Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

mardi 27 juin 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Le Surcouf

La tourelle de 127

Jean-Luc Béchennec

Avec cette partie, je retrouve mes anciens amours de la maquette plastique. Les trois tourelles de 127 mm sont en effet livrées en kit plastique (voir le contenu). Le moulage n’est pas terrible mais comme de toute façon, on va faire sauter tous les détails pour ne conserver que la forme générale, cela n’a pas beaucoup d’importance. La gravure d’origine est en effet inexacte ou indigne de l’échelle 1/100e. Les échelons sont figurés en relief dans le plastique, des rivets peuplent quasiment tous les bords des surfaces planes alors que la tourelle est soudée (nous ne sommes plus au 19e siècle), l’avant de la tourelle n’est constituée que de deux plaques alors qu’une plaque moins inclinée fait la jonction entre la face verticale et la face oblique, etc. Par ailleurs, le plan montre un nombre d’échelons invraisemblable. La photo 1 montre la tourelle avant du Surcouf dans son état d’origine.

Photo 4

Vue des volets avant. (photo © ECPA).

La forme générale

Le montage ne pose pas de problème, on commence par coller (colle a maquette liquide) la partie centrale sur l’un des flancs. Laisser sécher puis coller l’autre flanc. On termine par la pièce qui ferme l’arrière de la tourelle. Le dessous n’est pas collé tout de suite car, comme on va le voir, il est nécessaire d’avoir accès à l’intérieur.

Après cela, on passe du mastic de rebouchage spécial pour les maquettes plastique (putty) sur les défauts du moulage et sur les joints. On ponce ensuite toutes les surfaces pour éliminer les rivets (saufs ceux de la face avant qui, eux, existent vraiment), la gravure des portes, les échelons et le putty puis on réalise la plaque qui porte les deux surfaces vitrées d’observation, fermées par des volets, à l’avant : j’ai tracé deux lignes pour délimiter la zone et j’ai enlevé le plastique excédentaire à la lime aiguille. La photo 2 montre l’état avant et après la transformation. On peut ensuite passer au détaillage de la tourelle.

Photo 2

La tourelle de 127 avant et après la transformation.

Dôme, portes et volets

Le dôme d’observation fourni (voir photo 3) semble correct mais la gravure montre le montant central (elle ne devrait pas puisque ce montant est derrière la surface vitrée) que l’on fait sauter pour figurer le dôme fermé. Après avoir collé le dôme, mastiqué le joint. On va ensuite fabriquer les pièces de la tourelle. Les portes et les tôles qui dépassent en haut du logement des canons sont faites en carte plastique 0,13 mm et les volets en carte plastique 0,25 mm. Les volets seront figurés fermés.

Les échelons, rampes, ...

Les autres pièces (échelons, rampes, ...) sont réalisées en corde à piano (CAP) de 0,3 mm. Dans des diamètres aussi fins, la CAP garde de la rigidité et est plus facile à travailler que le laiton. Les échelons et les rampes ne posent pas de problème particulier, une pince à bec demi-ronds fins permet de plier proprement la CAP.

Il suffit d’avoir un gabarit pour fabriquer des pièces de même largeur. Les espèces d’échelles situées à gauche du dôme et au dessus de la porte droite (vue de l’avant) demande de souder des tronçons de CAP 0,3 mm. Pour maintenir les tronçons pendant la soudure, j’ai utilisé du scotch invisible.

Un tronçon de CAP est coudé puis scotché sur une plaque lisse (ici du laiton) puis les deux tronçons à souder sont glissés sous le scotch. Ils sont ajustés puis soudés. Pour souder d’aussi petites pièces, il vaut mieux immobiliser le fer (dans l’étau par exemple) et amener la pièce en contact (d’oû l’intérêt d’avoir une grande plaque pour la manipuler. Le scotch est décollé et emmène la pièce avec lui. Scotcher les pièces en attente sur un bristol pour les protéger. 6 pièces de cette nature sont réalisées (voir photo 5).

Photo 1

La tourelle avant du Surcouf. (photo © ECPA).

Photo 3

Le dôme d’observation. (photo © ECPA).

Photo 5

Soudage des pièces qui apparaissent au dessus de la porte droite.