Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

dimanche 28 mai 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Hoogaars

Présentation

Albertus

Typiquement hollandais, les Hoogaars sont ces barques à voiles, à fond plat, caractérisées par des dérives latérales.

Pêcheurs de moules à la naissance, ces bateaux peu abîmés par les ans (beaucoup naviguaient en eau mi-douce) ont largement été récupérés par les plaisanciers d’aujourd’hui et aménagés en voiliers de détente. Beaucoup d’entre eux, qu’on pourrait qualifier de "caravanes à voiles", naviguent actuellement sans quitter les canaux, et leur fond plat ainsi que leur mât abattable sont des atouts certains pour ce genre de plaisance. A l’origine, la cale des Hoogaars était à ciel ouvert et occupait la moitié du bateau. Il suffit donc de construire un rouf aménagé pour obtenir un parfait voilier de loisirs.

Un plan MRB existe, au 1/15e, le Marieke. Longueur 15,50m, largeur 4,75m, tirant d’eau 1,05m, la pointe du mât à 15 m au dessus de l’eau.

 Fixation de la livarde au mât. - 38.7 ko
 
Fixation de la livarde au mât.
 
La maquette fera 1,40m de la pointe du beaupré à l’arrière du safran, largeur 38 cm en comptant les dérives, hauteur totale 1,12m. Ce bateau demande donc une grande tablette de cheminée pour être présenté au living ;-). Côté transport, pas de problème : le bout dehors rentré et le mât abattu on est à 30 cm de haut mais on reste à 1,40m de long. Côté navigation, une dérive pivotante escamotable est prévue, mais ca reste lourd dans les hauts ! Un mât creux pourrait être envisagé, ou plus simplement il suffira de naviguer par temps calme, en réduisant éventuellement la toile.

À propos de la toile, justement, ces vieux bateaux étaient gréés à livarde, et ont presque tous été regréés en cotre, avec bôme et corne arrondie "à la flamande". Le plan MRB présente d’ailleurs cette livrée.

L’idée de la livarde - rare en modélisme RC - m’a séduit et j’ai décidé de gréer ainsi ma MARIEKE-MARIEKE

Aucun plan ne m’a permis de me documenter sur ces antiques livardes, leur fixation au mât, les voiles etc. Mis à part un dessin, toute ma documentation est photographique, mieux, peinte à l’huile sur toile d’époque.

Si j’ai conservé la livarde, j’ai quand même aménagé un rouf sur le pont. Là, on a l’embarra du choix : les Hoogaars sont transformés par les propriétaires eux même, et si le volume est dicté par la dimension de la cale, la forme est +/- librement adaptée. Bien sûr on copiera le style du début 1900 un peu Art Nouveau, un peu Art Déco un peu Art Flamand

HOME SWEET HOME - 31.9 ko
HOME SWEET HOME

Aujourd’hui, ces voiliers magnifiquement restaurés sont armés à la plaisance. Ils sont de types Hoogaars, bien sûr, mais quand quelques détails varient on les nomme Kwak, Poon, Hengst, Schouw, Boeieraak...tous à fond plat, tous hollandais, mais presque tous ont abandonné la livarde.

Les photos illustrant cet article proviennent de la Fondation pour la Conservation des Hoogaars aux Pays-Bas et du Visserijmuseum à Oostduykerke en Belgique. Qu’ils en soient remerciés.

Livarde néerlandaise

Silhouette typique de ces bateaux lourds à livarde, type de gréement qu’on ne rencontre plus guère que sur les petits Optimist. Une seule voile est bômée : la voile de cul.

Voilure primitive

Le moins qu’on puisse dire est qu’on a déja vu plus cohérent.

Série de safrans

Chaque région de hollande semblait avoir son style de bateau. La variété de safrans présentés ici montre que l’angle de poupe était assez libre lui aussi