Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

lundi 22 mai 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Amphicar

Amphicar : accessoires

Thierry Jorissens

On ne le croirait pas, particulièrement parce que sa taille réelle n’est que de 4,30 mètres, ce qui est loin de la taille des bateaux que les modélistes reproduisent habituellement, mais il y a pourtant un nombre impressionnant de petits détails et d’accessoires à réaliser pour reproduire fidèlement la vraie Amphicar !
On en a déjà exploré plusieurs, notamment lors de la fabrication du tableau de bord et de l’intérieur.
Mais jusqu’à présent, on a encore très peu accessoirisé la partie extérieure de la carrosserie.

Je vais présenter dans cet article la majorité de ces accessoires (donc principalement des photos commentées). Certains ont été réalisés au cours de la fabrication d’autres éléments (comme les feux de navigation au moment de la réalisation du couvercle de coffre), certains lorsqu’ils étaient nécessaires à un instant (comme le pare-chocs avant, pour pouvoir ajuster ses attaches vissées à la carrosserie avant peinture). D’autres ont bien été réalisés à ce moment du projet, comme les baguettes de protection latérales, les poignées de portières etc.

Par contre, tous ont été installés définitivement après la peinture du modèle (qui était l’objet de l’article précédent), et l’ordre chronologique de la description de ce projet est donc respecté...

En plus de tous les accessoires décrits dans cet article, il reste encore plusieurs choses à apporter à l’Amphicar pour qu’elle soit terminée. Dans le prochain article, je décrirai l’assemblage final de ce vaste puzzle actuel, ainsi que les tout derniers éléments à fabriquer.

Place aux photos !

Les feux de navigation - 109.7 ko
Les feux de navigation
A l’avant, il s’agit d’une LED de 10 mm poncée à la bonne forme, et installée dans un morceau de balsa mis en forme.
La LED est peinte en vert et rouge translucide, puis le feu en lui-même est peint en "alu".
L’ensemble est posé sur un petit morceau de CTP 0,4 mm dont la tranche est noire, et imite le caoutchouc de la vraie.
Côté verso, la LED est raccordée à une prise qui s’emboite dans la fiche correspondante, ce qui permet de rendre le couvercle de coffre amovible.

La sirène - 148.6 ko
La sirène
Elle est tirée d’un petit oeuf de Pâques décoratif en polystyrène, creusé pour augmenté le réalisme.
Il est "vissé" sur un morceau de tige filetée, sur lequel un petit morceau de manchon en caoutchouc est enfilé.
La face avant est imprimée depuis une photo mise à l’échelle, collée sur de l’aluminium autocollant, et délicatement ajouré à l’aide d’un scalpel.
La sirène est peinte, ses évents simulés par 5 morceaux de scotch, puis elle est vissée par le bas sur le couvercle de coffre.

Les essuie-glaces - 170.2 ko
Les essuie-glaces
Chacun est composé de 7 pièces en styrène de 0,5 mm et 1 mm, et d’un morceau de caoutchouc pour simuler la raclette.
Ils sont également peints en "alu".

Le feu de mât - 165.5 ko
Le feu de mât
En haut à gauche, on voit la photo du feu de mât d’une vraie Amphicar. A sa droite, ma première tentative : le feu est une LED légèrement taillée, collée sur un support (à savoir la petite cuillère présente dans l’emballage de la résine "Stabilit Express"). Visuellement, c’est conforme.
Mais il ne me plaisait pas, et j’ai testé un autre feu, visible en bas à gauche à côté du premier. C’est également une LED de 10 mm 360° plus généreusement taillée, collée sur un autre support (ici un petit réflecteur prévu pour les LED 5 mm). Ce deuxième essai me plait mieux, je l’ai conservé malgré qu’il est moins "conforme" !
Le mât est un tube de plastique (recouvert d’alu autocollant) dans lequel passe les fils, et dont la base est une fiche (jack 2,5 mm) qui s’emboite dans la prise adéquate installée sur le capot.
Comme pour la LED des feux de position, la prise du capot est raccordée à l’intérieur, à une fiche démontable pour rendre le capot amovible.

Les baguettes de protection - 91.4 ko
Les baguettes de protection
En haut à gauche, on voit que j’ai testé plusieurs assemblages pour représenter les baguettes.
J’ai finalement choisi l’assemblage composé d’un plat, de deux profilés en "L", et d’un rond, tous en styrène.
Le pare-chocs arrière est composé d’un plat et d’un demi-rond en styrène, mis en forme au décapeur sur un gabarit de la même forme que l’arrière de l’Amphicar.
En bas à droite, l’ensemble des baguettes prêtes à peindre en alu (sauf les ronds qui simuleront les caoutchoucs des baguettes, qui resteront blancs).

Le pare-chocs avant - 128.7 ko
Le pare-chocs avant
Il est composé d’un carré de 5 mm en "V" très ouvert, recouvert de deux flasques en CTP 0,4 mm ce qui permet de simuler le fait que le pare-chocs est creux.
Il est poncé et mastiqué, et reçoit une couche d’apprêt.
Enfin la peinture est réalisée à la bombe "chrome".

