Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

vendredi 26 mai 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Amphicar

Amphicar : cahier des charges, plans, solutions techniques

Thierry Jorissens

L’échelle retenue pour l’Amphicar est celle des poupées "Barbie" soit le 1/6e. Tout simplement parce qu’un cabriolet sans conducteur est inimaginable... et que ces poupées existent ! De plus, certaines sont totalement articulées (genoux, pieds, coudes, mains) et c’est parfait pour l’usage !

Cela fera un modèle de 72 cm de long sur 26 cm de large, dont le poids devrait être entre 4,8 Kgs et 6,2 Kgs (poids de la vraie - à vide et en charge maximale - divisé par le cube de l’échelle).
Attention toutefois, cette réalisation demande un minimum d’expérience, et elle ne doit pas constituer une première maquette au risque de décourager l’amateur. Pourtant, malgré cette remarque, j’aime à croire que cette série d’articles aidera ceux ou celles qui auraient hésité, à franchir le pas ! Et je réponds toujours à une demande d’aide...

(Agrandir cette image)
Données techniques - 89.5 ko
Données techniques

Il n’existe aucun plan de l’Amphicar, et encore moins de plan de modélisme. Il va donc falloir partir de ce que l’on trouve sur Internet, ou dans des revues et/ou livres. Personnellement, je me suis contenté d’Internet, car on y trouve tellement d’informations que cela m’a paru suffisant. L’émission télévisée "Occasions à saisir" (Wheelers dealers) et les nombreuses vidéos de restauration du net ont complété une information photographique incroyablement volumineuse actuellement disponible.

De plus, d’autres modélistes ont réalisé une Amphicar RC (j’en ai dénombré 6 autres), mais à priori au 1/8e et pas toujours très conforme... Par contre les photos/vidéos qu’ils mettent à disposition m’ont beaucoup aidé et je les en remercie au passage !

J’ai donc décidé pour ma part de réaliser un modèle le plus proche possible de la réalité au niveau esthétique. Le résultat est à la hauteur de mes espérances, même si fatalement, après coup, on regrette de n’avoir pas pensé à tel ou tel détail, ou approfondi tel point, ou fiabiliser telle animation, ou... ou... !!!

Les 6 autres Amphicar RC que j’ai recensées - 155.6 ko
Les 6 autres Amphicar RC que j’ai recensées
Que les auteurs d’autres modèles éventuels me préviennent, et j’ajouterai la photo de leur Amphicar ici !

Cependant je n’ai pas été jusqu’à rendre le mécanisme de la capote fonctionnel, comme l’a fait l’un des modélistes précédemment cités, qui a aussi rendu fonctionnelles les suspensions des 4 roues : chapeau l’artiste ! Je ne m’y suis pas risqué, j’ai fait plus simple... beaucoup plus simple : mon modèle n’a même pas (actuellement...) la moindre capote, et l’essieu arrière est rigide et sans suspension (mais avec un différentiel) ! Si esthétiquement mon Amphicar est donc très proche de la réalité, techniquement par contre, c’est une toute autre histoire... et les différences techniques ne s’arrêtent pas là !!!

Capote et suspensions fonctionnelles - 109.2 ko
Capote et suspensions fonctionnelles
Certains modélistes poussent le détail particulièrement loin ! Mon modèle n’est pas équipé de ces raffinements !

La mienne - 132.1 ko
La mienne
Elle est techniquement beaucoup plus rudimentaire, mais esthétiquement, c’est une copie bien plus conforme.

Si d’autres modéliste lisant cet article ont eux aussi réalisé une Amphicar RC, qu’ils me le signalent et m’envoient une photo : je la publierai ici !

LE CAHIER DES CHARGES

L’Amphicar sera évidemment une "vraie" voiture qui roule, et un "vrai" bateau qui navigue, radiocommandée, cela va sans dire. J’utiliserai une de mes F14 car j’aurai besoin de plusieurs voies. Outre les roues et les hélices (la direction est confiée aux roues avant, autant sur route - fatalement - que sur l’eau, où elles servent de "gouvernail" : la vraie fonctionnant comme cela, il n’y pas de raison que le modèle réduit ne puisse en faire de même !)

