Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

dimanche 28 mai 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Vintage Outboard Racing 152VO

La classe 152 VO
Vintage Outboard Racing

Gema

Une nouvelle classe de modèles réduits à vu le jour voilà maintenant 3 ans en Allemagne.
C’est la Classe 152 VO 

Cette nouvelle Classe 152 VO regroupe tous les modèles réduits de hors-bords de vitesse datant de 1924 à 1965, avec une prédilection pour les bateaux des années 50. _ Le tout à l’échelle du 1/5,2... D’où l’appellation de "152 VO" ,
VO : pour Vintage Outboard.

Présentation des modèles.

L’on retrouve dans cette classe des répliques de bateaux à moteur hors-bord de vitesse, dont les originaux ont été construits durant la période précitée.
Il peut s’agir de "pelles" de "3 points", coque à redents ou fond plat.
Ne sont pas admis, les bateaux de ski nautique, les runabout familiaux, les bateaux rapide pourvu de plusieurs sièges ni les bateaux à coque en V profond. (Ces derniers étant apparus plus tard).

Les modèles sont construits à l’échelle du 1/5,2 et équipés d’un personnage de 30 cm de hauteur.

Le pilote de 30 cm étant à l’échelle 1/6, tous les accessoires équipant le modèle doivent impérativement être à l’échelle 1/6. Le pilote doit être habillé (maillot de bain interdit). Il doit en outre être vêtu d’un gilet de sauvetage et d’un casque. Le tout doit représenter un pilote de course nautique de l’époque du bateau.

Une tolérance de ± 2 % est admise dans les proportions du bateau à l’échelle.
La coque doit être construite en bois. Sont donc interdites dans cette classe les coques en fibre ou ABS. Toutefois, si le pont ou une partie de celui-ci était entoilé sur l’original, l’entoilage du pont du modèle est bien entendu autorisé.
Le bateau original doit avoir une longueur (sans moteur) comprise entre 2374 mm et 4572mm. Ceci correspond à un modèle dont la longueur à l’échelle sera comprise entre 457 mm et 879 mm.
Le modèle pourra être présenté façon maquette comprenant tout les détails du bateau grandeur, ou traité en semi-maquette. Dans ce cas, seul le volant doit être présent.

Propulsion.

La propulsion du modèle est assurée par un moteur hors-bord. La motorisation par arbre fixe et moteur hors-bord factice est interdite. Par contre le moteur du hors-bord peut recevoir un habillage factice reprenant des cylindres, pot d’échappement et autres... mais doit rester cohérent par rapport aux moteurs utilisés à cette époque.

Le choix de la motorisation est laissée à l’appréciation du modéliste. Toutefois le moteur brushless est fortement recommandé pour cette discipline. Sans être proscrits, les moteurs thermiques sont fortement déconseillés. En effet il est de plus en plus souvent interdit de faire évoluer des modèles thermiques sur nos plans d’eau.
Les accus de propulsion sont également laissés au choix du modéliste. Par souci de gain de poids, l’accu LiPo est fortement conseillé.

Pour terminer le chapitre propulsion, l’hélice utilisée est laissée au libre choix du constructeur. Toutefois, pour garantir une homogénéité entre les différents modèles de la classe 152 VO (qui comprend des modèles dont la taille peut varier du simple au double), le choix de l’hélice en combinaison avec la puissance du moteur sont régis par une jauge. (voir colonne de droite)

L’équipement RC.

Le modèle est équipé d’une radio-commande à deux voies : direction et gaz.
Vous pouvez utiliser un pupitre avec plusieurs canaux, mais seul deux d’entre-eux peuvent être utilisés. La commande de trim moteur ou autres flaps mobiles n’est pas autorisée.

La gouverne de direction doit être assurée par une liaison par câble (comme sur l’original). Une commande par tringle rigide n’est pas autorisée.

Le modèle doit, en outre, être pourvu d’un système d’arrêt d’urgence (fail save) sur la commande des gaz, ce qui assure l’arrêt du modèle si il y a perte de signal radio.
D’autre part, sur le tableau de bord, à la droite du volant, doit se trouver un coupe-circuit.

Ce coupe-circuit se compose de deux connecteurs fixes à contacts dorés (3,5 à 4 mm), qui sont court-circuités par une boucle de câble électrique avec connecteurs à contacts dorés aux deux extrémités. Le coupe-circuit doit être clairement identifié, il ne faut pas pouvoir le confondre avec un autre équipement. Il doit être facile d’accès et doit pouvoir être retiré en glissant un doigt dans la boucle.

