Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

vendredi 28 juillet 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Le batral « Jacques Cartier »

La grue , la rampe , les deux barges

André Guignet

On pourrait croire en regardant le plan que la partie devant le roof est simple, car cela se présente comme un espace relativement vide de tout bâtiment ou de superstructures.

En fait, il y a quand même beaucoup de choses à construire : la grue, le bâtiment de la grue avec ses rambardes et ses détails (portes, coffret électrique, treuil, échelles ...) les canots de sauvetage (8 containers sont disposés de chaque côté), la rampe d’accès au niveau inférieur (qui permet de descendre les véhicules vers la berge), les deux barges de débarquement qui servent au moment de "beacher" à aller examiner les abords de la plage, le gaillard avant avec tous les apparaux de mouillage, les deux échelles d’accès etc.

Nous allons donc examiner chaque élément séparément et en détailler la construction.

La Grue

Au départ de la construction, le but était de faire fonctionner cette grue et de pouvoir déposer dans l’eau une des deux barges. En construisant cette partie, on va devoir tenir compte des éléments nécessaires à l’animation : moteur, engrenages, accessoires de fin de course.

Première mise en peinture de la grue - 37.9 ko
Première mise en peinture de la grue
On voit très bien ici le contrepoids en plomb et ses supports en tubes de laiton

-  La grue se compose de deux parties principales : le support et la flèche.

L’ensemble doit être solide mais pas trop lourd, car le déséquilibre causé par cette flèche ne devra pas faire forcer le moteur. Ce soucis de légéreté est aussi valable pour la barge qui sera déposée dans l’eau : son poids doit rester inférieur à 400gr .
-  Toutes les pièces sont en ctp 1 ou 1,2 mm, quelques renforts pour les angles sont en baguettes 3x3 (peuplier). Rien de bien difficile, mais il reste malgré tout les rambardes et les échelles d’accès qui demandent plus de soin.

Présentation de la grue à sa place sur le bateau - 32.7 ko
Présentation de la grue à sa place sur le bateau
Sur cette photo on distingue bien le support des poulies réalisé en zinc, et pivotant autour des vis de 2mm

-  L’extrémité de la flèche, qui sert de support au deux poulies, est construite en zinc et assemblée à la grue par deux vis de 2mm.
-  Seule entorse au plan : afin de rendre la flèche "plus légère", un contrepoids (plaque de plomb soudé ) est placé entre deux tubes de laiton légèrement déportés vers l’arrière. Cela soulagera l’effort à fournir par le moteur pour virer d’un coté ou de l’autre. Le moteur est placé sous le pont de la grue. Une grande poulie est fixée sur l’arbre de la grue. La grue est posée sur le pont en intercallant d’une rondelle en ctp 1,5mm, d’un diamètre de 45mm. Ceci pour éviter que la grue s’incline lorsque l’ensemble tourne.
-  Sur le modèle du Batral, le local placé sous la grue est démontable (pour permettre l’accès aux moteurs de propulsion) . Il est donc impératif que la fixation de ce roof soit bien réalisée et solide : un téton de positionnement empêche le roof de se déplacer sur le pont.

Toutes ces précautions sont extrêmement importantes.

Les caissons de sauvetage

Ce sont des éléments qui présentent une forme assez compliquée. Il va falloir fabriquer des caissons au moyen d’un tour, et faire des structures en fil de cuivre pour figurer les differentes fixations et lannières de serrage. Chaque caisson est constitué d’un assemblage de 8 pièces.

- Quelques petites pièces de bois sont collés et complètent la finition des caissons. Des lanières (en ruban) sont placées de chaque coté.
-  Il faut maintenant construire les supports, ces assemblage de pièces métalliques sur lesquelles sont placés les canots à ouverture automatique.

Le groupe de quatre caissons de secours - 22.9 ko
Le groupe de quatre caissons de secours

-  Au 1/50 ème il faut quelques détails de finition, car ces pièces sont placées sur le pont, bien en vue, de chaque coté de l’avant.

Les Barges pour le transport du personnel

Il y a deux barges d’un type classique (US) . Toujours en prévision de l’avenir, une des deux barges sera équipée d’un moteur et d’un gouvernail mobile lui permettant de pouvoir éventuellement débarquer sur la plage.

Barge en construction - 14.7 ko
Barge en construction

-  La porte avant sera articulée et descendra. Actuellement le modèle navigue déjà, mais cette animation est toujours à l’état de projet.
-  Dans la réalité, les barges servent notament à aller examiner la berge avant de "beacher" le bateau (pour éviter d’éventuels problèmes au moment de poser la coque sur le sable) . Elles sont aussi quelquefois utilisées au moment de quitter la plage pour aider à soustraire le bateau du sable (balastage, ancre arrière).
-  Dans la préparation finale du bateau , une seule barge sera prévue navigante, l’autre sera recouverte d’une bâche et ne sera pas équipée de moteur ni de porte mobile .

Pièces détachées

Les différentes parties constituant chaque canot de survie

La description des éléments du pont avant se termine , dans le prochain article , j’aborderai le montage des portes mobiles , une description des éléments du mât et ses feux, ainsi que les premieres étapes de l’installation de radiocommande .