Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

lundi 21 août 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Le Liberté

Espars et gréement

Albertus

On peut maintenant passer a l’installation du gréement dormant. Les caps de mouton sont tirés d’un tourillon de bois dur, et forés en triangle. Ensuite, les haubans y sont attachés, et collés à la cyano.

Photo 1

La caisse de l’espar est tenue par une ferrure boulonnée sur le banchet. La flèche du bas montre la rainure en bout de caisse. La flèche du haut indique l’endroit ou se fixera le palan de sortie du bout dehors.

Photo 4

Vue extérieure des caps de mouton gréés.

Le cordage utilisé pour le ridage des caps de mouton doit être plus fin que le hauban lui même. On démarre par un noeud en huit dans le cap supérieur, en allant de l’intérieur vers l’extérieur. Le bout est passé a travers l’amarrage du cap supérieur, le contourne et rentre par le même chemin à l’arrière du ridage, le bout fait quelques clés autour des rides arrières.

Photo 5

Vue intérieure des caps de mouton gréés.

Photo 6

Cette vue de l’arrière des caps tribord, permet de voir le support de bôme sur le mât. La machoire repose sur un cordage. Le mât est protégé par un fourreau de cuir cousu vers l’avant du bateau. L’illusion est complète, le fourreau est en plastique peint imitation cuir.