Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

vendredi 28 avril 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Cape Thro Vraquier au 1/200

CAPE THRO - Début de la construction

Thierry Jorissens

Je vais vous décrire la réalisation d’un vraquier au 1/200e. Il s’agit d’un gros navire de charge prévu pour transporter dans ses nombreuses cales, des marchandises solides en vrac telles que sable, granulat, céréales, minerais etc. Il voyage à travers le monde entier. On surnome ces bateaux "les chevaux de trait des mer". Le plus gros d’entre eux a été baptisé "Berge Stahl" il mesure 345 m sur 65 m de large pour une masse incroyable de 364 000 tonnes !

Le vraquier Royal Accord - 129.4 ko
Le vraquier Royal Accord

Le Cape Thro mesure dans la réalité 290 mètres sur 45. Je l’ai construit au 1/200 soit 145x22 cm. J’ai mis à profit trois semaines de congés pour le terminer, soit à peu près 120 heures de travail.

- Le pont

Contrairement aux habitudes, je vais débuter l’assemblage du pont puis seulement ensuite de la coque. Le pont repose sur deux longerons raidis par la pose de sept traverses. Il est ajouré de dix ouvertures rectangulaires correspondant aux neuf cales et aux superstructures. Ces accès seront fort utile pour pouvoir déposer le lest amovible adéquatement tout le long de la coque. Plus tard des cadres viendront les proteger de toute entrée d’eau possible.

La préparation du pont - 98.1 ko
La préparation du pont
Dans cette construction, c’est le pont qui va faire office de chantier. Les ouvertures des cales et du château arrière y ont été ménagées

La surface de ce navire est parfaitement plane dans le sens de la longueur, il n’y a pas de tonture. Par contre, transversalement il est légèrement bombé : on appelle cela le bouge.

- Le squelette de la coque

La coque ayant une section de forme presque rectangulaire (le fond est parfaitement plat), je n’ai pas utilisé de quille pour fixer les couples mais deux gros longerons centraux, plus deux extérieurs, plus petits. De même, il a été inutile de mutilplier excessivement le nombre des couples compte tenu le la forme très simple de la carène. J’en ai disposé seulement cinq. Des goussets entre les couples et les longerons sont venu renforcer la construction.
-  La poupe n’est pas faite d’un bloc massif mais de lattes de bois et de renforts internes poncés pour l’arrondi.
-  La proue, elle, est "équipée" de deux blocs massifs pour former le bulbe.

Bien évidement la proue du bateau est effilée, afin de casser les vagues lors des grandes traversées transatlantiques ! A cet endroit, les flancs de la coque devront s’arrondir pour venir affleurer la proue. Pour cela j’ai ajouté de chaque coté, deux renforts de forme arrondies.



 Prochain article :
-  La réalisation de la proue et de son bulbe particulier.
-  Préparation de la poupe au fond arrondi à l’aide d’un gabarit pour y incoporer les différents élément de commandes RC du navire, le gouvernail et son servo, le moteur, le variateur et le récepteur.

Ossature du pont - 69.4 ko
Ossature du pont
Elle est constituée de deux longerons renforcés par sept traverses dont la partie supérieure est légèrement bombée, reprenant le bouge du pont.

Le squelette de la coque - 74.3 ko
Le squelette de la coque
La coque n’est constituée que de seulement cinq couples. Il est vrai que le navire est plutôt étroit et longiligne.

Pose à blanc du pont sur l’ossature de la coque - 69.3 ko
Pose à blanc du pont sur l’ossature de la coque
J’ai vérifié par une pose à blanc (sans collage) la bonne superposition du pont sur l’ossature de la coque. L’ensemble des couples ne devait pas dépasser du pont.

Préparation de la proue - 65.3 ko
Préparation de la proue
La proue est fortement tulipée. C’est à dire que la coque est plus large au niveau du pont, qu’au niveau de la flottaison, avec des murailles concaves