Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

mardi 24 octobre 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Le Qoum 8.1

Introduction

Benoît Raynal

Qoum 8 fonctionne bien sauf sur l’eau où, par manque de poussée, il ne déjauge pas. Une vitesse de 3-4 km/h le rend inintéressant. Sur terre, pas de problème, il prend bien sa vitesse et sa conception avec reverse sur les turbines est un régal de pilotage pour qui sait s’en servir !

Je pensais faire une machine polyvalente, l’essai n’est pas concluant. L’évolution logique est une machine amusante sur l’eau sans trop changer le cahier des charges.

Toujours 500 mm de long et trois turbines pour être un Qoum 8, mais en simplifiant et en allegeant pour passer en dessous de la barre des 1000 g. Qoum 8 pèse 1400 g batteries comprises.

Les poids incompréssibles : les trois moteurs (80 g × 3), les trois turbines (50g × 3), le récepteur et les variateurs 50 g, la batterie 340 g : soit un total de 780g. Cela nous donne une jupe, une coque, une carosserie pour 220 g : Yapuka !

Un aéroglisseur c’est beaucoup d’air avec des cloisons autour. La simplification va porter sur tout ce qui n’est pas indispensable.

La solidité : sur l’eau ce n’est pas autant nécessaire que sur terre. Comme la machine ne sera quasiment pas mixte, je supprime les côtés de la coque pour ne garder que ce qui tient la jupe. Pour la flottabilité, j’ai trouvé des grosses bulles pour caler les paquets. C’est de l’air en sac soudé. La jupe doit aussi subir une cure d’amaigrissement. Le tissu est un peu lourd, il faut choisir une autre matière.

Les calculs de jupes sont faits, j’ai déjà les patrons. Il faut reprendre une peu les calculs de centre de gravité pour rencentrer les masses afin de diminuer le cablage électrique. Ca fera du poids en moins. Dernier point : Le répartiteur d’air de la sustentation devra être simplifié aussi. La turbine ne sera donc plus verticale mais à 45°.

Un dernier point : faire un modèle que tout débutant pourra faire sans se casser la tête. Cela veut dire réfléchir pour faire simple. J’ai décidé de faire deux parties : une jupe-coque qui fera par sa conception la répartition d’air jupe/coussin et une partie supérieure : le support des moteurs. Un avantage : en cas de problèmes je pourrais agir sur une des parties san revenir sur l’autre.

Voilà les grandes lignes du projet, la réalisation permettra de régler les détails.

Qoum 8 sur l’eau

on voit qu’il se traine à ses vagues

Qoum 8.1

Rien qu’à le voir, on comprend !

L’ensemble des photos est là, grâce à Alain : http://photos.yahoo.com/benraynal/