Voici les fonctionnalités que je vais intégrer :

Sur route :
-  Phares (avant et arrière).
-  Feux stop quand la voiture ralentit et s’arrête.
-  Clignoteurs.
-  Klaxon.

Sur l’eau :
-  Feux de navigation (avant et arrière).
-  Sirène/corne de brume.

En outre, je veux un intérieur très détaillé, si possible en cuir ou simili, avec un souci du détail poussé. Il doit être possible d’intervenir sur la mécanique et sur l’électronique "après coup", donc il faut prévoir des parties mobiles ou démontables, mais en leur assurant la meilleure étanchéité possible !

PLANS

En l’absence de plans officiels, je suis parti des croquis ou plans de documentation technique, et de photos "qui vont bien".

J’ai dessiné sur papier millimétré (je suis de la vieille école !) les plans d’ensemble des vues de profil, de l’avant, de l’arrière et de dessus, à l’échelle 1 de la maquette. Cette étape a pris plusieurs semaines !

C’est à ce niveau qu’il faut prévoir l’implantation mécanique et électronique, ainsi que la partie "mécanique" c’est-à-dire les pièces mobiles ou amovibles. Les cotes sont vérifiées avec les "Barbies" qui servent de référence.

Ensuite, vient l’étude du schéma de câblage pour la disposition de tous les systèmes électriques et électroniques. Ce schéma sera refait plusieurs fois, jusqu’à limiter les fils au strict minimum, ce qui représente ici quand même quelques dizaines de mètres de fils électriques !

Plans personnels - 141.9 ko
Plans personnels
Il s’agit là d’une partie des plans à l’échelle 1 de la maquette dessinés sur papier millimétré. Il y a aussi beaucoup d’autres feuilles remplies de croquis pour chaque pièce, ou presque !

Schéma de câblage - 137.2 ko
Schéma de câblage
Beaucoup d’essais ont été couchés sur papier avant d’obtenir un schéma de câblage validé. Des couleurs identifient les différents circuits, et ils sont nombreux.

SOLUTIONS TECHNIQUES

LE CHASSIS

Je vais tout fabriquer dans l’Amphicar, sauf les roues et une partie des essieux. Je me suis fourni dans le catalogue Hobby King pour trouver ce qui me convenait à ce niveau.

LA TÉLÉCOMMANDE

J’ai choisi une F14 équipée d’un stick Navy, d’un module MultiSwitch (inutilisé ici), d’un curseur, et de deux interrupteurs. Voici l’affectation des voies retenue :
-  Voie 1 (manche de droite gauche-droite) : servo de direction des roues avant, qui servent à la fois sur route et sur l’eau.
-  Voie 2 (manche de droite haut-bas) : inter électronique feux de navigation ON/OFF
-  Voie 3 (stick Navy de droite) : variateur de vitesse moteur de route
-  Voie 4 (stick Navy de gauche) : contrôleurs des moteurs d’hélices
-  Voie 5 (curseur) : servo avec inter 3 positions : klaxon en haut - OFF au centre - sirène/corne de brume en bas.
-  Voie 6 (interrupteur 2 positions) : inter électronique phares avant et arrière ON/OFF
-  Voie 7 (interrupteur 3 positions) : module clignotant électronique modifié pour clignoteurs gauches - OFF - clignoteurs droits
-  Voie 8 (MultiSwitch) - inutilisé.

La radio - 97.6 ko
La radio
La F-14 utilisée est équipée d’accessoires supplémentaires, mais tous ne sont pas utilisés.

LE TABLEAU DE BORD

En outre, le tableau de bord de l’Amphicar comporte plusieurs interrupteurs et boutons poussoirs, qui doublent certaines fonctions par ailleurs télécommandées : phares, klaxon et sirène/corne de brume. Un des interrupteurs du tableau de bord commande la mise sous/hors tension de l’ensemble de l’Amphicar, via le BEC d’un des deux contrôleurs d’hélices. Une LED verte de 3mm au tableau de bord indique l’état de l’alimentation électrique. J’aurais pu (comme dans le Spriva ) rétroéclairer les compteurs, mais je ne l’ai pas fait...

