Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

lundi 26 juin 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Aéroglisseur de début

Recette pour une première machine

Benoît Raynal

Préambule

J’ai réalisé cet aéroglisseur pour un ami qui fait de l’aéromodélisme. La gageure était d’utiliser le minimun de matériel. La description qui suit, décrit pas à pas les étapes de la réalisation. Les références indiquées en italique se rapportent à un album, véritable didacticiel en images, riche de plus de 100 photos. Il est consultable en cliquant ici : album

L’engin n’est pas décoré, à vous de choisir ce que vous préférez.

Six heures de travail - 48 ko
Six heures de travail
Une réalisation facile, rapide, ludique.

Réalisation de la coque de l’aéroglisseur

• Couper une plaque de 500 par 250 mm de long. Il faut que les cloisons du carton plastique soient en long.

• Tracer deux lignes de 350 mm de long situées à 75 mm des bords. Elles sont séparées de 100 mm voir photo (1)

• Découper deux bandes de 350 mm de long sur 25 mm de haut. voir photo (2)

Il faut penser à bien ébavurer les bords des cloisons du carton plastique, pour une question d’esthétique.

• Amorcer les six trous dans la plaque, 3 par lignes, un au centre, un à chaque extrémité à quelques cm du bout ; j’ai choisi 2.5 cm. voir photo (3)

• Positionner les bandes en dessous et visser.

Et voilà, la base de la coque est déjà terminée

coque de l’aéroglisseur - 51.7 ko
coque de l’aéroglisseur
C’est simple et efficace !

Le répartiteur d’air

Ce répartiteur d’air sert aussi de support moteur.

• Dans la coque au centre à l’arrière, dessiner un rectangle de 92 mm de large sur 55 mm de long à 20 mm du bord arrière. voir photo (4). Découper les 55 mm de chaque côtés et les 92 mm situé à 75 mm du bord arrière. voir photo (5).

• A l’aide d’un objet non tranchant, marquer fortement la ligne de 92 mm à 20 mm du bord arrière sur la partie supérieure de la coque, c’est à dire sur le coté où ne sont pas les bandes de 350 mm. voir photo (7).

J’ai utilisé une spatule métallique et pour me faciliter la vie, j’avais démonté mes bandes inférieuresvoir photo (6).

• Replier vers le haut ce volet de répartition en cassant le pli comme avec du papier. voir photo (8) et suivantes pour le montage

• Préparer un bande de 230 mm de long sur 70 mm de large. Les nervures du carton plastique sont en long, c’est plus difficile à plier mais plus rigide. C’est le haut du répartiteur et le support moteur. voir photo (13)

• A 55 mm des extrémités, tracer une ligne marquée pour pliage (comme le volet du répartiteur). voir photo (14). A l’intérieur du pliage il restera une hauteur de 51 mm pour 55 mm extérieur. voir photo (15)

• Tracer sur le dessus du support moteur l’axe du moteur et le gabarit moteur (15mm de part et d’autre de l’axe). Sur l’arrière du moteur soit à 30 mm de l’avant du support moteur, forer deux trous de 5 mm de par et d’autre du gabarit moteur. C’est là que viendra se loger le collier de serrage plastique.

• A l’aide bande toilée blanche voir photo (16) (c’est plus joli mais pas indispensable) prolonger le volet du répartiteur vers l’avant en collant une longueur de bande collante sur le dessous du volet et en la laissant dépasser assez largement. voir photo (17).

Elle viendra se positionner sur le dessous du support moteur en avant des trous du collier plastique. Puis on retourne le tout. On prépare 4 vis dans la nervure immédiatement à côté du volet de répartition. Comme le support moteur est plus long que le volet, les vis arrière sont positionnées à 15 mm du bord arrière. voir photo (18). On pose le support moteur sur la face supérieure et on serre les 4 vis. voir photo (19)

• Coller la bande toilée sur le dessous du support moteur : l’étanchéité est faite. voir photo (21). A l’aide de deux vis sur les côtés, bloquer le volet de répartition à 45°. La rigidité est faite. voir photo (20)

• Tracer deux lignes à 220 mm du bord arrière pour la première et à 225 mm du bord arrière pour la seconde. C’est entre ces deux lignes que doit être le centre de gravité de l’aéroglisseur. voir photo (22)

Le montage du moteur

• Préparer le moteur. C’est un Graupner 480 pour 8.4 v N° 6320 avec un variateur de vitesse à l’arrière.

