Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

samedi 21 octobre 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Cape Thro Vraquier au 1/200

CAPE THRO - Pose équipement RC dans la poupe

Thierry Jorissens

Le fond de la poupe étant bien sec, il est temps de préparer et d’instaler les principaux organes de radio-commande du navire.

- Direction du navire

Les travaux débutent par la réalisation et la pose de l’ensemble gouvernail-servo de commande. Afin d’immobiliser correctement le tube de jaumière (tube dans lequel passe l’axe de gouvernail), j’ai percé puis collé un carré de bois contre le tableau arrière au fond de la coque, bien dans l’axe de la coque. Juste devant, j’ai confectionné une sorte de pont sur lequel prendra place le servo de commande ; ou plutôt à travers lequel se logera le servo : en effet j’ai ajouré la platine supérieure d’un trou rectangulaire aux dimensions extérieures du servo (+ un peu de jeu). Le servo sera maintenu en place par quatre vis directement fixées dans le bois.

Préparation de la platine du servo - 40.2 ko
Préparation de la platine du servo

Il a fallu encocher légèrement le raidisseur babord pour laisser passer la base du servo. Le gouvernail est fabriqué maison. Il est assemblé d’une façon simple : trois morceaux de contreplaqué ! celui se retrouvant prit en sandwich est entaillé d’une saignée en forme de V correspondant à la forme de la tige laiton plié servant d’axe. Le pliage est nécessaire pour éviter que l’axe métalique ne tourne sur lui même dans son logement bois. Ensuite tout est collé, puis l’arête verticale arrière du safran est poncée en sifflet et celle de devant en arrondi.

- Le moteur et la platine récepteur/variateur

Avant de m’attaquer à la partie moteur, j’ai définitivement collé les deux bouchains à la colle polyuréthane (celle qui gonfle et qui salit les doigts).

Collage des raidisseurs - 41.6 ko
Collage des raidisseurs

Il m’aura fallu une grande quantité de pinces pour bien faire se plaquer le fond sur ces deux pièces.

J’ai commencé par coller au fond, entre les deux raidisseurs de coque, deux batonets suffisament épais que pour pouvoir recevoir les vis à bois maintenant la patte du moteur. J’ai utilisé une boite de réduction Graupner 3:1 pour démultiplier le moteur. Il s’agit d’un moteur de la série 600 de chez Graupner. Cet ensemble est légèrement incliné vers l’arrière.

Le tube d’étambot traverse la coque bien dans l’axe, un peu en avant du support du servo. Pour coller ce tube métalique de façon étanche, j’ai prévu un petit cadre en bois tout autour du trou. J’ai ensuite collé à la Stabilit Express, en noyant jusqu’à ras bord du cadre en bois. Bien sur, j’ai pris soin de déparasiter le moteur et de raccorder ses deux fils d’alimentation à sa prise. Je l’ai également protégé de la poussière de ponçage en le recouvrant temporairement d’adhésif de masquage

L’ensemble du matériel de radio-commande est en place - 36.2 ko
L’ensemble du matériel de radio-commande est en place

Les deux derniers éléments à disposer se placeront sur une seconde platine. Il s’agit du variateur électronique et du récepteur radio. La platine est dans ce cas plus grande que celle du servo, ses deux pieds enjamberons les deux raidisseurs. Les appareils seront simplement fixés au moyen de Velcro.

- Assemblage de la poupe à la coque

Il est temps maintenant de coller la strucutre de la coque sous le pont. Pour cela j’ai travaillé quille en l’air, disposant le pont à l’envers sur mon plan de travail, puis j’ai collé la structure sur le dessous du pont. Heureusement les poids (sous forme de batteries) de manquent pas chez moi ! J’ai du en placer plusieurs sur la longueur de la coque pour garantir une bonne pression.

Collage de la poupe - 37.9 ko
Collage de la poupe

Ce fut ensuite le tour de la poupe de rejoindre sa pièce maitresse. Cette fois j’ai œuvré coque à l’endroit et me suis servi un gros tasseaux et de serre-joints pour coller les deux poutres longitudinales de la structure sur l’intérieur de la pièce de poupe. De même, j’ai utilisé deux autres serre-joints un peu plus petits pour maintenir le tableau arrière sous l’extrémité du pont.

Pièces de gouvernail - 26.1 ko
Pièces de gouvernail
Le gouvernail, appendice de direction du bateau, est fabriqué à partir d’une tige de laiton et de trois pièces de contreplaqué superposées. La pièce centrale est entaillée d’une saignée en forme de "V", et recevra la tige pliée suivant le même angle qui servira d’axe. Cette astuce empêchera que la pièce métalique ne tourne sur elle-même dans son logement.

Gouvernail assemblé - 16.2 ko
Gouvernail assemblé
Voici le résultat avant peinture. J’ai simplement poncé l’arête arrière en biseau et celle de devant en arrondi

Support moteur - 20.3 ko
Support moteur
Il s’agit du boitier de réduction 3:1 de la marque Graupner. Il est fixé au fond par deux vis à bois prises dans deux tasseaux collés contre chaque raidisseur.

Cadre d’étanchéité du tube d’étambot - 22.1 ko
Cadre d’étanchéité du tube d’étambot
Le tube d’étambot est collé au travers de la coque avec de la résine Stabilit Express. Afin d’augmenter l’épaisseur de colle déposée, j’ai fixé au sol un petit cadre en bois. La colle rempli complètement ce cadre formant boite.

Le moteur est cablé - 24.2 ko
Le moteur est cablé
Le moteur, un Speed 600 Graupner, est déparasité et cablé avec sa prise de connection. J’ai pris soin de le protéger des futur ponçage en le recouvrant d’adhésif de masquage.

Fixation de la structure sous le pont - 22.3 ko
Fixation de la structure sous le pont
Le pont est disposé à l’envers sur le plan de travail, et la structure de la coque est collée dessus. Elle est maintenue fermement jointive grâce à plusieurs poids dont je dispose en grande quantité : des batterie au plomb !

Prochain article :
-  Fixation de la proue
-  Pose des flancs et des fonds de la coque