Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

dimanche 24 septembre 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Le batral « Jacques Cartier »

Présentation et caractéristiques

André Guignet

Un Batral est un bateau destiné aux transports. Polyvalent plutôt destiné au transport de troupes et de matériel militaire, c’est un mélange de cargo et de bateau de débarquement.

Ces navires apportent dans les îles françaises une aide précieuse, car ils transportent la plupart du matériel destiné aux habitants, aidant ainsi à la construction de maisons, d’écoles etc. Ce sont des bateaux de longueur moyenne qui ont la particularité de pouvoir débarquer leur cargaison directement sur la plage. Pour cela, il leur suffit d’ouvrir les deux portes d’étrave et de déployer une rampe jusqu’à la plage.

Le DUMONT D’URVILLE - 48.2 ko
Le DUMONT D’URVILLE

La Marine Nationale a construit cinq bâtiments de ce type. Le premier a été mis en chantier en 1973. Il y eut une première série de deux bateaux avec un bloc passerelle de deux niveaux, munis d’une corne de charge de 10 tonnes. La seconde série apportera quelques modifications : château arrière plus haut (d’un niveau), une grue plus moderne avec treuil et commande hydraulique, ainsi que le mât qui sera entièrement nouveau.

Une version sud américaine  - 22.3 ko
Une version sud américaine

Le Jacques Cartier est le 4ème bâtiments construit aux Chantiers Atelier Français de l’Ouest en 1983. Son port d’attache est Nouméa (nouvelle Calédonie). Des missions surtout humanitaires. Quelques missions militaires : Santal. Le bâtiment a été mis en service le 28 septembre 1983. En mars 2003, le cyclône Erica traverse la Nouvelle Calédonie. Le bateau dérive sur plusieurs centaines de mètres, affrontant des vents de 150 km/h avec des pointes de 180 Km/h sans aucun dommage. L’équipage est composé de 52 hommes dont 4 officiers.

Le Batral "La Grandière" à participé à la revue Navale de Toulon en Août 1999.

Plan deuxième série  - 34.2 ko
Plan deuxième série

La maquette

Objectif : une maquette assez grande, qui tienne dans une camionnette, avec des possibilités d’animations. Voila en quelques mots le cahier des charges du nouveau projet. Cela fait longtemps que je cherche un bateau original qui apporte des idées nouvelles au modélisme.

J’ai porté mon choix sur un bâtiment de la Navale, ayant un caractère d’assistance, un navire de débarquement à une échelle permettant de trouver facilement les accessoires dans le commerce : un Batral au 1/48e.

Pourquoi cette échelle un peu bizarre ? Au 1/50e on trouve des éléments de kit de plusieurs marques ainsi que des personnages, au 1/43e on trouve des véhicules civils et militaires, au 1/48e des maquettes d’aéronefs.

Pour ce type de maquette, il faut présenter le pont avant avec des véhicules (jeeps, camions, chars) . A l’arrière se trouve une plate-forme d’atterrissage pour des hélicos de taille moyenne (Dauphin, Alouette, Lynx, Ecureuil, Gazelle).

L’échelle des maquettes d’hélicos est souvent le 1/48 ou le 1/50e. Pour mon bateau, J’ai donc choisi l’échelle des hélicoptères car il me semble que la présence de véhicules roulants au 1/43e restera visuellement acceptable.

Caractéristiques de la maquette :
-  Longueur : 1,67 m
-  largeur : 0,27 m
-  hélices : 45 mm de diamètre.

Equipements prévus :
-  radio 6 voies + radio 2 voies et programmateur "maison" 8 fonctions.

Animations prévues :
-  tous les feux d’éclairage et de signalisation fonctionnels
-  radar
-  mise en route des deux rotors de l’hélico arrière
-  ouverture/fermeture de la porte avant
-  descente de la rampe du pont
-  sortie d’un véhicule rc (radio 2 voies)
-  fonctionnement de la grue et descente de la barge de débarquement vers la plage

Options :
-  fonctionnement de la porte de la barge et descente programmée d’un véhicule

Certes, le projet est ambitieux et les difficultés à résoudre seront nombreuses. Toutefois le bateau est assez facile à construire. Seul petit problème : sa taille...

La revue Bateau Modèle édite un plan au 1/100e de la première version de ce bâtiment (le Champlain). C’est un plan qui fait suite à une étude sur les bateaux de débarquement de la Marine : Batral, Edic, et TCD. Le dessin est assez simple, le 1/100e permettant "d’oublier" quelques détails.

Une importante documentation existe sur Internet : le site Netmarine.net, dédié à la Marine, propose d’excellentes photos (même un CD rom). Je remercie ici monsieur G. Rueda de m’avoir autorisé à utiliser les photos de ce site pour illustrer le présent article. La Marine Nationale à, elle aussi sur son site, toutes les caractéristiques des Batral et de nombreuses photos ainsi que les principales missions exercées depuis les années de mise en service.

J’ai porté mon choix sur le Jacques Cartier celui à propos duquel je possède le plus de documentations. C’est un modèle de la deuxième génération, donc plus moderne. La grue sera aussi plus facile à faire fonctionner. En ce qui concerne les animations, j’ai déja utilisé la plupart des fonctions sur d’autres maquettes. L’éclairage et le fonctionnement du radar ne présente aucune difficulté, c’est à la portée de tous les modèlistes. De même pour la mise en route des pales de l’hélicoptère qui nécessite simplement de la précision et du soin. La manutention de la grue pour la mise à l’eau de la barge ne posera pas de problème. Seules l’ouverture de la porte d’étrave et la descente du véhicule seront pour moi de nouveaux défits. Mais d’autres modèlistes l’ont déja expérimenté avec succès. Je pense aussi embarquer un lecteur de cassettes audio ou de CD, pour sonoriser les démonstrations. L’ordinateur permet beaucoup de chose et son aide sera précieuse.

Voila détaillée la présentation du "Jacques Cartier". Dans un prochain article, je vous proposerai le début de la construction : la coque.

En avant première... - 49.4 ko
En avant première...
Le tout début de la construction de la coque.

Le JACQUES CARTIER

Préparation de l’hélico

Le Jacques Cartier à Noumea

Vue de l’intérieur

Les Batral en chiffres

Caractéristiques :
-  longueur : 80 m
-  largeur : 13 m
-  déplacement : 1550 t
-  vitesse : 14 nœuds / 12 nœuds en vitesse économique
-  puissance : 2x1800 Ch
-  propulsion : 2 hélices à pales orientables
-  possibilité de fabriquer jusqu’a 3,5 T d’eau douce par jour

Armement :
-  2 canons 40mm Bofor sur les deux premières versions (Champlain et Francis Garnier)
-  2 canons de 20mm automatiques sur les trois derniers modèles, a la place des 40 Bofor .
-  2 mitrailleuses de 12,7 mm .
-  1 mortier de 81 pouvant être monté soit à l’arrière soit à l’avant du bateau.

Noms et immatriculations :
-  Champlain - L 9030 - année 1973 -74
-  Francis Garnier - L 9031 - année 1973-74
-  Dumont d’Urville - L 9032 - année 1980 -83
-  Jacques Cartier - L 9033 - année 1983 -84
-  La Grandière - L 9034 - année 1984 -85
-  Quelques modèles ont été construits pour d’autres pays.