Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

mercredi 20 septembre 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Le Surcouf

Installation des tubes d’étambot

Jean-Luc Béchennec

Là, il y a un os. Les tubes d’étambot figurant sur le plan font 249 mm de long alors que ceux qui sont livrés en font presque 300. Si l’on respecte les côtes données sur la notice de montage, on se retrouve avec l’extrémité des cônes d’hélice à la hauteur de l’axe du gouvernail. Retour sur les photos pour découvrir où doivent arriver les hélices. A la page 30, il y a une photo du Dupetit-Thouars en construction, on y voit la chaise, juste avant l’hélice, qui s’ancre sur la quille juste avant la partie fixe du gouvernail. L’extrémité avant du cône de l’hélice est sur le même plan que le point avant de la partie fixe du gouvernail. Sur ce point là, le plan est d’accord avec le bateau grandeur. Cette photo est intéressante à plus d’un titre car la muraille du Dupetit-Thouars porte les cotes, de mètre en mètre, à partir de l’arrière du bateau et les poutres au toit du hangar permettent de projeter les perpendiculaires pour mettre en correspondance les superstructure et l’emplacement des arbres d’hélice. Quelques mesures nous apprennent que le tube d’étambot affleure la coque à environ 20 m de l’arrière c’est à dire quelques 5 mm en arrière du couple 2.

Quand le tube repose sur ce couple, le positionnement est correct. Sur la même photo, on peut mesurer le rapport de la distance entre le pont et l’axe de l’arbre à l’extrémité et la hauteur de la muraille : 2,11. Sur le plan, ce rapport vaut 2,27. Le plan est donc faux. Il est aussi faux pour la longueur de tube qui dépasse de la coque.

Enfin, les tubes et les arbres sont beaucoup trop long car si on respecte les cotes du bateau réel, les moteurs vont se retrouver sous le pont au lieu d’être au fond.

Retirer les bagues de l’extrémité arrière des tubes d’étambot. Il va éventuellement falloir chauffer le tube pour que les bagues se décollent. Raccourcir les tubes de 80 mm. Chauffer à nouveau les tube et enfoncer les bagues (un coup de marteau sera sans doute nécessaire).

Avant de coller les tubes, il faut installer le pallier graisseur. J’utilise la technique expliquée par Bernard Gillier dans son ouvrage Propulsion et radiocommande des modèles réduits de bateaux. Au lieu d’employer un rond de laiton, j’utilise un simple morceau de tube de diamètre intérieur égal au diamètre extérieur du tube d’étambot selon le schéma de la FIGURE 1. Ce tube est percé eu diamètre du tube graisseur. L’ensemble est soudé puis le tube d’étambot est percé au travers du tube graisseur. Voir photo 12.

Les tubes doivent être écartés de 65 mm (entre les axes). Une pièce en bois munies de 2 trous est glissée sur les tube (b sur les photos 13 et 14). Le millieu de cette pièce est aussi marqué et est aligné avec la quille afin que les tubes d’étambot soient bien centrés. Pour vérifier que les deux tubes ont bien le même angle, placer une tige bien droite à cheval sur les tubes en haut et en bas.

Régler l’angle des tubes pour que les deux tiges soient horizontales et parallèles. Une fois en place, les tubes dépassent du couple 2 de 35 mm vers l’arrière. Pour fixer les tubes à l’intérieur de la coque, j’ai réalisé une pièce en CTP collée contre l’arrière du couple 4 (a sur les photos 13 et 14).

Voici le plan de cette pièce (on ne sait jamais, quelqu’un, entraîné par mon blabla, pourrait avoir envie de faire le Surcouf :-)). Les perçages sont vus de l’arrière du bateau et doivent avoir un angle d’environ 6°.

Une fois les tubes parfaitement postionnés, immobiliser l’assemblage avec de la cyanolite. Les tubes sont ensuite collés à l’Araldite lente sur la pièce a et le couple 3.

Photo 14

Autre vue des tubes. Les tubes sont collés sur la pièce a et sur le couple 3.

Figure 1

Principe de construction des graisseurs sur les tubes d’étambot.

Photo 12

Les graisseurs sont soudés sur les tubes conformément à la figure 1.

Photo 13

Pose des tubes d’étambot.