Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

vendredi 23 juin 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Superstructures

Patine des ponts facile

Albertus

Pour vieillir le bois il faut attendre qu’il vieillisse. En le laissant dehors, il s’éclaircira ! Un an sera un minimum !

Les ponts des bateaux ne sont pas vernis, ils sont constament arrosés d’eau de mer, séchés par le soleil et décolorés aux UV. Cela leur donne une patine exceptionnelle !

la superbe patine naturelle d’un pont de bateau - 50.9 ko
la superbe patine naturelle d’un pont de bateau

Puisque l’on veux donner l’impression que le bois est patiné par l’eau de mer, il ne faudrait utiliser que de l’eau de mer et du soleil !

le truc : de l’eau et du sel de cuisine, et un sèche cheveux à la place du soleil !

La première photo montre le bois, du tilleul, teinté "merisier" avec "Teinte Bois" de "Les Anciens Ebénistes" un produit à base d’eau que j’applique copieusement au gros pinceau 1/2"

Après séchage, la teinte est brun légèrement rougeatre, comme le chêne des meubles. En choisissant la teinture "chêne clair" ou "chêne moyen", le résultat est plus verdâtre, cela fait sale !

C’est parce que ces produits sont destinés à être utilisés sur les essences de bois correspondantes. Sur du tilleul, ce qui correspond le mieux à la teinte chêne, c’est la ton "merisier"

Regardez la photo ci-dessus, le pont est en tilleul et la tortue est en bouleau, c’est la même teinture, mais le résultat sur le tilleul est déjà plus proche de ce qu’on veut obtenir

La patine

On enlève le maximum de sel avec une carte plastique, puis on passe à la finition : Séchage au sèche cheveux, aspiration, un brossage métallique dans le sens du fil du bois, re-aspiration et re-brossage, et un lustrage à la brosse à dent sèche, toujours dans le sens du fil du bois.

Les deux photos ci-dessous montrent le résultat patiné

Crevettier au 1/15e, tilleul de 8x2, teinture merisier comme décrit

Le calfatage peut être réaalisé au papier noir Canson fin (150gr/m2) avant le traitement au sel, ou dans ce cas précis, c’est la crasse générée lors des brossages qui rempli les joints entre les planches, qui étaient collées à peine jointives avant le traitement au sel

Comparez la teinte de ce pont avec le vrai pont photographié en début d’article On est vraiment dans la même gamme de gris. Ce pont du crevettier est protégé par un vernis acryl Polyvine 2xmat

Examinons un peu les techniques de patine artistique :
-  L’ammoniaque
-  L’ammoniaque utilisé par certains pour courber les baguettes de bordé détruit le bois, le ramolli, le fonce, et par exemple sur le chêne va donner un ton beaucoup trop foncé
-  La soude caustique
-  Avec de la soude caustique, les fibres se creusent, le bois éclairci à peine mais le bois va devenir comme duveteux ! pas top !
-  L’eau oxygénée à 30 volumes :
-  L’ammoniaque entre dans une recette pour blanchir le bois, mais on en met que 5cc dans un litre d’eau oxygénée à 30 volumes (pas celle qu’on a dans sa pharmacie) C’est l’eau oxygénée qui blanchit le bois, en réagissant avec l’ammoniaque. Ce produit est dangereux ! il se neutralise au méthanol
-   L’acide pour blanchir le bois à l’acide, il faut de l’acide oxalique, qu’on neutralisera à la javel L’acide oxalique éclaircit bien le bois ! (le blanchi)


Le traitement

Pour blanchir le bois et marquer ses fibres, on va utiliser non pas de la soude caustique, mais du sel de cuisine Le sel va ronger les fibres tendres du bois et donc faire ressortir les fibres dures. On aidera l’opération par un brossage avec une brosse métallique dans le sens du fil du bois. Le sel dissout va imprégner le bois, puis, en séchant, va se recristalliser, en laissant apparaître comme une fine poussière blanche au sein même des fibres, ce qui va blanchir le bois.

On voit que le sel et l’eau dissolvent la teinture

Traitement au sel, avec 1 cm de sel de cuisine "Cérébos", et un copieux "sproutch" d’eau froide tous les jours bien partout

Vaporisation - 7.5 ko

Vaporisation matin et soir pendant une quinzaine de jours pour maintenir l’état pâteux sur toute l’épaisseur de sel

Après ces 15 jours il n’y a plus que 3 ou 4 mm de sel sur le pont. Le reste est dans le bateau et sur le carrelage de l’atelier !


Un gros plan sur les veines du bois, autre couleur

Chalutier au 1/10e, tilleul de 15x3, teinture à l’Ecoline Talens (2/3 Terre de Sienne Brûlée +1/3 Sépia)

Planches espacées de +/- 1 mm

Après traitement au sel et séchage complet, l’espace s’est réduit à 1/2 mm, le bois imbibé de sel gonfle sous la pression des cristaux qui se forment entre ses fibres.

Calfatage après le traitement au sel, avec un enduit réalisé en malaxant de l’émail noir mat Humbrol à de la pâte de bois Polyfilla, appliqué à la spatule de dentiste