Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

mercredi 13 décembre 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Techniques de construction

Les manœuvres courantes des voiliers traditionnels

Albertus

L’installation des voiles sur un vieux gréement aurique n’est pas simple, et les plans sont rarement explicites quant à savoir où vont se fixer les différents cordages.

Aujourd’hui, c’est Jean-Claude Chazarain,qui, par des dessins clairs et commentés, va nous permettre d’y voir un peu plus clair
Les manœuvres courantes des voiles des vieux gréement présentent des similitudes d’un voilier à l’autre, d’une époque à l’autre. Si même le modèle ue nous construisons n’est pas rigoureusement exact par rapport à la réalité, l’iportant est d’avoir une installation correcte, plausible.

Nous ne détaillerons ici que les voiles auriques, les voiels au tuers comme sur les bisquines sont encore bien différentes


La grande voile aurique


Le Foc
La drisse de foc peutêtre installée de différentes façons - 128.8 ko
La drisse de foc peutêtre installée de différentes façons
1.Drisse simple étarquée sur un palan. 2.Palan d’étarquage de la drisse 3.Drisse à deux poulies formant un palan à trois brins 4.Drisse à deux poulies formant un palan à quatre brins 5.Point de drisse 6.point d’amure 7.Point d’écoute 8.Rocambeau 9.Râtelier à cabillots 10.Pantoire découte

La trinquette
A noter que l’envergure présente un léger rond qui donnera du creux à la voile - 138.4 ko
A noter que l’envergure présente un léger rond qui donnera du creux à la voile
1.Drisse à deux poulies 2.Transfilage avec un filin dans le cas où l’étai est en chanvre 3.Transfilage idem mais passant par des pattes et non dans des œils de pie comme au 2 4. étai en acier 5.Bague métallique ou parfois mousqueton 5.Mousqueton simplifié en modèle réduit

Le hale-breu ou lève-nez
Le lève nez - 94.7 ko
Le lève nez
Son rôle est surtout d’augmenter la visibilité vers l’avant pour le timonier lors de la rentrée au port

La ralingue
Fixation de la ralingue aux anneaux de mât - 101.2 ko
Fixation de la ralingue aux anneaux de mât
Les deux extrémités de la ralingue sont surliées. Les anneaux de mâts sont fixés par des pattes doubles

La voile de flèche - 190.6 ko
La voile de flèche

En haut :
1.Drisse en chaine 2.Chape de fusée de mât 3.Palan de drisse de flèche 4.Ecoute de flèche 5.Poulie de retour de l’écoute 6.Transfilage sur la vergue 7.Amure de flèche 8.Palan d’amure 9.Piton au pied du mât 10.Placard, taquet ou joue de vache pour le passage de l’écoute

En bas :
Flèche triangulaire sans vergue, typique des pilotes du Havre
1.Poulie de la drisse 2.Pala,n d’étarquage 3.Placard avec réa pour l’écoute 4.Ecoute de flèche 5Drisse de mât 6.Amure 7.Palan de l’amure de flèche


Mât de tape-cul - 159.2 ko
Mât de tape-cul

En haut avec bôme fixe qui prend alors le nom de queue de malet. ELle est tenue au couronnement par une ferrure articulée.L’écoute de la voile passe à l’extrémité de al queue de malet dans un clan à réa

En bas, mât de tape cul ou mât arrière de Dundee avec bôme traditionnelle. La bôme s’articule sur un vite-de-mulet et se manœuvre à l’aide de deux palans d’écoute frappés de part et d’autre au couronnement