• Préparer deux morceaux de corde à piano de 12/10 de 300 mm de long environ (on recoupe ce qui est en trop à la fin) .

• Faire trois tours avec cette corde à piano autour des vis de fixation du moteur, ou plus exactement autour d’un axe du diamètre des vis de fixation moteur.

On obtient un V en corde à piano ouvert à 45° dont une patte mesure 100 mm de long. L’autre patte fait ce qui reste. voir photo (23).

• Fixer les deux V ainsi fabriqués sur le moteur en mettant à la verticale les pattes de 100 mm, les autres pattes étant vers l’extérieur.

Commence une partie délicate : Il faut que l’axe moteur soit à 75 mm au dessus de la coque. Le moteur fait 29 mm de diamètre, le support moteur fait 55 mm de haut, l’épaisseur du carton-plastique est de 3,3 mm. Il faut donc plier les 4 pattes pour avoir l’axe moteur à la bonne place.

Pour faire simple j’ai positionné le moteur pattes en l’air ; d’un morceau de carton-plastique j’ai fait une cale, et j’ai plié les pattes de façon à ce que ce carton coulisse librement entre le moteur et les deux morceaux de corde à piano du centre ; j’ai mis deux épaisseurs pour les pattes latérales en les pliant, pour qu’elles soient écartées de 98 mm et que la cale coulisse sans forcer. voir photo (24)

Le moteur est alors monté sur un traineau avec deux pattes courtes au centre et deux pattes longues sur les côtés.

On enfonce les pattes latérales en force - mais lentement - à travers le support moteur juste sous les pliures, c’est à dire dans la partie verticale. Puis vient le tour des pattes centrales qui viennent percer les cloisons du carton plastique l’une après l’autre.

Quand elles sont en butées, les pattes latérales dépassent largement derrière alors que les pattes centrales ne dépassent pas du tout. voir photo (25).

• Couper la corde à piano à 25 mm derrière le support moteur et plier vers l’intérieur ce qui dépasse afin de bloquer toute avancée des pattes. voir photos (26-27)

• Passer le collier plastique à travers les trous prévus, et le serrer jusqu’à ce que l’arrière du moteur touche le plastique. voir photo (27)

• Monter l’hélice et son cône. Vérifier que l’hélice ne touche rien. Il doit même y avoir un espace de 5 à 6 mm entre le bas de l’hélice et la coque. Cet espace est nécessaire en raison de la flexibilité de la coque : en effet, lors de la marche du moteur, l’axe aura tendance à descendre sous la poussée de l’hélice.

Liste du matériel

Il faut : voir photo (0)
-  Un moteur type speed 480 avec son variateur intégré pour 8.4 V
-  Une hélice bipale 14*14 avec son cône de serrage
-  Du fil électrique, une prise de batterie
-  Un récepteur 2 voies
-  Un petit servo type Graupner C 261
-  Un pack d’accus : 8.2 v 3300
-  Une plaque de polypropylène de 1200*800 mm sur 3mm d’épaisseur (carton plastique)
-  3 longueurs de corde à piano de 12/10 ou de 10/10
-  30 vis 19 mm de 3.2 mm de diamètre pour métal
-  Un rouleau de scotch d’emballage et si possible un peu de scotch blanc style « Répare-tout »
-  Quelques restes de gaine de câble, ou des bâtons de sucettes : il en faut 4
-  Un collier de serrage en plastique de 4mm par 160
-  Un peu de fil synthétique solide, genre fil à voile
-  Un morceau de grillage à maille pas trop fine (15 à 18 mm)
-  Un sac poubelle de 30 litres
-  Des bulles d’emballage récupérées

Comme matériel spécifique, il suffira de se procurer un bon cutter et un fer à souder muni d’ une panne pour couper le plastique.

le répartiteur d’air.

Simple et dépouillé, mais rigide et capable de supporter le moteur.

Support moteur

Sur l’arrière, un collier plastique viendra le bloquer.