(Agrandir cette image)
Tableau de bord - 111.5 ko
Tableau de bord
Plusieurs boutons du tableau de bord sont fonctionnels.

LES MOTEURS

J’utilise 3 moteurs : un gros moteur réducté à charbons pour les roues arrière, et un petit moteur brushless pour chacune des deux hélices. Le moteur de route est accouplé à un différentiel modifié, pièce trouvée dans le catalogue Hobby King.

Les moteurs - 114.1 ko
Les moteurs
En haut au centre, le moteur de route. Tout au bas de l’image, les deux moteurs des hélices.

L’ÉLECTRICITÉ/L’ÉLECTRONIQUE

Les phares sont des lampes de poche équipées d’une LED de puissance. Toutes les autres "ampoules" sont des LED. Les klaxons sont de petits buzzers 12V et la sirène/corne de brume provient de chez Conrad.

Les phares avant : des lampes de poche ! - 66.2 ko
Les phares avant : des lampes de poche !
Ou plutôt, une partie de lampe de poche ! Attention à bien choisir un modèle "waterproof"...

Sous le coffre avant se trouveront les buzzers, la sirène/corne de brume et son haut-parleur, la batterie LiPo 3S, le récepteur 8 voies, le servo de commande de la direction, le module électronique de contrôle des feux stops, et les interrupteurs électroniques.

Sous les sièges avant prendront place le module clignotant modifié, et la platine servo avec l’interrupteur 3 positions pour le klaxon et la sirène/corne de brume.

Sous la banquette arrière il y aura les deux petits moteurs brushless des hélices.

Dans l’espace réservé dans la vraie Amphicar à la capote repliée, je placerai les deux contrôleurs et le variateur. Sous cet ensemble, on trouvera les cardans des deux arbres d’hélices et le différentiel des roues arrière.

Sous le capot arrière je n’ai installé que le gros moteur réducté de propulsion sur route. Un espace tout à l’arrière permet de disposer une petite gueuze de plomb servant de lest. Plusieurs dizaines de fils électriques relient tous ces ensembles, avec ci et là quelques "borniers" de raccordement. Il est possible voire probable que des interférences se produiront, mais je ne serai jamais à plus de quelques mètres de l’Amphicar...

Coffre avant - 113.9 ko
Coffre avant
Tous ces aménagements seront décrits en détail dans les prochains articles.

Partie centrale - 84.8 ko
Partie centrale
On voit les modules électroniques sous le siège avant, les moteurs d’hélices sous la banquette arrière, et les contrôleurs et variateur dans le bac à capote.

LES PARTIES AMOVIBLES

Bien sûr les couvercles des coffres avant et arrière sont amovibles. Leur étanchéité sera assurée par un emboitement dans un profilé en U équipé d’une bande de mousse, et 3 aimants retiennent chaque couvercle en place.

Le couvre-capote se fixe lui aussi par 3 aimants, et permet l’accès aux contrôleurs et variateur, eux-mêmes fixés sur une platine démontable vissée entre les passages de roues arrière, ce qui permet l’accès au différentiel et aux cardans d’arbres d’hélices et de roues arrière.

La banquette arrière est amovible pour autoriser une intervention sur les moteurs d’hélices.

Les sièges avant s’enlèvent pour accéder aux platines électroniques qui sont situées en-dessous.

Le plancher de l’Amphicar est lui aussi amovible, posé sur des supports de 1 cm collés à même le châssis. Cela permet d’avoir un espace pour dissimuler tous les fils reliant l’avant et l’arrière, et accessoirement pour éponger l’eau qui entrera inévitablement dans l’habitacle à un moment ou l’autre par le dessus les côtés, puisque c’est un cabriolet...

Les parties amovibles - 98.6 ko
Les parties amovibles
Seul le plancher est encore en place. Tous les autres ensembles permettant l’accès aux entrailles sont enlevés.

Dans le prochain article, le début de la construction : le châssis et les roues.