Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

lundi 1 mai 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Outillage

Perceuse-Fraiseuse à main
Proxxon MICROMOT 50 et 50/E

Albertus

L’outil qu’on retrouve chez tous les modelistes : la fraiseuse à main. Un outil dont on ne peut plus se passer.

De nombreux modèles de différentes marques sont proposés sur le marché (Dremel,Proxxon, Wolfcraft, Minilor, Domac etc) mais si l’on considère comme premier critère de sélection la facilité de prise en main, le choix se réduit fortement. A l’usage, il s’avère en effet peu pratique de manipuler un engin qu’on ne peut pas tenir en main à la façon d’un stylo, c’est à dire entre le pouce et l’index.

D’un prix attrayant, le modèle proposé par PROXXON est très maniable et suffisament léger pour une utilisation confortable. Malheureusement, le choix d’utiliser du 12 volts donne un outil dont le couple de travail est insuffisant, même pour une utilisation "normale".
Micromot 50/E avec réglage de la vitesse sur le corps de la machine - 4.4 ko
Micromot 50/E avec réglage de la vitesse sur le corps de la machine

En effet, faut-il considédrer comme exceptionnel de devoir couper au disque à tronçonner une série de "bouts de tubes laiton" diamètre 6 mm (par exemple) ? Et pourtant, après une douzaine de sections (avec un disque neuf "k-300170") il devient presque impossible de tenir la machine tant la température du corps au niveau du roulement de tête est élevée. En effet, à plein régime, appuyer sur le tube avec une pression raisonnable de travail fait chuter nettement la vitesse de rotation, l’efficacité de l’outil s’en trouve fort réduite, le moteur force et chauffe très rapidement. Et ce n’était que du tube ! Il conviendra donc de laisser reposer la machine avant un nouvel usage.

D’autres essais d’usage continu de 5 minutes (poncage) ou le forage d’un trou de 3mm avec une mèche passablement usée (dans du ctp aviation de 15 mm) provoqueront le même problème de chauffe. Une rotation à vide ne posant pas le problème permet d’écarter le doute sur les roulements de l’appareil.

Dans la livrée de base, le mandrin fourni ne permet que de façon malaisée l’utilisation de fraises dont le diamètre de la tige n’est pas standard. En effet, il faut démonter le mandrin et changer les bagues (6 diamètres de bagues sont livrés avec la machine) sauf bien entendu si on utilise exclusivement les outils proposés par Proxxon. A remarquer que ces outils au diamètre d’axe 2,35 (forets, meules, fraises etc) sont de qualité irréprochable et professionnelle.

Un accessoire à acheter de toute urgence : un mandrin à serrage continu. Mandrin goodell 0.5 à 3.2mm

Autre accesoire à priori intéressant : un renvoi d’angle...

...parfait pour une utilisation ponctuelle et de courte durée, tant les vibrations générées par l’accessoire sont importantes. Et pour la mise en place, il faudra démonter le mandrin à serrage continu, le remplacer par un mandrin standard (livré avec l’accessoire) et y insérer le picot d’accouplement, puis fixer par serrage (clef alène ) le renvoi sur le col de la machine, puis éventuellement remplacer le mandrin à mors fixe par le mandrin à serrage continu.... Bref ce n’est pas une sinécure.

Le support vertical élévateur est bien concu et suffisamment rigide, mais les leviers de serrage ne sont décidément pas pratiques. Dommage que Proxxon ne commercialie pas pour ses fraiseuses-perceuses une pédale de réglage de la vitesse à pied (seul un interrupteur à pied est disponible, à placer avant le bloc transfo), car il est souvent nécessaire d’augmenter la vitesse de rotation en cours de travail et le bouton rotatif situé sur le corps de la machine n’est pas d’un emploi aisé, même si un peu de pratique permet de le manipuler avec le pouce de la main qui tient la machine.

En conclusion, un outil et des accessoires bien pensés comme d’habitude chez Proxxon. Une réalisation trop peu performante pour une utilisation intensive. Malgré tout, comparé au prix demandé pour le matériel pro (de mécanicien dentiste par exemple, marque Kavo ou autre) le prix du Proxxon est compétitif et malgré ses défaut, la machine est une des meilleures du genre à prix et destination comparable. Une autre alternative est d’utiliser un flexible monté sur foreuse 220v (ou sur un moteur spécialement prévu). La "pièce à main" est dans ce cas très fine puisqu’elle ne contient que des roulements, mais la rigidité du flexible ( !) gène un peu et ne plait pas à tout le monde.

Caractéristiques Techniques :
-  Micromot 50 sans variateur de vitesse
-  Micromot 50/E avec variateur de vitesse
-  vitesse (de 5000 à 20000 tours) réglable en continu
-  montage sur roulements
-  12 volts/40 w
-  longueur +/-220 mm
-  poids +/-230 grs
-  cordon d’alimentation spiralé de +/- 1,50 m
-  diamètre du col : 20 mm
-  diamètre du corps 32 mm
-  livré avec 6 pinces de serrage 1.0, 1.5, 2.0, 2.4, 3.0 et 3.2 mm
-  bloc d’alimentation 220/12v servant de stand et de porte-outils

une pièce à main "pro 220 volts de marque Kavo

Ce matériel principalement utilisé par les mécaniciens dentistes est alimenté par une pédale de vitesse à pied ou à genou (fixée au banc de travail). Un couple énorme, un confort d’utilisation, une légèreté et une prise en main exceptionnels ....un prix en rapport

Coffret Domac

Directement en 220 volts, mais un corps très volumineux et assez lourd

Moteur suspendu et flexible

C’est une bonne alternative, mais c’est assez contraignant. Ce matériel est généralement pourvu d’une pédale d’accélération : le nec plus ultra !

Petit outillage Minilor

Petit et léger et pas cher, mais pas pratique du tout (il faut manipuler les deux clefs pour changer d’outil) et vraiment pas puissant.