Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

lundi 24 juillet 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Salons et manifestations

RAMMA 2015

Thierry Jorissens

L’édition 2015 de l’exposition "Ramma" (Rendez-vous d’Automne des Modélistes et Maquettistes en Ardenne) a fermé ses portes dimanche 11 octobre.
Et une fois de plus, il s’agissait d’une bien belle expo, et probablement la plus importante du nord de la France : 6.000 m² couverts répartis sur 5 "hall" et 100.000 m² en plein air (un circuit pour les voitures RC, un grand lac pour les off-shore et les voiliers, et un grand espace pour les avions...)

Navimodélisme RC y était (représenté par votre serviteur) avec un stand dans le hall 5, celui réservé aux bateaux RC. Un (très) grand bassin y avait encore une fois été installé, ce qui a permis de nombreuses démonstrations tout au long des deux jours de l’expo.

Voici une sélection de photos (que l’on doit à JANDO et Thierry Jorissens) des modèles exposés.

Le stand de Navimodélisme RC présentait cette année des modèles sur un double thème : les "springer" et les amphibies.

Beaucoup de documentation sur la construction des modèles, et en primeur, le dossier de construction complet de l’Amphicar (156 pages), actuellement publié sur le webzine.
Le stand volontairement "ouvert" (pas de barrières) permettait aux visiteurs de voir au plus près les modèles exposés.

La grosse jeep Amphibie au 1/3 inspirée de la Ford GPA américaine de la seconde guerre, bien que déjà vue, fait toujours son effet.
Elle a fait plaisir à beaucoup d’enfants, qui pouvaient y embarquer pour être promenés à travers le hall !

Et bien sûr elle navigue vraiment !

L’USS Independence est un des modèles uniques de Marcel François : son bateau a navigué avant même que le premier "vrai" soit lui-même opérationnel !
Construction entièrement en bois sur plans personnels de l’auteur.

La corvette "ACONIT" de 1943, chasseurs de sous-marins.
Construit tout en bois au 1/50e, c’est encore un modèle très détaillé de Marcel.

Le bijou de Marcel François pour ce RAMMA : le Triton A646, un bâtiment d’expérimentation et de recherches sous-marines datant de 1972, coulé en 2003.
Le plan est de Marcel François lui-même, dessiné au 1/50e, la construction est tout en bois. Aucun plan ni archive ne semble exister pour ce bateau !

Gros plan du Triton.

Une vue magnifique sur les détails de réalisation du Triton (la grue, le portique) particulièrement bien exécutés par Marcel, toujours très précis et méticuleux.

Une dernière vue sur la "cloche" du Triton : admirez la finesse de l’ensemble !

Un OVNI ? Non ! Un bateau, et une fois de plus, inédit, de Marcel François !
Ce "NOVGOROD" était un navire prévu en 1876 ( !) pour la défense au large des côtes russes, mais malgré ses 6 hélices (le modèle, lui, n’en a que deux), sa mauvaise tenue en mer l’a finalement cantonné à un rôle de défense côtière à l’embouchure des fleuves !

Oui, oui, ce bâtiment rond navigue bel et bien !

Cédric Pierre est venu au RAMMA avec plusieurs énormes bateaux navigants... Ici, il prépare son porte-avions Charles de Gaule au 1/100e pour une démonstration.
La maquette fait 2,60 m et une de ses nombreuses fonctions opérationnelles est le tir de missiles !...

Et c’est vrai qu’il est beau sur l’eau le porte-avions de Cédric ! Il faut minimum 4 jambes et 4 mains pour l’y mettre, mais cela vaut le coup !
Le public a particulièrement apprécié les nombreux détails de l’historique du vrai, et de la construction du modèle, commentés au micro par son auteur.

Le B.P.C. Mistral au 1/72e de Cédric en fait la plus grande maquette présentée : 2,80 m !
Un modèle... m(ag)istral parfaitement réalisé, en bois, équipé bientôt lui aussi de nombreuses fonctions.

La frégate furtive de classe La Fayette est encore une maquette de Cédric.
Si elle parait "simple", il suffit de soulever le roof hélico pour découvrir... qu’il n’en est rien ! Au 1/72e également, ce modèle mesure 1m30 et a été fabriqué en bois, sans plans officiels qui n’existent plus.

