Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

jeudi 23 novembre 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Cape Thro Vraquier au 1/200

CAPE THRO - Divers accessoires

Thierry Jorissens

Afin de varier les plaisirs et d’éviter la lassitude, j’ai entrepris la fabrication des nombreux accessoires agrémentant ce modèle. Vu l’échelle 1/200, tout est vraiment riquiqui ! Et il faut ruser pour simuler, plus que représenter fidèlement. Il ne faut pas perdre de vue qu’à seulement un mètre de distance, des détails de quelques millimètre restent à peine visibles.

- La grue et les bossoirs

La grue, comparée à d’autres accessoires est presque grande ! Elle prendra place en arrière du château côté tribord.

La grue terminée - 39.3 ko
La grue terminée

Elle est fabriquée avec du rond et des morceaux de bois usinés soigneusement pour tout ce qui est armature : mât, potence, touret d’embobinage du câble et platine de fixation au sol. Les deux renforts latéraux sont découpés dans du styrène et le câble est simulé par du simple fil à coudre noir. Tout est peint en blanc, sauf le câble bien sûr !

Les bossoirs sont les deux portiques articulés servant à la mise à l’eau des canots de sauvetage qui y sont suspendus. Ils sont installés sur les deux cotés du château.

Bossoirs et engins de survie terminés - 26.1 ko
Bossoirs et engins de survie terminés

Ici tout est en bois. Il y a cinq éléments par ensemble :
-  Le portique vertical proprement dit en forme de U, deux supports guides usinés d’une fente, dans laquelle les deux potences s’inclinent vers l’extérieur du navire lors de la mise à l’eau des canots. Le tout est, comme la grue, peint en blanc.

- Les hiloires de cale et autres accessoires

Un vraquier est un navire de transport de marchandises solides en vrac (d’ou le nom !). Pour permettre aux imposantes grues portuaires d’accéder aux cales pour charger et décharger la cargaison, le pont est ouvert de larges trappes. On descend même en fin de déchargement de gros bulldozers pour rassembler au centre de chaque cale le reste du vrac laissé dans les coins !

- Les hiloires Les hiloires sont les rebords verticaux installés autour de ces ouvertures et empêchant l’eau d’entrer dans le navire.

Hiloires collés - 35.7 ko
Hiloires collés

J’ai découpé de simples rectangles dans des planches de bois et les ai collé sur la périphérie de chaque ouverture. Plus tard, j’habillerai ces pièces de petits renforts verticaux.

- Les portes

Elles sont très nombreuses sur le château. Il y en a plusieurs par niveau. Elles viennent en surépaisseur des façades, collées directement dessus. Elles sont découpées dans du styrène épaisseur 0,5 mm. Les poignées de portes seront simplement peintes en noir à mi-hauteur. J’utilise pour l’occasion mon plus petit pinceau que j’appelle "trois poils" tellement il est fin !

- Les bouées de sauvetage

Moins nombreuses que les portes, elles sont présentes tout le long du navire. Elles sont fabriquées en enroulant un fil de fer autour d’un clou. Il faut ruser à cette échelle ! Ensuite je les ai peinte en rouge. Il m’a suffit enfin d’y ajouter les quatre minuscules bandes blanches au pinceau "trois poils".

- Les canots de sauvetage

Il y en a deux, de forme simple. Ils sont usinés à partir de petits blocs rectangulaires de balsa. Un pour la coque et un pour la cabine. Après assemblage je les ai peint en rouge. Ils mesurent quelques centimètres.

- Les containers des engins de survie gonflables

On en trouve sur presque tous les bateaux. Ce sont ces embarcations qui, une fois dans l’eau, se gonflent automatiquement pour former une sorte de bateaux à boudins circulaires. Heureusement je ne fabrique que les containers : c’est beaucoup plus simple, ce sont de simples "tonneaux" avec deux cerclages. Les miens mesurent seulement trois millimètres de diamètre pour quatre millimètres de longueur. Les cerclages sont fait à partir d’une bande de styrène d’épaisseur 0,3 mm.

Accessoires collés sur le bateau - 27.9 ko
Accessoires collés sur le bateau

- Les armoires Incendie

Ils y en a quelques unes à bord, placées aux endroits stratégiques. J’imagine qu’à l’intérieur on trouve les lances enroulées sur de gros tourets muraux. Bref c’est facile à faire, un petit morceau de bois coupé en forme de parallélépipède. Une fois encore c’est en rouge que je peins ces pièces. Le plus difficile à été finalement de les marquer d’un "F" (pour fire)


Prochain article :

-  Mise en peinture définitive de la coque
-  Fabrication du mât
-  Fabrication et pose des renforts d’hiloires de cale Bref la suite des travaux !

La grue en kit - 23.8 ko
La grue en kit
Elle est assemblée à partir de bouts de bois, fil à coudre et morceaux de styrène

Préparation des deux bossoirs - 22.8 ko
Préparation des deux bossoirs
Les bossoirs sont les deux portiques servant à mettre à l’eau les deux canots de sauvetage. Tout est fabriqué à partir de pièces de bois

Fabrication des hiloires de cale - 23.2 ko
Fabrication des hiloires de cale
Ce sont de simples rebords ceinturant toutes les ouvertures de chargement des cales.

Portes du château - 49.2 ko
Portes du château
Ces portes sont découpées dans du styrène d’épaisseur 0,5 mm. Il y en a toute une quantité, situées sur toutes les faces du château

Fabrication des bouées de sauvetage - 46.5 ko
Fabrication des bouées de sauvetage
Ce sont des anneaux de fil de fer cintrés autour d’un clou, et peints en rouge. Reste à peindre les quatre bandes blanches.

Armoires à incendie - 38.5 ko
Armoires à incendie
Vu la taille, le F n’a pas été facile à inscrire !

Usinage des canots de sauvetage - 52.1 ko
Usinage des canots de sauvetage
Ils sont massifs, découpés en balsa puis poncés en forme.

Coffres des engins de survie gonflable  - 27.1 ko
Coffres des engins de survie gonflable

Fabriqués à partir de simple tourillons de bois de diamètre 3 mm. J’ai ajouté deux bandes de styrène d’épaisseur 0,3 mm.

Faut pas avoir de trop gros doigts !