Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

mercredi 23 août 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

VCSM de la Gendarmerie Maritime

VCSM : la coque

Albertus

La première chose à faire si l’on désire construire d’après un plan, c’est de trouver le plan ! Pas évident de trouver exactement ce qu’il faut pour un bateau moderne (à cause de la protection ©)
Ici j’ai facilement trouvé les plans de GA (general arrangement), donc vue de plan et de profil, mais bien entendu rien en ce qui concerne les couples qui doivent être déduis de ces plans et des photos de documentation
Comme souvent, je ne m’en cache pas, je vais pouvoir profiter de l’expérience d’un modéliste qui a construit ce modèle (et qui a obtenu une médaille d’or avec son bateau au 1/20e)
Merci encore une fois à lui pour son aide !

Médaille d’or pour le modèle de René Roux - 107.3 ko
Médaille d’or pour le modèle de René Roux
© PHOTO : Jean-Claude Cauty 2014

Construction de la coque

J’ai donc construit ma structure en ctp marin de 8mm, quille et couples, et j’ai recouvert la coque (à bouchains vifs) avec des panneaux de ctp de bouleau finlandais de 1,5mm (3 plis) Quelques photos valant mieux qu’un long discours, en voici quelques une ...

Vue générale de la coque en cours de construction - 72.8 ko
Vue générale de la coque en cours de construction
Un faux pont en lattes 15x4mm a été recouvert par une feuille de ctp de 1,5mm. Cette technique permet une construction quille en l’air, les lattes de pont posées dès le début de la construction faisant office de chantier

Renforts de structure - 82.8 ko
Renforts de structure
Le long de la quille, des apôtres sont réalisés en colle+sciure. Les fonds sont posés en premier, puis le recouvrement au livet. Les deux panneaux de la muraille restent à poser

Recouvrement des fonds - 90.2 ko
Recouvrement des fonds
Les panneaux de ctp de bouleau finlandais 1,5mm sont collés avec de la colle polyuréthane, qui a l’avantage de gonfler lors de la prise et donc de combler les manques de contact éventuels entre panneau et chants des couples. Le maintient en place est fait à l’agrafeuse

Les tunnels des hélices sous voûtes

Hélices sous voûtes  - 74.2 ko
Hélices sous voûtes
Pour réaliser les tunnels de transmission sous la coque, je colle un panneau de balsa entre les couples et je donne la forme avec du bois pétrissable qui sera hydrofugé puis enduit après la mise en place des tubes d’étambot. Les tubes de jaumières, eux, sont déjà en place

Mise en forme des voûtes d’hélices - 58.3 ko
Mise en forme des voûtes d’hélices

Voici les tunnels mis en forme à la pâte à bois (bois pétrissable) Ils doivent encore être poncés, puis enduits avec un enduit polyester

On remarque (flèches bleues) que les tubes de jaumières sont décalés vers l’extérieur par rapport à l’axe de l’arbre d’hélice. C’est une disposition courante sur ce genre de bateaux qui permet de démonter les arbres sans enlever les safrans.
La petite photo de gauche est
© Christian Herrou

Les flèches orangées montrent les agrafes qui maintiennent les panneaux pendant le collage. Cela permet de maintenir parfaitement un cintrage concave, et c’est facile à mettre : on manipule l’agrafeuse à une main tout en tenant le panneau de l’autre main

Les flèches rouges montrent les entretoises qui vont être collées afin de supporter une fine latte de redan

Pour couvrir une coque à bouchain vifs, il faut donc des panneaux que l’on découpe d’après un gabarit.
En effet, impossible de les décalquer d’après le plan puisque celui-ci ne tient pas compte du fait que la vue dessinée en 2D est en réalité en 3D.
Pour faire facilement un gabarit, je superpose plusieurs morceaux de carton, chacun étant ajusté sur un côté de la forme.
Les formes sont ensuite découpées au cutter dans le ctp de bouleau (voir colonne de droite).

Vue intérieure de la structure.  - 126.1 ko
Vue intérieure de la structure.
Des renforts le long des couples assurent la rigidité du squelette. Ils restent en place après recouvrement. En bas de la photo, l’emplacement du Zodiac semi-rigide (qui sera lui aussi RC)

Renforts de quille - 54.8 ko
Renforts de quille
Des apôtres sont réalisés de part et d’autre de la quille, avec de la pâte à bois (colle+sciure)

L’emplacement du Zodiac.  - 47.5 ko
L’emplacement du Zodiac.
Des accès sont toujours possibles pour permettre l’installation des commandes de gouvernail. Ces accès resteront démontables

Vue intérieure du lazarette - 58.4 ko
Vue intérieure du lazarette
Le tube de jaumière monte dans le bateau plus haut que la ligne de flottaison. Une fois toute la tringlerie installée, la coque sera refermée et l’accès vraisemblablement condamné. D’où l’importance de la qualité des fixations des palonniers etc !

Astuce de proue. - 66.1 ko
Astuce de proue.
Un panneau de ctp se cintre moins facilement d’une latte ! au livet de la proue, la flèche bleu montre le panneau cintré en pointe sur les couples de l’avant recoupés : impossible en effet de faire se cintrer le panneau sur la forme du pont. Le truc consiste à ajouter des blocs de balsa taillés à la forme de l’arrondi désiré (flèche verte) le chant des couples est ensuite ramené à sa bonne dimension par un ajout de petites lattes (flèches oranges) qui supporteront le panneau de coque. Entre les barrots de pont, on distingue les lattes 15x4mm du faux pont. Ce faux pont, qui rejoint la poupe par les passavants, est essentiellement destiné à servir de maintien lorsque la coque n’est pas fixée sur un chantier


Gabarits en carton - 28.5 ko
Gabarits en carton
Ces panneaux seront encore ajustés lors de la mise en place.

panneau avant en place.  - 44.7 ko
panneau avant en place.
On se rend compte de la facilité de maintenir ça avec des agrafes

Prochain article :
-  Les finitions de la coque et la cabine