Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

vendredi 28 avril 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

CB90 Ambulance

CB90 ambulance

Thierry Josset

Je me suis lancé, il y a quelques semaines dans la construction d’une vedette de secours scandinave.
Ce bateau est une transformation du modéle militaire CB90.
L’échelle choisie est le 1/16

Le choix du 1/16 est lié au fait que l’on trouve facilement des figurines à cette échelle, ainsi que du matériel d’accastillage dans cette échelle ou au 1/15

Le modèle que j’ai choisi de réaliser - 77.3 ko
Le modèle que j’ai choisi de réaliser

Plusieurs versions existent selon les pays - 47.8 ko
Plusieurs versions existent selon les pays

J’essaye de me limiter en nombre d’échelle car j’aime bien exposer avec des bateaux en "situation".

La propulsion par jets

Pour les jets j’avais dans mes boites des jets achetés il y a des années pour faire un autre bateau ( au 1/6 ! ) ... bateau que j’ai finalement mis à la poubelle car il tenait trop de place chez moi ! Bien entendu, j’ai récupéré ce qui était récupérable, et notamment les hydrojets Graupner.
Les moteurs qui les animent sont des 900BB avec réduction 1/3.

La construction de la coque

J’ai utilisé, pour l’essayer, une technique de construction en mousse de polyurétane recouverte d’un bas nylon + époxy.
J’ai ainsi obtenu une coque très résistante et très légère.
Je suis très satisfait de ce choix.

Ce n’est pas un "gros" bateau. Il ne fait que 15,.9 m donc 1 m en maquette. Théoriquement je devrais avoir un poids en ordre de marche de 3,73 kg D’après mes calculs je vais être bien. Je serai à 3kg ou 3,2 kg hors accus.

J’ai donc monté mes anciens jets et les moteurs font déjà 0.8kg. Il est certains qu’avec des brushless on gagnerait du poids que l’on pourrait mettre dans les accus.

La coque est donc en mousse de polyuréthane pleine, le bloc a été découpé afin de laisser une paroi. Voici au niveau cabine un des espaces techniques - 43.4 ko
La coque est donc en mousse de polyuréthane pleine, le bloc a été découpé afin de laisser une paroi. Voici au niveau cabine un des espaces techniques

Je cherche toujours une idée géniale pour faire ce gyrophare de mat ! La longueur réelle est d’environ 54 cm, donc 3,4cm, mais je n’ai pas forcément l’intention de monter des gyrophares fonctionnels. Mon premier souci est plus exactement de faire une barre bleue transparente.

Finalement, je la ferai peut-être fonctionnelle, cette rampe de feux bleus - 25.9 ko
Finalement, je la ferai peut-être fonctionnelle, cette rampe de feux bleus

Ma première idée est d’utiliser la résine "cristal" de Pébéo. Je ne sais pas encore comment le colorer mais cela doit être trouvable.

Les superstructures sont posées - 47.5 ko
Les superstructures sont posées

Première mise à l’eau, l’équilibrage est parfait - 151.6 ko
Première mise à l’eau, l’équilibrage est parfait

Il reste encore pas mal de détails à installer - 27.6 ko
Il reste encore pas mal de détails à installer

Je suis parti du plan que l’on trouve sur le net.

Agrandir cette image
Le plan du bateau, trouvé sur le web - 39.7 ko
Le plan du bateau, trouvé sur le web

La coque étant à bouchains vifs j’ai choisi de faire la coque en deux blocs de mousse polyéruthane. Je parle de mousse d’isolation du magasin de bricolage du coin. Un bloc pour la partie en jaune et l’autre celle en vert.

En jaune et en vert, les deux modules qui forment la coque sont construits à part - 13.1 ko
En jaune et en vert, les deux modules qui forment la coque sont construits à part

J’ai collé des plaques l’une sur l’autre pour obtenir l’épaisseur requise. J’ai reporté le tracé horizontal, puis vertical sur les faces des 2 blocs. Ensuite une première découpe grossière à la scie à main, une ébauche plus fine à la râpe à bois puis un ponçage au papier 80 pour arriver à la forme voulu. En gros deux après midi de travail. Sur ces blocs j’ai appliqué une couche de résine époxy. Un fois sec j’ai enfilé les blocs chacun dans une jambe d’un collant et passé une couche de résine dessus. Une fois sec j’ai collé un tableau AR en CP de 1 mm. Puis j’ai découpé la partie intérieur du bloc jaune en laissant des parois d’environ 2 cm.. J’ai ensuite collé le bloc vert et fait une découpe du fond sur la partie arrière afin d’avoir pour les jets une surface en CP de 1 mm. Ensuite j’ai procédé comme d’habitude au mastic de finition pour avoir une surface parfaite. Le collant donne une belle surface un peu rugueuse sur laquelle le mastic adhère très bien. La couche étant très fine cela donne une coque légère et résistante aux chocs "normaux".

Les deux parties formant la coque sont superposées et soudées entre-elles à l’époxy - 35.7 ko
Les deux parties formant la coque sont superposées et soudées entre-elles à l’époxy

Sur l’arrière du fond du bateau, j’ai contrecollé du fin ctp de bouleau dans lequel j’ai ménagé les ouies pour les jets - 31.1 ko
Sur l’arrière du fond du bateau, j’ai contrecollé du fin ctp de bouleau dans lequel j’ai ménagé les ouies pour les jets

Construction de la plage arrière - 25.9 ko
Construction de la plage arrière