Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

dimanche 22 octobre 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Vedette à flybridge Wavetracker 35

WT35, premier Fly - L’ossature et les fonds

Philippe Hof

Bien que fabriquant un Yacht Flybridge, (comprenez "avec une sorte de terrasse au dessus du cockpit") l’assemblage de la coque, de type planante, reste identique à celle d’une Vedette Open. C’est à dire, en ce qui me concerne, avec une épine dorsale : la quille, et des côtes : les couples.

Après deux modèles assemblés de la sorte, je récidive aujourd’hui en travaillant "quille en l’air". Je trouve ce moyen de constuction pratique pour toute la partie coque.

Le squelette


-  Première étape

Réaliser un chantier. La planche du chantier est choisie légèrement plus grande que ce que sera le navire. Il faut en effet pouvoir y prendre appui tout autour de la maquette, par exemple pour tracer des repères au trusquin ou tout simplement pour pouvoir poser tout le petit matériel. Sur cette planche je trace un axe médian auquel je rajoute les perpendiculaires correspondant à la position de chaque couple. Je rappelle que sur mes bateaux les couples ne sont pas disposés à intervalle régulier puisque positionnés par rapport aux cloisons des cabines que je compte réaliser.

-  Deuxième étape

Découpe des quilles (deux pièces acollées de CTP 3 mm) et des couples. Sur ce bateau long d’environ 60 cm, il y a six couples. Ils sont en CTP 3mm et 5 mm d’épaiseur.

Découpe des pièces - 29.9 ko
Découpe des pièces

Les couples sont naturellement munis de leurs allonges : pattes nécessaires à la fixation des couples sur le plan de travail au moyen de tasseaux. De plus, ces allonges calculées à partir de la ligne de flottaison règlent en hauteur l’inclinaison de la quille

-  Troisième étape

Préparation des tasseaux : j’ai utilisé des 1/4 de rond en bois de 20x20mm. J’ai tracé sur une face l’axe médian et lors de la pose je le ferai correspondre à l’axe du plan de travail. Les couples sont vissés dessus, puis ces ensembles sont vissés au plan de travail. Je les positionne au droit de chaque perpendiculaire.

-  Quatrième étape

Pose de la quille. La forme de la coque se devine, les couples sont rigoureusement alignés. Je colle alors la quille dans le fond des encoches prévues pour cela. Je veille à garder bien perpendiculaire chaque couple par rapport au plan de travail.

-  Cinquième étape

Je colle les baguettes de renforts. En tout il y en a douze : six de chaque coté de la carène. Elles sont utiles pour rigidifier l’ossature et augmentent encore les surfaces d’encollage des futures planches de coque. Elles garantissent aussi que les couples ne vrillent pas les uns par rapport aux autres, qu’ils soient bien paralèlles entre eux.

Le squelette - 32.8 ko
Le squelette

Il faut ajouter deux renforts de proue. En effet, les baguettes ne se cintrent pas suffisament pour venir mourir contre la quille à l’étrave

Placage des bordés

Sur une coque de type planante, cela se résume à quatre planches, deux pour les fonds et deux pour les flancs.

Je commence par les fonds. Dans un premier temps, j’ajuste un gabarit de carton, puis je découpe une planche de samba d’épaisseur 1,5 mm suivant ce modèle. Par retournement, le gabarit servira aussi bien à babord qu’à tribord. Il faut cependant retoucher encore quelques petites imperfections. Je vérifie que le panneau couvre parfaitement l’espace prévu en m’aidant pour cela des baguettes de bouchain d’un coté, et de la quille de l’autre. Enfin je colle, en utilisant une grande quantité de pinces pour bien plaquer la planche contre les couples et les baguettes de renfort. Je recommence ces opérations pour l’autre coté, mais ne pouvant plus disposer de moyen de serrage coté quille, je m’aide de poids pour exercer une pression suffisante.

Collage des flancs - 49.7 ko
Collage des flancs

Les flancs sont préparés également grâce à des gabarits. Ils dépassent grossièrement du bouchain vif et légèrement de la baguette de franc-bord. Ce n’est qu’ une fois les flancs collés et secs que j’arraserai le bas du franc bord. Coté proue il faut ruser avec une pince et une cale pour bien plaquer l’extrémité de chaque flanc sur la quille. A cet endroit, la planche doit fortement se vriller. Là, plus encore que pour les fonds, le trempage préalable des panneaux à l’eau tiède est indispensable, sans quoi c’est la rupture assurée !

Squelette fixé - 101.8 ko
Squelette fixé
La base : le plan de travail avec dessus les 6 couples vissés au moyen de tasseaux. Dessus, la quille collée dans ses encoches, bien alignée

Trempage des planches - 40.1 ko
Trempage des planches
Comme toujours pour les fonds et les flancs, je trempe chaque pièce afin d’attendrir le bois pour mieux pouvoir le cintrer sans risquer de l’éclater

Renforts de proue - 45.7 ko
Renforts de proue
Les deux profils de proue sont découpés, collés et poncés suivant la pente de la proue. Les baguettes peuvent difficilement être cintrées aussi fortement

Placage des fonds - 76.8 ko
Placage des fonds
Après avoir utilisé un carton pour définir le gabarit des fonds, je passe au bois en découpant dans une planche de 1,5 mm de samba suivant le modèle. Je l’ajuste au mieux puis le colle à l’aide de nombreuses pinces.

Placage de la seconde planche de fond - 70 ko
Placage de la seconde planche de fond
Ici, plus moyen de placer des pinces du coté de la quille. J’utilise alors des poids de maintien (batteries au plomb)

Gabarit en carton - 53 ko
Gabarit en carton
De même que pour les fonds, l’emploi de gabarits en carton facilite le travail. Il permet un grand gain de temps et accessoirement de matière.

Voici l’adresse de mon Blog ou vous retrouverez tous les Windstorm : WS25, WS30, WT35, WS45, WS60 et WS100

Mes blogs http://yachtmodlisme.blog4ever.com/...

http://plansmodelismeyacht.blog4eve...