Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

samedi 29 avril 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Plateforme KULLUK

Kulluk : l’équipement de radiocommande

André Guignet

Cette maquette de la plate-forme pétrolière KULLUK est commencée depuis 2010.
J’en ai repris le montage au début de l’année 2015 après une période où ce projet est resté en attente. _ Maintenant il est temps de la terminer !
J’avais entretemps construit le petit racer "Blue Dragon", dont je vous parlerai prochainement.
La maquette de la plate-fprme, déjà très avancée depuis un an, a navigué pour des essais d’étanchéité en piscine. Aujourd’hui il faut effectuer le montage et la mise en place de toute l’électronique.

essai d’abordage - 30.8 ko
essai d’abordage

Scénario de navigation :

Au sein du club ou je suis inscrit, est née une envie de participer au scénario suivant qui pourrait se faire lors des prochaines manifestations :

* remorquage de la plate forme jusqu’au lieu du "forage" avec un ou plusieurs remorqueurs équipés de dispositifs pour larguer leurs amarres.

* largage des amarres par le ou les remorqueurs.

* mise en place de la plate-forme par pose d’un poids la fixant au fond du bassin, afin de la maintenir en place.

* Éclairage du derrick : 7 LEDs sont placées sur toute la hauteur de la tour.
Deux de ces lampes ont un effet clignotant, elles sont situées près des portes d’accès
Deux autres sont activées par un servo, et présentent un aspect "soudure à l’arc" par l’intermédiaire d’un circuit électronique. Elles sont à proximité de la plus grande porte. Elles montrent les ouvriers en actions à l’intérieur du derrick.

* Fonctionnement de la grue : sur trois fonctions (montée et descente de la flèche, droite - gauche, montée et descente du palan). Deux LEDs se mettent en fonction dès la levée de la flèche. À l’extrémité du palan se trouve un électro aimant de 2cm de diamètre qui permet de manipuler un container.
La fonction container peut se répéter autant de fois que l’on veut.

* Après l’épisode de la pose du container, le début des avaries : la pollution !
Une pompe puise dans un réservoir de 2 litres un liquide miscible dans l’eau, sans pollution réelle mais simulant une pollution, laquelle verra l’assistance de bateaux équipés de barrages plastiques pour maintenir le phénomène et éviter la catastrophe.

* Les avaries ne faisant que commencer, après la pollution : l’incendie (déjà les bateaux pour la lutte contre l’incendie sont là) L’incendie est simulé à l’aide des fumigènes déclenchés par radio-commande.

* L’éclairage de toute la plate-forme est établie : en tout 49 LEDs éclairent la plate-forme.

* Le scénario se termine par le remorquage vers le port. La reprise de la remorque se fera par un remorqueur équipé d’une sorte de harpon-lance amarre.

Les équipements :

_ L’équipement de la plate-forme lui permet de revenir par elle-même au bord du bassin (moteur, hélice et gouvernail). _ La sécurité pour les fumigènes est assurée par la mise en place de deux actions volontaires nécessaire pour leur allumage. C’est un sujet que je maitrise bien, car je fais depuis dix ans des démonstrations avec un Batral prenant feu, avec ce genre de fumigènes).

_ Quatre voyants visibles depuis le bord du bassin donnent l’état d’activation des fonctions importantes.

_ Pour faciliter la position des bateaux lors de la prise ou la pose des containers, un électro-aimant de diamêtre 30mm est placé le long de la coque, permettant à la maquette qui s’approche (équipée d’une plaque en métal) de venir se "coller" à la plate-forme et de rester en place le temps de la manoeuvre. Ces électro-aimants ont un fonctionnement programmé mais peuvent être activés volontairement.

aperçu de l’installation - 148.4 ko
aperçu de l’installation

Pour animer toutes ces fonctions ils faut :

* 16 servos : trois pour la grue, un pour le lest, deux pour les fumigènes, un pour le moteur, un pour le gouvernail, deux pour les éclairages, un pour la pompe de pollution, deux en programmation avec le troisième récepteur, pour les électro aimants, la commande de remorquage , et deux pour les sons du MP3 en 2x30w réglable par radio .