La radio de Cédric Pierre : à ce stade, on ne sait plus se contenter d’une radio 4, 6 ou 8 voies : même les multiswitches ne suffisent plus ! Alors on installe "ce qu’il faut" sur sa radio...
Personnellement j’aime bien le bouton de tir de missiles...
_

Le club CMRB (Clamart Modèles Réduits Bateaux) présentait un belle panoplie de bateaux au 1/100e, très finement réalisés.
Ce B.P.C. Mistral construit par Gérard Perroquin est mis en scène avec le ravitailleur pétrolier "La Meuse" (construit par Georges Giglio) qui... le ravitaille en mer.

Thierry Josset, du CMRB, m’expliquait que la présentation des bateaux sur un ber en bois était irréaliste, et qu’il préférait de loin réaliser un diorama pour les mettre en valeur.
A la vue du résultat (ici son cargo "California" de 2m tout de même...), il faut avouer qu’il a parfaitement raison : une mise en scène de cette qualité est un plus indéniable en présentation au public, qui ne s’y trompe pas !

Une vue en gros plan sur le travail des rambardes du cargo "California" de Thierry Josset.
Au 1/100e, c’est tout petit, et le résultat est bluffant !

Une autre vue de ce cargo et de sa mise en scène...

Encore un modèle de Thierry Josset, le "ATLE", un brise-glace suédois de 105 mètres, toujours au 1/100e, et toujours mis en scène, dans sa fonction de brise-glace...

Plusieurs voiliers étaient présentés, dont ce très beau "Camaret", réalisé tout en bois par un ébéniste de la région de Hyère, et complètement restauré et équipé par Jando (il était non navigant). Impressionnant par sa taille, mais ce n’était pas le plus gros...

...car voici le plus grand voilier vu au RAMMA : le Clouds, un classe F5L-12 réalisé au 1/10e sur base d’un plan MRB par Erick Colin, et lui aussi complètement restauré et équipé par Jando.
Il est équipé de 3 gros servo-treuils (la grand voile, le génois, le treuil de hale-bas) et d’un quatrième servo pour la barre. Son lest (quille) est de 25 Kgs, pour un poids total de l’ordre de 33 Kgs... On titille les 3 m du bas de la quille au haut du mât !
Inutile de préciser que ce n’est pas un modèle de débutant, et que son pilotage réclame de l’expérience !

Une vue sur le stand de l’AS Gueux.
Vous avez dit "heureux" ?...

Le "Adolph Bermphol", un kit Graupner, représente un bateau allemand de sauvetage en mer. Il est équipé d’une annexe dont la mise à l’eau se déclenche depuis la radio.

L’Aurore, un chalutier pêche latérale réalisé par Georges-Eric Beauparlant de l’AS Gueux.

L’Abeille n° 15 de Georges-Eric, remorqueur de haute mer du Havre.

Le Saint-Elme, un chalutier sardinier du Guilvinec.
Suite au décès de son mari qui l’avait réalisé, madame Vueba a offert ce modèle, ainsi que d’autres, à l’AS Gueux
.

Le Nordkap, un chalutier utilisé en mer du nord dans les années 1970.

L’AS Gueux permettait aux enfants de piloter de petits bateaux sympathiques, construits en leurs locaux avec des enfants.
La relève pourrait bien être assurée à l’AS Gueux !

L’Abeille Bourbon d’André Demazières, construit sur plan, un modèle connu mais toujours aussi agréable à voir.

Le Düsseldorf, un kit Robbe, réalisé par André Demazières.
Les lances fonctionnelles impressionnent (et mouillent !) toujours autant les spectateurs...


En vrac, encore quelques photos d’autres modèles vus sur la table du BMB - Les Dauphins.

Un autre membre très prolifique du BMB - Les Dauphins, Michel Larcin, présentait plusieurs modèles.
Ici, un kit du porte-avions Nimitz au 1/200e.

Gros plan sur le château du Nimitz.

Pas d’expo sans Riva ! Encore un kit réalisé de main de maître par Michel Larcin.

