Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

mardi 27 juin 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Amphicar

Amphicar : "coque" étanche (première partie)

Thierry Jorissens

Le châssis et toute la partie mécanique étant maintenant terminés, on peut continuer le travail de la "coque", la partie de la carrosserie étanche qui permettra à l’Amphicar de flotter sans prendre l’eau...

Les côtés

Les problèmes à prendre en compte pour la conception de cette partie sont nombreux. Il faut en effet éviter que de l’eau entre à l’intérieur de la voiture par de multiples endroits qui n’existent pas dans un bateau : les essieux (réglés dans l’article précédent), les phares, les clignoteurs, le coffre, le capot...
En ce qui concerne l’étanchéité des portières, assurée dans la vraie grâce à un second verrouillage et un double joint en caoutchouc, la solution est bien plus radicale dans le modèle réduit : les portes ne s’ouvrent pas. Problème réglé !

Agrandir cette image
La
La "coque étanche"
Voici l’état de l’Amphicar que l’on atteindra (presque) à la fin de cet article...

Les premières pièces de cette "carrosserie étanche" formant la "caisse flottante" sont déjà installées : il s’agit du fond de coffre arrière et des passages de roues arrière.
Les pièces suivantes à réaliser maintenant sont les deux côtés, sur lesquels on peut voir la découpe prévue pour l’encastrement des phares. Elles formeront les parties définitives des côtés intérieurs de la voiture, qui ne seront plus garnis que par les contre-portes pour la finition.
Ces deux pièces sont parfaitement verticales, et perpendiculaires au châssis. Elles sont reliées à l’avant par une autre pièce qui sera le fond de coffre, et qui consolide les côtés. Ces trois pièces sont en peuplier de 3 mm.

Les côtés - 127.1 ko
Les côtés
Ces deux pièces sont parfaitement planes et seront perpendiculaires au châssis, alors que les côtés définitifs de la carrosserie seront bombés verticalement, et plus rapprochés à l’arrière qu’à l’avant. Cela sera réalisé lors de la pose de ce que l’on pourrait appeler les panneaux de carrosserie.

Collage premier côté - 112.5 ko
Collage premier côté
Le passage de roue arrière déborde à l’extérieur mais le panneau de carrosserie y sera collé.

L’intérieur de l’habitacle est ensuite délimité par une paroi verticale à l’aplomb de l’assise de la banquette arrière. Des encoches y sont pratiquées pour le passage des câbles électriques entre l’avant et l’arrière.
Cette paroi renforce le collage des côtés et sert de support à la banquette arrière quand celle-ci est en place.
Un socle est construit et collé contre le châssis à l’emplacement des sièges avant. Il abritera les modules électroniques des clignotants et des klaxon et corne de brume.

Le socle des sièges avant - 163.1 ko
Le socle des sièges avant
Il est en deux parties : une première collée au châssis à l’intérieur de laquelle seront installés les modules électroniques, et la deuxième, qui s’y insère, sera solidaire du plancher. La banquette avant s’y emboitera.

Divers supports sont ensuite collés :
-  Des glissières en carrés de bois 3 mm (contre les côtés) pour le dossier du siège arrière amovible ;
-  Deux profilés de bois 10 x 3 mm (contre les passages de roues) pour la platine recevant les contrôleurs/variateur ;
-  Deux longerons au bas des portières et à 1 cm du châssis servant de support pour le plancher de l’habitacle. Cela permettra d’obtenir un espace permettant de dissimuler les divers câbles électriques.

Sous la banquette arrière - 151 ko
Sous la banquette arrière
Derrière le socle des sièges avant est fixée la paroi (flèche rouge) qui supportera la banquette arrière. On y voit deux des trois encoches prévues pour les fils. Les rails de guidage du dossier de la banquette sont bien visibles (flèche bleue), de même que les supports pour la platine des variateurs (flèche verte).

Les côtés terminés - 61.7 ko
Les côtés terminés
Vue de l’avant (on voit bien le fond de coffre avant) et vue de l’arrière. Les encoches à l’extrême arrière sont prévues pour l’encastrement des feux.

les passages de roues avant

Vient ensuite le tour des passages de roues avant, nettement plus complexes à réaliser !
Les pare-boues sont d’abord installés, en CTP 1 mm pour sa flexibilité puisqu’ils suivent la courbe du passage de roues. Mais pour favoriser l’écoulement de l’eau en navigation, leur liaison avec le côté de la voiture est largement échancré, ce qui se voit clairement par la découpe de l’aile avant. Il faut donc "couper" chaque pare-boue en oblique et les relier au châssis et aux côtés.
La forme bombée de la partie externe "esthétique" de la carrosserie (qui sera installée plus tard), et le bas de caisse triangulaire, n’aide pas le raccordement, qui doit s’affiner petit à petit et se peaufiner à l’enduit.

