Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

dimanche 24 septembre 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Goémonier L’Emeraude

Goémonier l’Emeraude - Les débuts

Thierry Jorissens

Après avoir construit divers types de modèles (du remorqueur au Riva en passant par des amphibies et des chalutiers) à grande échelle (plus de 2 m), mais peu détaillés (de toutes façons, à 50 m de la berge...), je suis passé à des constructions de taille plus raisonnable, et surtout à des modèles différents : des yachts. En l’occurrence, ceux de Philippe Hof, présentés ailleurs sur ce site. Ce qui m’a beaucoup plu, c’est la reproduction de la « maison de poupée » que représentent les aménagements des cabines et des ponts...

- Présentation

J’ai pourtant voulu revenir à des bateaux de travail, mais de taille raisonnable et beaucoup plus détaillés. J’ai commencé par un Springer (peut-être un prochain article...), très amusant mais fort petit quand même... et puis je suis tombé amoureux du bateau en couverture du BM 81 : j’ai flashé sur le goémonier « L’Emeraude » !

Photo© François GUIGANTON - 28.6 ko
Photo© François GUIGANTON
Le vrai Emeraude, dans sa configuration avec le portique arrière et sans la grue

J’ai commandé le plan, assez sommaire : tant mieux, je pourrai faire « ce que je veux » pensais-je...J’ai fait quelques recherches sur Internet mais n’ai trouvé que très peu d’infos ! Juste 2 modèles issus du même plan, et quelques photos sur le site www.photos-de-navires.com. L’auteur du plan a cependant bien documenté sa construction sur 2 numéros de la revue, mais tout cela reste insuffisant pour détailler le modèle en respectant l’original : je devrai donc beaucoup improviser, imaginer... Peu importe, ce sera « un » Emeraude, et pas « l’Emeraude » !

- La quille et les couples

La coque est constituée de manière classique, bordés sur couples et quille. La construction est faite tantôt à l’endroit, tantôt à l’envers, je n’utilise pas de chantier fixe. Rien de bien compliqué dans cette étape, si ce n’est que le bateau possède une carrure particulièrement importante à l’avant, qui impose un courbage important des baguettes : trempage et mise en forme avant collage indispensable !

Les couples sont en CTP de 5, la quille est constituée d’un sandwich de CTP de bouleau de 6 (l’âme rigide, coupée en 2 à l’arrière par le tube d’étambot qui la traverse) et de deux flasques en CTP de peuplier de 4 qui rigidifient la quille et lui donne ainsi son épaisseur adéquate. J’ai choisi du peuplier sur l’extérieur pour sa facilité à être travaillé, puisqu’une râblure(1) est taillée à la fraise sur toute la longueur de la quille. Pour le bordé, j’ai utilisé des baguettes de pin en 5x2, 7x2 et 10x2 selon la courbe de la coque.

La quille et les couples - 39 ko
La quille et les couples

La lisse du livet de pont(2) est collée . Elle remonte vers l’avant mais ne délimite plus le pont à cet endroit, et cette façon de procéder est dictée par la courbure prononcée des baguettes. Les jambettes des couples sont protégées par du scotch car elles seront supprimées au profit de fausses jambettes qui simuleront les vrais couples... Le couple central sera complètement enlevé : il est situé au milieu de la cale qui sera reproduite le plus fidèlement possible, car à ciel ouvert, et il faudra y représenter d’innombrables « faux couples ».


Prochain article la pose des bordés et premier travail sur le pont.


Le magazine qui m’a inspiré ... - 21.5 ko
Le magazine qui m’a inspiré ...
Le détail de la construction est résumé sur deux artciles. Heureusement l’auteur a bien documenté sa construction

Photo© Stéphane LE ROUX - 15 ko
Photo© Stéphane LE ROUX
Un modèle vu sur le site Photos-de-navires.com Joli modèle d’un modéliste anonyme, dans sa version avec grue. Il existe également le même bateau équipé d’un portique.

Un autre modèle de Gérard Hamond, membre du club AMNR de Nantes - 34.4 ko
Un autre modèle de Gérard Hamond, membre du club AMNR de Nantes
C’est la version équipé d’une grue pour la pêche au Tali, une algue.

La coque en construction - 29.9 ko
La coque en construction
On distingue bien le sandwich de la quille. Le tableau arrière est fixé, les couples sont maintenus à la bonne distance par deux gabarits latéraux provisoires (comme une lisse d’ouverture). Le galbord est déjà encastré et collé dans la râblure.

Lexique des termes employés

1-RABLURE  : En construction bois, c’est la rainure triangulaire pratiquée de part et d’autre de la quille et de l’étrave, dans laquelle viendront s’encastrer le chant des planches de bordé

2-LIVET de pont : Ligne que l’on trace le long de la membrure pour marquer la position d’un pont.