Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

dimanche 23 juillet 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Abeille Camargue

L’Abeille Camargue • coque
Construction de la coque

André Guignet

L’Abeille Camargue :

C’est un remorqueur de port de 30 mètres propulsé par des moteurs Schottel situés sur l’arrière du bateau.

Huit remorqueurs de ce type ont été construits par les Chantiers Piriou de Concarneau. Ces remorqueurs ont remplacé récemment les anciens bateaux qui souvent étaient complètement au bout de leur temps.

L’Abeille Camargue est aussi la première version du remorqueur, les Abeille sont devenus les VB en étant racheté par Boluda (VB Croisic, VB Rhone, VB Crau, VB Yport, VB Camargue, VB Adroit, VB Octeville, VB Trouville)

De nombreux articles sont parus dans différentes revues dont Navires et Marine Marchande .

Souvent ces articles sont écrit par un spécialiste en la matière, Monsieur Christian Herrou, qui écrit notamment pour la revue MRB.

La maquette :

Le projet est né pour remorquer le Batral Jacques Cartier dont la constrution à fait l’objet d’une série d’articles dans ce Webzine. Il fallait donc construire au 1/50e. A cette échelle le bateau n’est pas très grand : 60cm .

Comme le fait remarquer Christian Herrou dans le MRB 568, il n’est pas facile de construire ce genre de bateau, l’espace pour placer les moteurs et les commandes de direction à l’arrière de la coque étant très restreint.

Un autre problème, que je n’aborderai pas ici, c’est le manque de documents et de plans relatifs à ce genre de bateau récent. Mais ces problèmes concernent tous les bateaux modernes. Par contre au niveau photos ou discussions-forum, on trouve de tout.

Construction de la coque

Position des couples et des deux morceaux de planches pour rigidifier le dessus - 93.6 ko

Je ne vous initierai pas à la construction des éléments du bateau, les photos vous montreront les principes adoptés. J’appuierai davantage sur les détails particuliers à cette construction.

Une des particularités pour cette coque est l’emploi généralisé du Ctp 8/10e et 10/10e. Le bordé permet de poser des bandes de ctp car le profil de la coque est complètement développable. Seule la partie avant demande de faire deux petites pièces supplémentaires.

Collage des bandes de bordage en ctp - 80.6 ko
Collage des bandes de bordage en ctp

La coque étant d’une dimension modeste, elle est rapidement assemblée.

L’étanchéité de la coque n’est appliquée que sur l’extérieur par une mince couche de résine et de gaze, puis les surfaces sont lissées avec de l’enduit pour carrosserie à deux composants, et enfin ponçage, ponçage, ponçage jusqu’à obtenir une surface lisse sans défaut.

Dès ce stade de la construction, il faut penser à la propulsion : ce seront deux moteurs "Schottel" de la marque Graupner (ce sont les seuls du marché qui soient abordables malgré leur prix élevé). Les moteurs étant déterminés, il faut renforcer la coque au niveau de leur fixation (ép. : 8/10e) par deux plaques de CtP 5mm placées entre les deux couples arrières.

Les renforts en ctp 5mm - 88.2 ko
Les renforts en ctp 5mm

Ces moteurs ont un gros inconvénient : les pignons en plastique servant à la direction des tuyères sont très imprécis. L’ensemble ne peut pas être utilisé avec des moteurs de grande puissance. Le servo de direction et ses liaisons ont nécessité une grande précision. D’ailleurs j’ai du faire deux fois cette liaison, la première présentant un jeu trop important.

Construction d’un remorqueur de port au 1/50ème à propulsion azimutale Schottel.

 Ce premier article de présentation du remorqueur détaille les premiers pas de la construction  


La série des VB dans Navires de Gilles Garidel en 2008 - 161.5 ko
La série des VB dans Navires de Gilles Garidel en 2008


La coque

La coque en finition - 80.7 ko
La coque en finition


Les moteurs

Vue arrière avec les moteurs en place - 61.2 ko
Vue arrière avec les moteurs en place

Le servo de direction est installé entre les moteurs - 57.1 ko
Le servo de direction est installé entre les moteurs

Le montage est facile mais l’alignement doit être parfait.

Les deux moteurs sont des Speed 480 prévus pour une alimentation 7,2V mais qui seront dans un premier temps alimentés en 6v. Avec la fixation des moteurs et la finition de la coque se termine le premier article.


Prochain article : Construction des superstructures.