* Deux ensembles radios 6 voies en 41 Mhz . Trois récepteurs dont un faisant fonctionner des modules de robots ou de trains en coordination avec le premier récepteur. Ces modules étant équipés de prise RC pour être actionnées directement par le récepteur .

* trois batteries : 6v4Ah uniquement pour les récepteurs radios . Cette solutions m’a sauvé le bateau lors d’une mise à feu d’un fumigène récalcitrant sur mon batral . Une batterie 12v7Ah pour une partie de l’animation . Une batterie 6v12Ah pour l’autre partie . Cela parce que certains moteurs sont en 6v et d’autres en 12v. Il y a sept moteurs ou pompes. Environ 40 microcontacts . Beaucoup de cables et fils de toutes sortes .

Sécurité :

Il faut bien sur avoir un minimum de sécurité lorsque l’on s’essaye à ce genre de modélisme .Avoir aussi quelques expériences antérieures.

Je n’ai pas de fusible pour couper l’alimentation (Pourtant mon métier permet de croire dans leur vertus) . Sur aucun de mes bateaux ne figure une coupure générale . Jamais je n’ai connue une mésaventure grave entrainant la perte du bateau. Par contre je sépare beaucoup mes circuits .J’isole attentivement les différents fils de polarité différentes . Je prête une attention particulière au câblage ,pas la tenue des fils , mais les soudures , le vissage des câbles , le diamètre des fils en tenant compte de l’intensité qui va passer dans ces fils (l’intensité pour allumer un fumigène est différente de celle pour allumer 10 LEDS). Au repérage de tous les circuits et au marquage de toutes les fonctions (souvent en double , sur les plaques des servos et un schéma général sur l’ordinateur) .Sur les émetteurs les fonctions principales sont marquées.

J’ai par exemple une sécurité (microcontact) en fin de course de la remontée du Lest , elle est indispensable sans elle on peut détruire le support de la poulie de renvoi de la corde qui maintient le poids de 900gr . J’ai un double servo pour l’allumage des fumigènes qui me permet un contrôle sur un allumage par accident causé par une personne voulant aider . Comme il faut deux personnes pour animer la maquette , il est bon de considérer que celle aidant sera novice et peut faire des erreurs . C’est pour cela que sur cette 2è radio ne figure que des fonctions secondaire (éclairage ,marche avant , gouvernail)

l’électro aimant sur la coque - 28.2 ko
l’électro aimant sur la coque

D’autres commandes étant couplées avec des fonctions comme les électro aimants se mettant en action dès le fonctionnement de la grue (quand la grue ne marche plus les bateaux peuvent faire ce qu’ils veulent).

Voila la plate forme terminée,maintenant va commencer une période d’essais avec des entrainements sur notre plan d’eau , les premières expositions et démonstrations ne devraient pas avoir lieu avant l’année prochaine . Cette demie année 2015 verra surement des choses à reprendre ou à améliorer .Il faudra une bonne habitude et beaucoup de séances pour arriver à présenter quelque chose d’intéressant sans trop d’improvisation . Pendant que je construisais cette maquette , les membres du club construisaient soit un supply , soit un remorqueur tous à l’échelle 1/72e , donc déjà l’ensemble va être présentable .

L’évolution : D’autres fonctions sont en attentes , deux pompes sont prévues (une est montée) . La plate forme possède quatre canot de sauvetage , un est équipé pour être projeté à l’eau lors de "l’incendie", Elle à aussi trois grue , une seconde grue pourrait être équipée . On peut installer du matériel , la ligne de flottaison n’est pas atteinte et il y a encore de la place.Il faut déjà roder la mise en place de tout cela , le reste viendra avec .

Vous pourrez toujours vous tenir informer en visitant mon blog . Vous y trouverez aussi les prochaines expositions de la région PACA.

tout reste à faire

a place disponible

l’équipement de la plateforme hélico

montage des servos sur platine

montage par série

microcontact modifié

essai d’un vieux moteur des années 1970

essai d’étanchéité

l’implantation de l’électronique

2è platine moteurs