Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

mardi 25 avril 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Le SCH-3 Scheveningen

Le contenu de la boîte

Jean-Luc Béchennec

De présentation sobre, comparable à celles de New Maquettes, la boîte du Scheveningen contient les éléments permettant de réaliser la coque et les superstructures ainsi qu’un sachet d’accastillage. Le plan présente une vue de côté et de dessus ainsi que des croquis de montage pour les superstructures. La notice est succincte puisqu’elle ne fait que deux pages et est rédigée, pour l’instant je suppose, en anglais. A l’examen rapide de la boîte, la brièveté de la notice apparaît comme le point noir. Un autre problèmes est l’absence de nomenclature des pièces, notamment les quelques tubes et fils laitons présents dans le kit qui ne sont pas référencés dans la notice ou sur le plan. Si les modélistes expérimentés ne seront pas trop gênés, les débutants seront sans doute un peu perdus. C’est un peu dommage car, comme on va le voir, ce kit présente des avantages pour les débutants qui veulent tâter de la construction traditionnelle.

Les pièces de charpente

La quille est en trois parties, Le tube d’étambot s’intercale entre la partie arrière et la partie centrale. Cette dernière s’adapte sur la partie avant via une encoche ressemblant à une pièce de puzzle, astucieux. 10 couples prédécoupés s’adaptent sur les encoches de la quille. L’ajustage est plutôt bon même s’il faudra rectifier les angles des encoches qui sont arrondis. Couples et quille sont en contreplaqué 7 plis de bonne qualité. Les parties avant et arrières sont en bloc de balsa. Ces blocs sont semi-formés et il faudra les poncer en forme une fois collés à leur place. Un fagot de lattes (majoritairement 7x2mm), à priori en sapin, s’ajoute à celà. Le bois est de bonne qualité et, dans ma boîte, aucune pièce n’est faussée.

Les pièces des superstructures

Bonne surprise de ce côté puisque, contrairement à la grande majorité des kits, toutes les pièces sont découpées au lieu d’être simplement estampées (celà éparque les longues scéances de cutter et les loupés :-P). Ces pièces sont en contreplaqué de 2mm d’épaisseur et de bonne qualité. De plus, les hublots de la passerelle sont déjà percés. J’oubliais, toutes les pièces de bois sont, bien entendu, numérotées.

Photo 4

L’accastillage n’est pas très riche mais les pièces essentielles, comme le tube d’étambot, sont de bonne qualité.

L’accastillage

Les pièces habituelles sont présentes : bouées, hélice, manches à air, feux de position, sirène, projecteur de pont, hublots. Je regrette que les hublots soient en CTP au lieu d’être en laiton. Ici aussi, une bonne surprise m’attend : la ligne d’arbre est de très bonne qualité (pour une fois, il n’y aura pas lieu d’en changer) l’orifice de graissage est percé et le graisseur est livré. Une partie de ces pièces semblent être d’origine Graupner. D’autres pièces, comme le canot de sauvetage sont préformées en balsa et doivent être poncées. Comme le SCH3 est une semi-maquette, l’accastillage est assez simplifié et j’ajouterai sans doute des détails pour augmenter le réalisme.

Photo 1

La boite est sobrement décorée. Les dimensions sont indiquées

Photo 2

Le plan est en une feuille et montre (à gauche) les arrangements généraux et (à droite) le montage des superstructures.

Photo 3

Une partie des couples. La découpe est soignée et le CTP de bonne qualité. Dommage que certains couples soient faux comme on le verra plus tard.