Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

vendredi 28 juillet 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Abeille Camargue

L’Abeille Camargue • superstructures
Construction des superstructures

André Guignet

Le Bloc Passerelle

Il est constitué de deux parties :

Au premier niveau, une sorte de gros bâtiment à pans coupés, avec quelques portes et hublots. Un bâtiment simple et construit avec des panneaux droits sans beaucoup de détails.

Au niveau supérieur, la passerelle de commande du remorqueur est beaucoup plus difficile à construire. Comportant une quantité importante de vitrages et de surfaces inclinées, elle impose une méthode de montage soigneuse.

"Patience" sera le maître-mot lors de cette construction !

La passerelle à reproduire - 71.4 ko
La passerelle à reproduire
Les angles d’inclinaison des différents éléments va demander beaucoup de rigueur lors de la construction.

Sur le bateau réel on constate que le verre utilisé est teinté bleu-vert, un détail qui sera difficile à reproduire. Je vais tricher en utilisant des vitres blanches et en peignant en bleu l’intérieur du poste de commande (de toute façon l’intérieur est vraiment bleu).

Les photos de ces remorqueurs n’aident pas vraiment pour la construction : chaque bateau possède des petites différences qui font douter le modéliste. Il faut s’en tenir au plan et faire les détails dont on est certain.

Le collage s’effectue sur plusieurs jours : chaque séquence consiste à coller quelques panneaux et à laisser sécher. Chaque pièce sera tout d’abord préparée et ajustée soigneusement.

Successivement seront collés les côtés, un panneau sur deux.

Le panneau du dessus permet de positionner avec plus de précision l’ensemble des panneaux de côté. Il faut déjà penser à faire passer les câbles d’alimentation des éclairages du mât et des lampes latérales.

L’ensemble est construit en ctp 8/10. Cependant ce ne fut pas pour moi la solution idéale, les découpes à la scie étant trop aléatoires, les éclats de bois étant multiples. Peindre les panneaux avant la découpe est une solution qui a limité le phénomène.

un aspect  pas parfait - 94.1 ko

A l’heure actuelle le remorqueur navigue, et les critiques se font entendre lors des expos ! Ces critiques (constructives) m’ont amené à envisager une reconstruction de ce bloc passerelle, et je suis actuellement occupé à sa construction en scratch avec du plasticard de 1mm. Ce matériaux a la faculté de se découper bien plus nettement que le ctp. La peinture donne aussi un aspect bien plus net.

Vue intérieure de la passerelle, tout en nuances de bleu - 53.2 ko
Vue intérieure de la passerelle, tout en nuances de bleu

Le début de la construction - 54 ko
Le début de la construction

Vue arrière en cours de montage - 50.2 ko
Vue arrière en cours de montage

La  figurine est utilisée en cours de montage, elle aide à mieux apprécier l’avancement du montage - 40 ko
La figurine est utilisée en cours de montage, elle aide à mieux apprécier l’avancement du montage

Mise en place du toit - 68.6 ko
Mise en place du toit
Le fait de peindre les différents éléments d’une première couche avant l’assemblage permet de mieux apprécier leur positionnement, mais limite également l’éclatement du ctp lors de la découpe



en guise de mise en bouche, une photo de l’avancement de la construction. A suivre dans le prochain article ! - 125.3 ko
en guise de mise en bouche, une photo de l’avancement de la construction. A suivre dans le prochain article !


Dès la mise en place du nouveau bloc passerelle réalisé en plasticard, je ne manquerais pas de passer quelques photos sur mon blog dont je vous rappelle l’adresse :

http://jamosboat.canalblog.com/