’astuce invisible et solide


Pourquoi dès lors ne pas réaliser la rambarde en fil plutôt qu’en tube ? parce que les tubes étant bien plus rigides que les fils, on aura plus de netteté dans les portions droites. De plus, l’ensemble sera plus léger, et si on doit forer pour poser des entretoises, c’est plus facile de forer un tube que de forer un fil

La barre franche

Elle est maintenue par des palans
Sur la maquette d’un voilier de travail, la barre est maintenue par deux palans. Il faut donc bien comprendre comment ils sont placés, leur utilité étant évidente.

Étant donné que pour bien représenter les choses il faut bien les comprendre, le second dessin explique comme le marin actionne la barre, s’aidant d’un des palans pour la manœuvrer