Les
Les "bumpers" arrière
En haut, on voit la réalisation des bumpers : un rond en laiton 6 mm mis en forme à la plieuse, un plat 6 mm en laiton pour l’attache, le tout soudé à l’étain.
En bas, le résultat, avec l’impression à l’échelle du modèle réduit, d’une photo du vrai bumper qui m’a servi à donner à ces éléments la courbe conforme.

Les bumpers reçoivent eux aussi, une première couche d’apprêt gris, puis la peinture "chrome" (qui s’avère assez lente à sécher, et sensible aux empreintes...).

Les déflecteurs - 77.5 ko
Les déflecteurs
Une vitre sera collée contre l’encadrement extérieur déjà en place actuellement, et un deuxième encadrement intérieur (déjà peint) prendra ensuite cette vitre en sandwich. Les bandes blanches autour des vitres sont des morceaux de double-face prévu pour coller les vitres des smartphones...
A droite on voit les poignées d’ouverture (factices), en 2 éléments tirés d’une grappe chromée d’un kit en plastique.

Les poignées de portières - 103.3 ko
Les poignées de portières
Elles sont en bois sculpté. Le bouton poussoir est un rond de styrène.
Les photos de pièces de rechange disponibles sur les sites spécialisés dans la restauration d’Amphicar sont une mine d’or pour définir les formes correctes !

Le crochet de remorquage avant - 77.4 ko
Le crochet de remorquage avant
Enfin un accessoire très simple : une rondelle de styrène et un morceau de laiton courbé...

... et un coup de pinceau plongé dans du noir satiné !

Les logos latéraux - 68.6 ko
Les logos latéraux
Je les ai imprimés "à l’envers" (impression miroir) sur du papier, j’y ai collé de l’alu autocollant au dos (donc du "bon" côté"), et j’ai découpé au scalpel. La hauteur des lettres est de 2 mm : la minutie est de circonstance !

Le tuyau d’échappement - 63.3 ko
Le tuyau d’échappement
Il est tiré d’un tuyau de je-ne-sais-plus-quoi du bon diamètre, recouvert d’alu autocollant (l’intérieur est peint en noir mat). La base est une rondelle en bois de 3 mm recouverte du même alu.

Les catadioptres - 98.3 ko
Les catadioptres
On en voit un au-dessus de la lettre "A" du tapis de coupe...
C’est un morceau de styrène de 1 mm recouvert de mon omniprésent alu autocollant, et qui va être garni d’un petit morceau de plastique translucide rouge. Il sera collé avec un morceau de double-face.
A gauche, le double-face en question, prévu en réalité pour les vitres de smartphone. Il est vendu (chez Amazon par exemple) en largeur de 1 à 8 mm et existe en noir et en blanc. Il est très fin, très collant, et très utile... d’autant qu’il s’avère - suffisamment - résistant à l’eau !
Plusieurs des accessoires de mon Amphicar sont collés avec ce produit !

Petit résumé... - 77.1 ko
Petit résumé...
Une vitre, un encadrement intérieur, les poignées des déflecteurs, les catadipotres, le tuyau d’échappement.

Les cache-serrures - 112.8 ko
Les cache-serrures
Dans la vraie Amphicar, outre leur fermeture "normale", pour l’étanchéité en navigation le coffre est verrouillé par deux fixations manoeuvrables avec une clé, et le capot avec une fixation.
Ces fixations sont masquées par un couvercle chromé.
Sur mon modèle, j’ai tronçonné des rondelles de 1 mm d’épaisseur dans une tige d’inox de 7 mm de diamètre prélevée sur une vieille imprimante.

Le rétroviseur extérieur - 50.1 ko
Le rétroviseur extérieur
Il est composé d’une rondelle de bois mise en forme et sur laquelle j’ai collé un rond d’aluminium en guise de miroir, d’une tige en laiton, et d’un support en bois sculpté.
Le tout est peint en "alu" et un très fin trait noir autour du "miroir" simule le caoutchouc d’étanchéité du vrai rétroviseur.

Installation des clignoteurs avant - 105.6 ko
Installation des clignoteurs avant
Première étape : elle consiste à peindre en alu l’intérieur de l’emplacement du cabochon en forme d’obus du clignoteur.

Deuxième étape : mise en place du cabochon. Il est collé par l’intérieur à l’époxy.

Troisième étape : la LED, précédemment enfilée dans un petit support circulaire en styrène, est collée par l’intérieur et abondamment noyée dans de la résine.

Dernière étape : un enjoliveur chromé est collé (c’est une bande d’alu autocollant), puis un joint (o-ring en caoutchouc) est collé à l’époxy.
Ce montage s’avère totalement étanche.

Deux derniers accessoires pour cette fois... - 79.9 ko
Deux derniers accessoires pour cette fois...
La sortie de la pompe de cale (un anneau en styrène), et le logo à l’avant du couvercle de coffre. C’est une impression mise à l’échelle, plastifiée.
On voit qu’ils sont prêts à être collés avec le double-face noir.

Prochain article : l’assemblage final et la finition.