Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

lundi 23 octobre 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Le SCH-3 Scheveningen

La construction des superstructures

Jean-Luc Béchennec

Les pièces employées dans la construction des superstructures sont en contreplaqué 2 mm et sont découpées. Les deux flancs de la cabine présentent dans leur partie basse une découpe indiquant qu’elles sont prévues pour s’encastrer dans le pont et sur le couple 11 (voir photo a). Cette solution présente l’inconvénient de ne pas permettre une bonne étanchéité. Je préfère construire une hiloire avec la cabine qui s’emboite par dessus. J’ai donc fait sauté la partie qui se serait retrouvée en dessous du pont.

Photo a

A l’origine, la cabine est prévue pour être encastrée.

Photo b

Le perçage des ouverture permettra de placer les portes ouvertes.

Pour assembler les pièces en CTP fin, j’utilise la colle cyano gap filling formula comme la Zap-a-gap. Cette colle a l’avantage de sècher rapidement (maintenir l’assemblage une dizaine de secondes avec les doigts suffit), d’avoir un collage résistant et permet même de faire un congé. La cabine a donc été assemblée avec cette colle. Une équerre fixée verticalement sur le plan de travail permet d’assurer l’équerrage des pièces.

J’ai aussi percé les portes latérales pour l’accès au cabines et à la salle des machines ainsi que les portes d’accès à la passerelle. (voir photo b).

Montage de la partie haute

On commence par coller les flancs de la passerelle (pièces 22) sur le plancher (17) (photo 1). Pendant le séchage, on assemble la partie arrière de la passerelle (pièces 29 et 30) sur la pièce de toit (photo 2). la paroi avant est mise en place (photo 3). Un petit assemblage à blanc pour juger de l’effet (photo 4). Je n’ai pas collé le toit de la passerelle car j’ai l’intention d’aménager l’intérieur de celle-ci.

Assemblage de la partie basse

Le montage de la partie basse des superstructures commence de la même manière que la partie haute, en assemblant les flancs autour de la pièce en V qui fixe la forme de la paroie avant (photo 5). La pièce en V est ensuite poncée pour présenter la même inclinaison que les flancs. Les pièces 19 sont ensuite ajustée (photo 6) pour être à la cote tout en les biseautant (photo 7). Les pièces 19 sont aussi poncées pour venir s’aligner sur les flancs. Avant de poursuivre, la passerelle est placée sur la partie basse, ce qui permet de constater que, lorsque la passerelle est amenée en butée, il subsiste un jour de quelques mm (photo 8).

En amenant la passerelle dans une position plus normale (le bas de la passerelle étant d’aplomb avec le bas de la cabine, le jour est de 10 mm. Ce défaut est facile à réparer avec une latte 10×2 en samba. De même, ce jour existe sur les pièces (photo 2) qui constituent la partie arrière de la passerelle. Cette partie est aussi insuffisamment échancrée pour coiffer l’arrière de la cabine (photo 10). Les photos 11 et 12 montrent l’assemblage complet. Après avoir collé le toit de la cabine, les parties arrières des flancs sont collés à leur tour. hormis ce jour de 10 mm, les pièces sont bien taillées et l’assemblage est sans soucis.