Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

vendredi 18 août 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Vedette à flybridge Wavetracker 35

WT35 Premier fly - Ossature des superstructures

Philippe Hof

La coque est maintenant bien avancée, il reste les travaux de peinture que je compte réaliser en même temps que le reste du bateau. Je passe à l’étage supérieur : les superstructures. Comme sur mon premier modèle, le WS60, les superstructures sont relativement compliquées à fabriquer. De plus sur ce bateau j’y ajoute un étage appelé fly. Il est impossible de reproduire ces formes avec de simple panneaux de bois ou contre-plaqué. Les surfaces, trop irrégulières et tout en courbes, ne sont pas développables !. Il n’y a pas le choix, je dois, comme pour la coque, utiliser une ossature afin d’y plaquer les façades.

- Ossature principale

Pour débuter le squelette, je dois tout d’abord découper les pièces principales. Je vais dans un premier temps utiliser la cloison supportant la baie vitrée comme support. Dessus, j’y colle les deux grandes arches intégrant les montants de pare-brise.

Pièces principales de l’ossature - 47.1 ko
Pièces principales de l’ossature

Puis, à la base, je fixe un profil découpé en arrondis en guise de bas de pare-brise, puis le même lègérement plus court en haut. A ce stade j’ai déja une cage relativement rigide.

Ensuite je prépare deux baguettes cintrées qui prennent place à mi-hauteur des cotés. Je les ai rendues arrondies en utilisant la technique du bois lamellé-collé. J’ai collé deux baguettes d’épaisseur 1 mm l’une sur l’autre en position cintrées. De ce fait lorsque la colle à été sêche elles ont gardé à peu près leur forme. Toutefois on observe un léger retrait dû à l’élasticité du bois. Conclusion : il faut mettre exagérément en forme avant collage et si possible superposer trois épaisseurs au lieu de deux.

Fixation des baguettes de vitrages - 57.2 ko
Fixation des baguettes de vitrages

- Le roof

Le roof est, je le rapelle, le petit capot se trouvant devant le pare-brise. Il reçoit souvent sur ce genre de bateau un large matelas pour se dorer au soleil. J’y ai également ajouté deux petits hublots de pont éclairant la salle de bain et les toilettes. Son ossature est assemblée grâce à deux traverses et quatre longerons cintrés se raccordant au profil bas du pare-brise.

Squelette du roof - 46.5 ko
Squelette du roof

Toutes ces pièces sont de petite section et il faut découper toutes les encoches avec précision. Je vais profiter de ce squelette encore visible pour prochainement fabriquer les cloisons des cabines. Il est en effet plus facile de prendre des meures de hauteur entre le plancher et le planfond des cabines a travers ce "treillis".

Afin de consolider l’ensemble cockpit-roof et garantir un appui le plus étroit possible avec la surface des passavants, j’ai fabriqué une nouvelle fois deux grandes baguettes cintrées en lamellé collé. Pour obtenir la courbe adéquate, j’ai eu recours à un gabarit carton. Puis j’ai disposé suivant ce tracé plusieurs petits taquets sur une planche de bois. Ils m’ont servi à maintenir les deux baguettes collées l’une sur l’autre en bonne position.

- Le fly

A ce stade, j’ai découpé toutes les pièces de fly ainsi que les quatre ailerons de l’arche radar. J’ai collé sur une traverse de plafond deux goussets me donnant l’angle de pose des ailerons. Je ne voulais pas les fixer parfaitement verticales. Il a fallu malgré tout utiliser un gabarit pour garantir la symétrie entre les deux pièces babord et tribord.

Pose des ailerons de l’arche radar - 60.4 ko
Pose des ailerons de l’arche radar

Sur l’avant j’ai découpé la pièce de base de saute-vent du fly ainsi que trois pièces me donant le profil du pavillon de la timonerie. Une fois collées, tout est venu en appui entre le profil haut du pare-brise et l’extrémité avant des ailerons de l’arche radar.

Mise en place du pavillon de la timonerie - 48.8 ko
Mise en place du pavillon de la timonerie

Prochaines fabrications prévues : les escaliers accédant aux passavants et l’ensemble des planchers et cloisons de cabine, l’objet du prochain article.

Baguette mi hauteur cintrée - 27.7 ko
Baguette mi hauteur cintrée
J’adopte le principe du lamellé-collé pour obtenir des pièces cintrées. Je colle deux baguettes en position cintrées l’une sur l’autre et les maintiens de cette façon jusqu’à séchage complet. J’ai utilisé deux baguettes d’épaisseur 1 mm, mais je pense avoir encore un meilleur résultat en superposant trois pièces d’une épaisseur plus fine

La structure se complète au fur est à mesure - 27.8 ko
La structure se complète au fur est à mesure
Partant d’un assemblage basique avec la cloison de baie vitrée, les deux profils d’arche et les cadres supérieurs et inférieurs du pare-brise, l’ossature se développe par l’ajout de nombreuses autres pièces. Ici les renforts de mi-hauteur des cotés

Goussets renfort - 18.9 ko
Goussets renfort
Afin de rigidifier un maximum l’ensemble de ce fragile assemblage, j’ai collé à de nombreux endroits des petits goussets. Le résultat est immédiat.

Gabarit carton pour préparation des baguettes d’appui  - 24.9 ko
Gabarit carton pour préparation des baguettes d’appui
En vue de fabriquer les baguettes d’appui au plus juste par rapport à la courbe des passavants, je me sers de papier bristol pour en définir les dimensions

Sêchage en position des baguettes en lamellé-collé - 24 ko
Sêchage en position des baguettes en lamellé-collé
Une fois la courbe reproduite sur un plan de bois, j’ai collé tout le long, à espaces réguliers, des taquets. Ils m’ont servi à bien plaquer les deux baguettes superposées et collées entre-elles suivant cette courbe.

Le profil obtenu - 23.8 ko
Le profil obtenu
Voici ce que cela donne après sêchage. La baguette est légèrement plus ouverte que la courbe voulue. Cela est du au retour élastique du bois. Conclusion : la prochaine fois, accentuer la courbe par rapport à celle désirée.

Goussets de maintient des ailerons d’arche radar - 28 ko
Goussets de maintient des ailerons d’arche radar
Je ne voulais pas poser les deux ailerons d’arche radar rigoureusement verticaux ! Je les ai collé avec un léger angle vers l’intérieur du bateau. Pour avoir un appui suffisament rigide, j’ai collé sur la traverse de plafond deux triangles.

Ossature de pavillon de timonerie - 23.7 ko
Ossature de pavillon de timonerie
Il est assemblé à partir d’une pièce en forme de U formant la base du saute-vent du fly et de trois profils. Cet assemblage se fixe entre l’extrémité avant des ailerons de l’arche radar et la traverse de haut de pare-brise.

Voici l’adresse de mon Blog ou vous retrouverez tous les Windstorm : WS25, WS30, WT35, WS45, WS60 et WS100

Mes blogs http://yachtmodlisme.blog4ever.com/...

http://www.plansbateaux.net/