Toujours un kit, toujours Michel Larcin ! Le Galathée est un sous-marin français d’exploitation de classe Daphné datant des années 60.


Voici encore une autre sélection de voiliers que l’on a pu admirer au RAMMA.

Plusieurs voiliers étaient présentés par l’AS Gueux, outre ceux présentés dans la colonne de gauche.
Voici un petit cotre pilote H21 du Havre, réalisé par Yves Brision.

Ce Saint-Michel 3 construit par Yves Brision est connu pour deux particularités : il était équipé de voiles et d’un groupe vapeur, et ce fut le bateau de Jules Vernes ! (Le vrai, pas la maquette...)

"La Pauline", un cotre flambard datant de 1901 (port de Dahouët) avait une double fonction : le chalutage côtier et le pilotage.
Il s’agit d’une réalisation de Georges-Eric Beauparlant.


Les visiteurs ont aussi eu l’occasion de voir plusieurs modèles à vapeur, et constater ainsi que cette propulsion n’est pas nécessairement associée à des bateaux anciens.

La vapeur était présente aussi au RAMMA, comme en témoigne ce "Pilar" construit sur plan par Michel Larcin.

Un autre petit modèle à vapeur, le "David", représentant un chalutier.

Ce très beau et grand modèle, entièrement en bois noble, est équipé d’une machine à vapeur qui entraine les roues à aubes.
La navigation de ce modèle a beaucoup plu grâce à ses volutes de vapeur sortant de la cheminée.


Mais il y avait au RAMMA, encore bien d’autres modèles à découvrir ! En voici une sélection, avec un joli mélange de genres...

"Le France" (qui ne s’est appelé comme cela qu’entre 1960 et 1979), belle maquette présentée sous verre.

Une autre maquette présentée sous verre : le cuirassé Bismark.
A l’inverse du France ci-dessus, celui-ci a effectué plusieurs sorties sur le plan d’eau.

Quelques off-shore étaient présents (merci Bruno !). Leur navigation a systématiquement impressionné (et souvent mouillé !) le public, tant leur accélération (et leur bruit !) est surprenante.

Un springer ? Si on veut... Dimensions doublées, surface multipliée par 4 et volume multiplié par 8 par rapport à la "classe springer" traditionnelle pour cet énorme Towboat ultra-détaillé. 22 Kgs sur l’eau, tout de même...
Il pousse sans problème un vrai pédalo avec deux personnes à bord !
Il dispose de plus de 35 fonctions télécommandées ! (réalisation sur plan personnels de votre serviteur).

J’avoue un peu honteusement que mon coup de cœur dans cette expo n’est pas allé à des bateaux... mais à "ceci" :

Saturnin (au centre de la photo), présenté sur ce webzine il y a quelques jours, a trouvé ses parents !
Je me demandais si quelqu’un avait réalisé un canard dont la "propulsion" était confiée à des pattes palmées... La réponse est OUI !!! Et même deux...

Voici un gros plan sur le mécanisme des pattes palmées fonctionnelles. Une vraie usine à gaz, ce colvert !
Et en plus, il tourne la tête et crie "coin coin" !!!
Mon regret : ils n’ont vu le bassin que depuis leur table, alors que Saturnin "faisait des ronds dans l’eau" en attendant ses parents...


Et pour finir, voici une dernière sélection de photos de quelques modèles en navigation :

Lorsque les gros modèles sont sur l’eau, il y a toujours un petit springer "en attente" pour un dépannage, on ne sait jamais...
Cette année encore, on a pu assister à plusieurs dépannages, parfois simulés "pour le spectacle", mais hélas, parfois aussi, bien réels... Le springer est idéal pour ces missions !

Oui, l’Amphicar roule ET navigue ! Elle a surpris le public à chacune de ses nombreuses mises à l’eau, autant quand elle naviguait calmement comme ici...

...que quand elle accélérait franchement, comme sur cette vue !
Pour rappel, cette Amphicar est en bois...

Magique, la navigation du gros bateau à vapeur à roues à aubes !

Passage "au-dessus" de l’eau pour ce off-shore...

Crédits photos : JANDO (et Thierry Jorissens).