Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

samedi 29 avril 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Salons et manifestations

Expo à Ciney 2009

Thierry Jorissens

Beau succès de foule une fois encore pour le 21e salon Trains et Modélisme qui se tenait à Ciney en Belgique, les 14 et 15 novembre 2009.

Une particularité de cette expo qui accueillait plus de cent exposants venus de plusieurs pays, est de proposer deux étages d’exposition pour une superficie totale de 7000 m². Notre activité bateaux était bien représentée par plus de 15 groupes d’exposants.


D’un stand à l’autre...

Bien sûr, NavimodélismeRC était présent cette année encore, avec pas moins de cinq modélistes qui ont animé le stand avec la verve qu’on leur (re)connaît à présent ! Le stand était garni d’une petite vingtaine de modèles très variés, du micro-modèle en carton de 300g au gros remorqueur en bois et polyester de 55 Kg, en passant par des yachts de luxe et autres Windstorm !

Stand NavimodélismeRC - 95.8 ko
Stand NavimodélismeRC
Thierry et Laurent en avant-plan devant les bateaux en carton au 1/100e de ce dernier. Entre eux, à l’arrière-plan, Florent explique les détails de son dernier remorqueur à un visiteur.

Albert Faniel (Albertus) continuait d’épater les visiteurs ébahis devant son Galaxie au 1/10e bourré de détails "vrais" et d’animations inhabituelles, mais il exposait aussi son Lifeboat 47 Ft (ou plutôt SES 47 Ft...), ainsi que d’autres réalisations dont on peut trouver l’historique sur ce site. Florent Rostagni (Capi) présentait de nouveaux bateaux de travail dont un beau remorqueur au 1/24e bientôt équipé d’un groupe vapeur. Laurent Gonthier-Versailles (Le Baron) animait avec toujours autant de conviction la table de démo, avec ses réalisations navigantes au 1/100e en carton. Les plans de chantier de l’Orpheus, desquels il a tiré sa dernière œuvre : le cargo Proteus (voir plan dessiné par Laurent, encarté dans le MRB 551), en ont impressionnés plus d’un. Philippe HOF (Abfil) avait fait le déplacement depuis Epinal, et présentait cette année deux nouveaux modèles de sa gamme WindStorm : le WS25 et le WT35, à l’état de prototypes, au début de leur construction, mais les plans complets sont déjà disponibles. Thierry Jorissens (Le Belge) avait apporté son WS45 à turbine, à présent terminé, dont la finition de surface a même impressionné Albertus..., et un WS60 toujours en construction. Il ne manquait que le WS100 pour avoir la gamme complète de Philippe Hof réunie sur une même table ! La présentation en taille A0 des plans disponibles, très détaillés, pour la construction de la gamme WS a permis de rallier encore quelques futurs constructeurs dont les photos des réalisations seront, j’espère, visibles sur le site de Philippe dans quelques mois...

Albertus qui intéresse toujours petits et grands, n’a pas pu souffler une minute, tant ses explications, trucs et astuces, étaient sollicités et appréciés de tous. »  - 94.9 ko
Albertus qui intéresse toujours petits et grands, n’a pas pu souffler une minute, tant ses explications, trucs et astuces, étaient sollicités et appréciés de tous. »

Le club APB (Les Amis des Petits Bateaux) avait quant à lui amené pas moins de 17 modèles, du chalutier bois traditionnel au Bismark de 1939, en partie en laiton, en passant par un modèle unique réalisé sans plan particulier mais inspiré de chalutiers ostendais, dont la particularité est d’être entièrement construit en fer blanc de boîtes de conserve ! Le Missouri au 1/48e déjà vu était toujours présent, et son constructeur, Luc Ernens, nous a promis une coque terminée l’année prochaine.

Le Bismark de 1939 est connu, mais cette version de Philippe Detinne du club APB, dont les superstructures sont en laiton, mérite le détour.  - 65.7 ko
Le Bismark de 1939 est connu, mais cette version de Philippe Detinne du club APB, dont les superstructures sont en laiton, mérite le détour.

Deux stands présentaient des maquettes statiques en 100 % carton. Celui de Kurt Spitler, venu d’Allemagne, donnait l’occasion de prouver, si besoin était, la maîtrise de ce type de modélisme des pays de l’est. Celui de André Studle enfonçait le clou, avec en outre un splendide Titanic au 1/200e (kit polonais), et un diorama au 1/250e (kit allemand) présentant une animation portuaire, magnifiquement réalisée (plus d’infos sur leur site.

