Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

lundi 24 avril 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Le Zubr

La saga du Zubr (12)
...La fin de l’histoire !

Benoît Raynal

Le Zubr est maintenant terminé.

Il a reçu tous les équipements nécessaires, mais on devine les divers cartons que j’ai employés pour les réaliser.

Pour le peindre, j’ai démonté les hélices et fermé les trous des puits de sustentation, puis j’ai entouré toute la jupe avec du papier.
J’ai utilisé une peinture pour voiture que mon ami avait déjà utilisée : de marque MOTIP, cette peinture permet d’avoir une stabilité de la couleur. Il suffit de commander le même numéro pour avoir la garantie d’obtenir la même teinte.

Avant peinture - 11.4 ko
Avant peinture

Vue de dessus - 14.8 ko
Vue de dessus

Mise en peinture, masquage de la jupe - 12.2 ko
Mise en peinture, masquage de la jupe

La trappe avant et le château seront peints à part.

Les cylindres qui figurent les canaux de survie seront peints en blanc. Je vais aussi avoir besoin de noir et de rouge. Pour cela, je vais acheter des stylos de retouche pour peinture voiture.

Vue de profil. La jupe n’est pas gonflée - 10.5 ko
Vue de profil. La jupe n’est pas gonflée

Version finale : détail du château - 12 ko
Version finale : détail du château

Je vais rajouter des petits détails que j’ai vus sur des photos du Mordovie.
Les bouées de sauvetage sont en carton habillé. Il y en a quatre qui seront fixées avec de la Soliq.
Les étoiles et le drapeau de la marine russe viennent d’images récupérées sur internet. Je les ai imprimés à la bonne échelle avant de les coller en place.
J’ai peint en noir tous les intérieurs des hublots, les bords des échelles, les canons, ainsi que les détails de l’accastillage.

On peut voir que le château est plus en avant. La silhouette est ainsi, plus équilibrée. Les chiffres sont imprimés sur un plastique transparent. Seule la silhouette est imprimée en noir. Le blanc est peint sur la face arrière qui est collée.

Sur cette vue de la passerelle on voit le travail de mon ami avec cette finition superbe que je n’obtiens pas encore. Il a utilisé de la carte plastique et du balsa. Les rambardes sont aussi en rond de même matière, collée à la superglue. Les échelles sont des agrafes mi enfoncées dans le balsa. J’ai ajouté l’étoile, la plaque avec le nom et la bouée.

Arrive enfin le temps des essais

Un jour de beau temps sans trop de vent, nous sommes partis vers un petit étang, le Mordovie bien rangé dans sa boîte de transport, posé sur un support qui permet à la jupe de ne pas être pliée. Au-dessus de la proue, il y a l’étagère pour la radio-commande et les accessoires. Pour le transport l’engin est calé par de grosses bulles d’emballage. J’ai eu de la chance en calculant le Zubr : Je n’avais pas pensé à l’époque au transport... La caisse rentre tout juste dans ma voiture !

La boite de transport - 18.3 ko
La boite de transport

Le Zubr sur la rampe de mise à l’eau - 16.6 ko
Le Zubr sur la rampe de mise à l’eau

Pour effacer la marche de la berge, nous avions bricolé un plan incliné.

On peut voir le résultat sur les vidéos. Globalement, il a bien fonctionné. Il a un comportement sain, il répond bien aux ordres, il manœuvre sans difficulté, y compris en marche arrière.

Vue de face - 18.4 ko
Vue de face

Version finale : vue de face - 13.7 ko
Version finale : vue de face

Version finale : l’arrière - 17 ko
Version finale : l’arrière

Version finale : vue de dessus - 19.1 ko
Version finale : vue de dessus

Le positionnement de la batterie n’est pas optimum. Il faudra la reculer pour les autres sorties ce qui donnera au Mordovie une meilleure assiette. La radio-commande, qui est très vieille, devra être remplacée par une neuve pour être moins sensible aux perturbations que l’on remarque au gonflement variable de la jupe et aux mouvements de la porte arrière.

Comme un grand ! - 22.5 ko
Comme un grand !

Pour conclure cette histoire de 10 ans, je dirai que j’ai beaucoup appris et que pour le prochain modèle, je tenterai de faire ce que je n’ai pas fait sur le Zubr, c’est à dire des lumières ou des animations radar pour le rendre plus vivant.