Un cordon de résine Stabilit Express est ajusté le long de chaque collage, intérieur et extérieur, pour garantir la solidité mais aussi l’étanchéité de cet ensemble.

Les passages de roues avant - 74.4 ko
Les passages de roues avant
Ces photos de vraies Amphicar en cours de restauration permettent de bien comprendre les formes torturées des passages de roues avant.

Garde-boues avant - 141.6 ko
Garde-boues avant
Ils sont en CTP 1 mm. Leur débordement extérieur sera ajusté lors du montage des panneaux de carrosserie.

Renfort à la résine - 154.5 ko
Renfort à la résine
Vue plongeante sur le coffre avant, renforcé et étanché à la résine.

Découpe intérieure des passages de roue - 91.6 ko
Découpe intérieure des passages de roue
Aidé par les photos de vraies Amphicar, j’ai découpé la partie excédentaire intérieure des garde-boues (d’abord en forant de multiples petits trous, puis en finissant à la mini ponceuse). A l’avant-plan, on distingue les deux pièces triangulaires qui obtureront les "trous" et créeront ainsi la surface "hydrodynamique" pour un meilleur écoulement de l’eau.

Passages de roues terminés - 79.6 ko
Passages de roues terminés
Les pièces triangulaires sont collées. On distingue contre les côtés, dans le bas de l’image, les longerons qui supporteront le plancher.

"Finition" intérieure
Cette seconde pièce collée à la cyano par dessus la première permet de masquer le cordon de résine disgracieux pour obtenir une finition de meilleur aspect.

Plancher installé (provisoirement...) - 89 ko
Plancher installé (provisoirement...)
Le socle du siège est solidaire du plancher. On voit que ce dernier se "raccorde" avec les pièces triangulaires de finition et les longerons, de manière à masquer les fils et surtout les imposants et disgracieux renforts de collage.

Finition des passages de roues avant - 88.4 ko
Finition des passages de roues avant
Vue de la pièce triangulaire depuis l’intérieur du passage de roue. Beaucoup de ponçage et de l’enduit sont nécessaires à cet endroit, pour lisser au maximum cette partie du châssis qui doit permettre un écoulement fluide de l’eau.

L’autre passage de roue... - 90.9 ko
L’autre passage de roue...

La face avant

La face avant est un autre challenge, puisque quasi toutes les pièces qui la composent sont inclinées dans tous les sens et l’avant est en pointe ! De plus les clignoteurs sont montés sur un embouti de telle façon qu’ils soient, eux, bien alignés et perpendiculaires à la route.
J’ai composé cette face avant avec pas moins de 11 pièces de peuplier de 3 et 5 mm, dont plusieurs ajustées petit à petit par ponçage dixième par dixième, et un système d’emboitement dans les côtés.

Façade avant - 39.2 ko
Façade avant
Une vraie Amphicar en cours de restauration : cette vue permet de se rendre compte de la complexité des formes à reproduire... en bois !...

Quelques astuces dévoilées... - 94.2 ko
Quelques astuces dévoilées...
Cette vue lève un coin du voile sur la façon dont seront réalisés les phares et les clignoteurs avant.
Pour les phares : une lampe de poche, dont la lentille sera recouverte d’une pièce transparent bombée provenant d’un emballage en plastique d’un "gros oeuf de Pâques".
Pour les clignoteurs : le cabochon est thermoformé dans un déchet d’emballage (blister) sur une forme en bois poncée à la dimension adéquate. Cette photo montre qu’il faut voir la construction dans son ensemble avant de se lancer, même si on affine celle-ci au gré de son avancement.

Premières pièces de la face avant - 97.5 ko
Premières pièces de la face avant
Cela commence par une large pièce plane, qui permettra un bon alignement des phares et des clignoteurs. Les deux autres pièces en forme de T donnent la forme de la pointe de la face avant et l’inclinaison de celle-ci.

Suite de la face avant - 90 ko
Suite de la face avant
Les deux pièces formant la pointe, poncées petit à petit sur tous les chants, jusqu’à un ajustement presque parfait. Les deux "ronds" représenteront l’embouti pour les clignoteurs.

Face avant terminée - 76.6 ko
Face avant terminée
Toutes les pièces sont assemblées, ajustées et poncées. On distingue sur le dessus de l’emplacement du phare droit, l’encoche qui permettra l’emboitement de la face avant sur les côtés. Le phare gauche n’a pas encore reçu cet aménagement.

Face avant installée - 71.8 ko
Face avant installée
La "coque" se termine ! On commence à reconnaitre une Amphicar... enfin, je crois...

Dans le prochain article j’aborderai les phares, la fin de la "coque étanche", et la structure du tableau de bord.