Kurt Spitler avait fait le déplacement d’Allemagne pour exposer des maquettes dont le rapport taille/détails était probablement le plus spectaculaire de toutes celles exposées. Kits carton bien sûr, d’origine allemande et polonaise principalement.

Une panoplie complète - ou presque... des caravelles et caraques de l’expédition de Christophe Colomb était présentée par Marcel Bruyninckx et son épouse Gisèle Josse. Tous ces bateaux sont navigants et réalisés entièrement en bois sur base de documentations diverses et notamment l’aide du Musée de la Marine de Barcelone, pas moins ! Mais le plus impressionnant sur ce stand était sans conteste l’énorme caraque au 1/9e Victoria de l’expédition de Magellan en 1521.

Marcel Bruyninckx et son épouse Gisèle Josse présentaient une des plus grosses maquettes du salon : 3m20 et 120 Kg pour cette Caraque « Victoria » , seule des cinq à être revenue de l’expédition de Magellan.

Le club BMB (Bateaux Modélisme Brestois) présentait trois beaux modèles bien différents :
-  La Fayette, de 1996 (la première d’un ensemble de 7 frégates furtives fabriquées). Réalisée au 1/100e en bois et résine sur base d’un plan du Musée de la Marine de Brest, elle impressionne plus par l’électronique embarquée que par l’aspect extérieur, nécessairement dépouillé à l’extrême : elle intègre en effet jusqu’à un inclinomètre et une masse mobile pour le contrôle de la gîte.
-  L’Effaceur est un bateau dépollueur réalisé en bois, superstructures en carton, le tout sur base d’un plan gratuit encarté dans MRB 526.
-  L’Hydra Marin est un remorquer issu du kit Tito Neri de Graupner, mais pas mal modifié par son constructeur Alain Gleher. Ainsi, une nouvelle mâture équipée de ses 8 feux (dont certains doublés) et surmontée d’un radar fait son apparition, et pas moins de 13 fonctions sont télécommandées, comme le treuil, ou une grue fonctionnelle qui permet de récupérer les bateaux du club en perdition sur le plan d’eau...

Alain Gleher pose devant les 3 modèles présentés par son club BMB de Brest. - 99.1 ko
Alain Gleher pose devant les 3 modèles présentés par son club BMB de Brest.

Au niveau des Petits Gris, nous avons eu droit cette année encore à des pièces magnifiques. La plus spectaculaire était présentée par Marcel François, dont le stand ne désemplissait pas. Il s’agit du Missouri au 1/100e, dont la finesse des détails n’a d’égal que leur quantité ! Il s’agit là d’un travail remarquable, d’une exactitude que les connaisseurs n’ont pas manqué d’apprécier à sa juste valeur. Cette maquette (navigante bien sûr) de 2,75m et de 35 Kg qui n’accusait absolument pas ses 25 ans, a probablement été la plus photographiée du salon ! Elle était accompagnée du Richelieu au 1/100e également, tout aussi détaillé, entièrement fait main lui aussi (seules les hélices proviennent du commerce). Marcel nous a promis pour l’année prochaine, une maquette totalement inédite, unique, mais... chuuut !

Marcel François pose devant son Missouri au 1/100e, une des plus belles pièces de l’expo. Même les divers tuyaux et câbles parcourant les structures sont reproduits ! Hallucinant...

Quizz : combien de canons dénombrez-vous sur ce gros plan du Missouri de Marcel ? 20 ? 50 ? Raté, plus encore... et ce n’est qu’une partie de son bateau...

Autre pièce impressionnante remarquée : un Porte-Avions CVN65 (USS Enterprise) au 1/100e réalisé par le modéliste belge Patrick Verrue. Le plus spectaculaire avec cette maquette de 3,5m n’était certes pas les détails peu nombreux (dommage !), mais l’équipement de pont de ce premier porte-avions à propulsion nucléaire de l’histoire. J’y ai dénombré pas moins de 50 avions (TOM4 et Hornet) et 19 hélicoptères ! Les 4 moteurs électriques ne sont pas de trop pour cette maquette de 80 Kg !

L’échelle du 1/100e est probablement le seul lien entre les bateaux de Laurent Gonthier-Versailles et ce monstrueux porte-avions de Patrick Verrue...

Le tout nouveau BMSA était présent (Belgium Model Submarines Association) disposait d’un stand exclusivement consacré aux Sous-Marins, où le public a pu admirer autant des modèles classiques, que toute une panoplie de modèles représentant des animaux allant de l’hippocampe à l’orque ! En outre, un aquarium dans lequel était installé un mini-parcours d’obstacles a permis aux plus jeunes (et aux autres...) de s’initier au (mini) sous-marin : une bonne idée à réitérer, assurément !

