Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

samedi 25 novembre 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Les colles

Fabriquer soi-même la bonne colle pour le bon usage.
Ou comment se passer des colles du commerce.

Philippe Hémery

Aujourd’hui, on trouve dans le commerce une multitude de colles destinées à tous les usages. Là où le bât blesse, c’est au niveau du prix par rapport à la quantité et à la durée de vie une fois le conditionnement ouvert.

Dans cet article, je vais tenter de vous donner des recettes afin de remplacer ces colles en vous permettant de fabriquer vous-même la bonne colle pour le bon usage et ceci en utilisant des produits usuels.

Un exemple : qui n’a pas chez lui de l’Araldite ? C’est pratiquement une colle universelle qui colle presque tout. Le "double tube" de 24 ml coûte près de 7,00 €. Analysons cette colle : résine époxy + durcisseur + microballon. Admettons le rapport 1 L = 1 Kg. La résine SR 1500 coûte 32,50 € les 1,3 kg soit 0,6 € les 24 ml ! Le microballon ? 8 gr !

Cet exemple est assez parlant. La majorité des modélistes utilisent de l’époxy pour mouler ou stratifier des coques en bois. Dans l’exemple de l’Araldite, le durcisseur standard va très bien. Si vous voulez diminuer le temps de séchage, il suffit de vous procurer un durcisseur plus rapide (disponibles à part en conditionnement de 300 gr).

Première règle

Pour coller deux matériaux entre eux, il faut impérativement que les surfaces de collage soient - ou poreuses (bois) - ou rugueuses. Pour rendre rugueux un matériaux lisse, on peut le poncer avec un papier à gros grain, le râper, ou pour certains plastiques (ABS, PVC, ...) rendre leur surface "poisseuse" avec un peu d’acétone sur un coton-tige.

Deuxième règle

Ces surfaces doivent être propres, pas de poussières, de graisse, d’huile ou de peinture. Un nettoyage des surfaces à l’alcool à brûler est recommandé.

Troisième règle

Avant collage, présenter les pièces à coller dans la position précise où elles seront collées. A l’aide de pinces, serre-joints, élastiques, ... , préparez le maintient en pression des pièces l’une sur l’autre. Ainsi, au moment du collage vous n’aurez pas à chercher comment et avec quoi les maintenir.

Préparation de la colle

Nous avons démontré le coût modique de la colle faite soi-même. Ne soyez pas avare sur la quantité de colle à préparer. Pesez toujours la résine et, en fonction de la vitesse à laquelle vous voulez que cette colle durcisse, vous choisirez grâce au tableau de réactivité des mélanges (voir sur Plastishop la résine SR 1500) le durcisseur qui convient. Le "pot-life" est donné pour un mélange à 33% de durcisseur. Vous pouvez, sans trop altérer les qualités mécaniques de cette colle (surtout si vous y ajoutez du microballon pour diminuer sa fluidité), augmenter ce rapport sans dépasser 50% ce qui aura pour effet de diminuer le temps de prise, mais également le temps de travail avec la colle et les pièces à coller.

Il n’est pas obligatoire d’ajouter une charge à la résine (mélange) dans tous les cas. Si, par exemple, vous doublez une coque avec des lattes de décoration de fine épaisseur, vous utiliserez une résine pure passée au pinceau avec un pot life assez long pour pouvoir border toute une demi-coque.

Fabriquer ses colles soi-même

Revenons-en au but de cet article. Si j’ai choisi comme premier exemple l’Araldite pour démontrer le coût très élevé d’une colle du commerce au lieu d’une autre colle, c’est en raison du caractère "universel" de cette colle qui, à la condition de respecter les 3 règles énoncées, colle toutes sortes de matériaux entre eux.

Cette colle est simplement un mélange époxy chargé. Elle est très simple à reproduire avec l’intérêt (outre financier) de pouvoir moduler sa fluidité en chargeant plus ou moins le mélange selon le type de collage à réaliser.

En résumé, pour fabriquer soi-même ses colles, il vous suffit d’avoir un kit de résine SR 1500/ SD 2505, un bidon de 300 gr de durcisseur SD 2507 ainsi que 1 L de Microballons. Non seulement le kit de résine vous permet de fabriquer vos colles, mais également de stratifier, avec le microballons de faire vos enduits, boucher les trous comme un mastic et réaliser les joints congés.

*****

*****

*****

*****

*****

*****

*****

Cet article a été rédigé par Philippe Hémery quelques semaines avant son décès, le 31 octobre 2004.
-  Nous lui avions demandé, Jean-Luc Bechennec et moi, d’y ajouter quelques photos afin de l’agrémenter. Il n’a pas eu le temps de le faire.
-  En hommage à lui, je le publie tel quel, non terminé, avec des liens ne fonctionnant plus ou n’ayant plus de raison d’être.

Salut, Philippe, je pense encore à toi

Albertus