La course

La course se déroule sur un parcours ovale allongé de 75 x 15 mètres, soit une longueur développée de 167 mètres (ce qui correspond, à l’échelle grandeur, au parcours de ¼ de mile). Ce parcours est délimité par des bouées et est couru dans le sens anti-horaire.

Avant le début de la course sont organisées les qualifications. Celles-ci permettent de départager les bateaux rapides des moins rapide. Elles se déroulent entre deux concurrents à la fois et sur trois tours.

La course se déroule normalement entre 5 bateaux (pas plus de 6, ni moins de 4) selon le nombre de participants.
Le départ est de type "lancé" et la manche dure 5 minutes.
Il y a des pénalités infligées aux concurrents qui ratent une bouée (-1 tour) ou qui touchent une bouée (-1/6 de tour).

Est aussi organisée une Course Marathon. Celle-ci est courue par équipes de trois bateaux : un rapide, un moyennement rapide et un lent. Un seul bateau par équipe est sur l’eau et chaque bateau par équipe doit au moins boucler un tour. La durée totale de la manche est de 30 minutes.

Il est à noter que cette discipline n’est pas seulement une compétition visant la performance et la vitesse pure, mais une Rencontre de Gentlemen où règne un esprit de camaraderie et de convivialité.

Classification des modèles

Il y a quatre classes distinctes dans la catégories 152 VO :

  • 1/ VO-utilitaire : Fond plat avec une longueur de 440 à 703 mm.

  • 2/ VO-Hydro : Trois points ou simple redent avec une longueur de 440 à 586 mm.

  • 3/ VX-utilitaire : Fond plat avec une longueur de 704 à 879 mm.

  • 4/ VX-Hydro : Trois points ou simple redent avec une longueur de 587 à 879 mm.

La jauge

Comme évoqué plus haut, une jauge a été établie pour garantir une certaine homogénéité des bateaux dans les différentes classes.
C’est une sorte de rating qui définit cette jauge, dont le nombre à ne pas dépasser est : 1 370 000.
Nombre sans aucune unité, puisqu’il est le fruit de la multiplication suivante :

  • la puissance du moteur (exprimée en Kv)
    multiplié par
  • la tension d’alimentation (exprimée en V)
    multiplié par
  • le diamètre de l’hélice (exprimé en mm)
    multiplié par
  • le pas de l’hélice (exprimé en cm)
    égal
  • Le rating

Le résultat de cette multiplication équivaut à la puissance maximale autorisée pour atteindre la vitesse maximum d’une telle coque.
Augmenter l’un ou l’autre facteur ne servirait à rien, puisque la vitesse n’augmenterait plus !

Prenons les exemples concrets suivant :

moteur brushless 4000 kV
accu 7,4 volts (LiPo 2S)
hélice Graupner K-Prop tripales 33 mm
pas de l’hélice 1,4

4000 x 7,4 x 33 x 1,4 = 1367520

Donc le rating est ici de 1 367 520

• • •

moteur brushless 3800 kV
accu 7,4 volts (LiPo 2S)
hélice Graupner K-Prop bipales de 34,5 mm
pas de l’hélice 1,4
= rating 1 358 196

• • •

moteur brushless 2750 kV
accu 11,1 Volt (Li-Po 3S)
hélice Octura X432 Prop de 32 mm
pas de l’hélice 1,4
= rating 1 367 520

• • •

moteur brushless 2100 kV
accu 13,2 volts (LiFe 4S)
hélice Octura X435 Prop de 35 mm
pas de l’hélice 1,4
= rating 1 358 280

• • •

moteur brushless 2000 kV
accu 14,8 volts (LiPo 4S)
hélice Graupner K-Prop bipales 33 mm
pas de l’hélice 1,4
= rating 1 367 520

On s’ aperçoit, au vu de ce qui précède, qu’une grande liberté est laissée quant au choix de la motorisation du modèle.
Ces différentes configurations permettent d’atteindre une vitesse de 40 à 45 km/h, ce qui, ramené à l’échelle du bateau grandeur, correspond à une vitesse de 90 à 100 km/h.
Soit près de 20% de plus que la vitesse enregistrée en 1955 pour un tel type de bateau !

Toutes ces précisions vos ont donné l’envie de monter un bateau et de participer aux épreuves, mais vous avez encore des questions ou de précisions à demander ?
Contactez-moi ! Gema