Les compères du BMSA, posant devant l’aquarium dans lequel on peut distinguer un sous-marin (si, si, au niveau du poignet gauche de Raf Jassens...) qui se prépare au parcours d’obstacles : allez, plus que 200 secondes...

Plusieurs de toutes les maquettes présentées ici ont pu évoluer sur le plan d’eau installé et mis à disposition par le MYCL (Model Yacht Club Limburg) qui cette fois encore a permis aux plus jeunes de s’initier au pilotage de bateaux, en l’occurrence des petits remorqueurs, bien protégés contre les chocs !...

Le plan d’eau que le MYCL avait encore une fois mis à disposition des exposants qui pouvaient en bénéficier gracieusement. Le gros remorqueur de Renon Jassens, amarré au fond, et dont la lance projette un jet d’eau à plus de 10m de haut, côtoie ici les remorqueurs d’initiation et le seul Springer du salon (à droite du bassin)... Merci qui ?..

Albertus (de face) et son Galaxie tout bois au 1/10e de 65 Kg, concentré de trucs, astuces, techniques, matériaux, qui permettent à chacun de comprendre comment on peut réduire la réalité avec... rien ou presque...

Le WS45 à turbine de Thierry, dont le plan d’eau se souvient vu la gerbe d’eau dans son sillage, le WS60 derrière lui et une partie du plan de ce dernier, tel que disponible sur le site de Philippe Hof.

Laurent animait le stand avec ses démos de fabrication en carton.

Le stand APB : avec 17 modèles, on ne voyait qu’eux à perte de vue sur une « table » de 12m ! Des kits, des constructions sur plan et des modèles uniques s’y côtoyaient pour le plaisir des yeux

Stéphane Dhaeyer présentait 2 modèles sur le stand APB. Ce « Louis-Stéphane » est particulier : il est réalisé exclusivement (ou presque...) en boîtes de conserve ! Et il navigue...

Le Titanic d’André Studel, kit carton polonais Fly Model composé de 4588 pièces ( !), était le plus gros modèle en carton présenté.

Ce diorama au 1/250e (kit carton allemand) prouve s’il en était encore besoin, la maîtrise par André Studle du kit carton. Le plus petit bateau fait 4 cm...

Une vue d’ensemble des caravelles et caraques de Marcel Bruyninckx : un travail de recherche très long, aucun plan n’existant ! Gisèle coud les voiles et les peint, à la main.

La frégate furtive La Fayette, réalisée par Pierre Coribras du BMB, mesure 1m25 et est équipée de 2 moteurs électriques, plus une série impressionnante de modules électroniques, de lampes, de bruitages et d’animations... Il fut même un temps ou les canons tiraient réellement, mais brûlaient à chaque fois une partie de la peinture, d’où l’arrêt de cette animation pourtant spectaculaire.

L’Hydra Marin d’Alain Gleher est à l’origine un kit Tito Neri, mais modifié profondément.

L’effaceur de Jean-Claude Appriou du BMB est réalisé en bois et carton, à partir du plan encarté dans le MRB 526. Il mesure 75 cm mais n’a pas d’échelle précise... Comme quoi un plan à priori basique (et gratuit !) permet de réaliser de fort belles choses... quand on n’a pas 2 mains gauches !

Enlevez le décor et remplacez-le par de l’eau : vous survolez le Missouri... C’est grâce aux plans de chantier américain que Marcel François a pu autant détailler ses cuirassés.

Madame François est fière de veiller sur le Richelieu au 1/100e de son mari...

Le Richelieu de Marcel François n’est vraiment pas en reste de détails. Entièrement réalisés à la main, bien sûr. Petite précision : la maquette a fêté ses... 30 ans... Chapeau, Marcel !

Vous êtes sur le pont du premier porte-avions à propulsion atomique de l’histoire...

Tiens, deux Lifeboat 47 Ft ? Hé oui, visible au second plan, celui entièrement en bois peint en alu est déjà trop lourd alors qu’il n’est pas encore équipé de moteurs ni de batteries... D’où le second 47 Ft en avant-plan, dont les couples et la coque sont beaucoup plus fins, et les superstructures en carton. Pari gagné : 3 Kg de moins !... Albertus voulait faire naviguer un Lifeboat, ce ne sont pas quelques kilos de trop qui allaient l’en empêcher !... L’autre restera statique à tout jamais...

Une panoplie de bè-bêtes sous-marines... radiocommandées ! Raie, hippocampe, requin, orque : aucun défi n’est insurmontable pour les membres du BMSA de Raf qui m’a promis une amélioration spectaculaire de sa raie l’année prochaine... Le rendez-vous est pris !...