Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

lundi 1 mai 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Springers

Black Spriver - La cabine

Thierry Jorissens

Après la coque et le pont, passons maintenant à la cabine. Malgré sa taille réduite, elle est entièrement équipée. Il faudra prévoir une astuce pour les fils électriques qui l’alimentent : je n’ai pas pu réduire à moins de 7 les fils qui viennent de la coque vers la cabine, alors que cette dernière devra se mouvoir de 15 cm.

Vue avant de la cabine - 133.7 ko
Vue avant de la cabine
Eclairage intérieur et spot extérieur allumés, la cabine est plus vraie que nature ! On distingue la main-courante, le radiateur en arrière-plan, le calendrier collé contre la porte, et bien sûr les équipements du tableau de bord.

Vue extérieure de la cabine - 196.7 ko
Vue extérieure de la cabine

Construction de la cabine

Il n’y a aucune difficulté particulière à construire la cabine, puisqu’elle ne présente que des angles vifs et aucune courbe. J’ai retenu le styrène, en épaisseur 1mm, pour sa légèreté et sa facilité de mise en œuvre. Les côtés sont d’abord traités (découpe et réalisation des fenêtres), puis la face avant. Ces trois éléments sont assemblés et collés contre un cadre en CTP qui consolide l’assemblage.

Réalisation d’une ouverture - 51.6 ko
Réalisation d’une ouverture
Un petit rappel : l’ouverture d’une fenêtre à coins arrondis s’effectue en réalisant d’abord les 4 arrondis (dans le styrène il faut utiliser une mèche à bois sur une visseuse dont la vitesse sera réglée au minimum), puis relier les tangentes par un trait de coupe au cutter équipé d’une lame neuve.

Les côtés et l’avant assemblés et collés contre un cadre en CTP de 3mm, qui servira en outre de surface de collage contre la plate-forme. A l’arrière plan, la cloison arrière est prête.

Le toit est réalisé séparément et sera collé contre la cabine après avoir été équipé du mât et des feux de route. L’arrière de la cabine, enfin, comporte une porte fonctionnelle et une fenêtre coulissante réalisée grâce à des profilés Evergreen. Cette paroi sera collée tout à la fin de la réalisation de la cabine, permettant ainsi un accès aisé à l’intérieur de celle-ci pour installer son mobilier et effectuer les divers raccordements électriques.

Les raccords sous le toit - 73.5 ko
Les raccords sous le toit
Le plafonnier au centre est une LED "blanc chaud" dont la résistance de limitation de courant est calculée pour que l’intensité soit limitée (l’éclairage d’une cabine n’est jamais très puissant). Elle est recouverte d’un cabochon de plastique provenant d’un bouchon de flacon de je-ne-sais-plus-quoi... Les fils venant du mât débouchent à la verticale de ce dernier. Au centre à l’arrière du toit (l’avant-plan de la photo), les feux de route de chaque côté arrivent au même endroit. Certains raccords sont soudés à cet endroit, notamment la masse commune. Les fils de chacun des circuits longent finalement le côté droit du toit (à gauche sur la photo puisque le toit est ici retourné !) pour descendre le long de l’angle avant droit de la cabine, puis "entrer" dans le tableau de bord, sous lequel ils seront finalement soudés sur la petite platine des résistances. Ils traversont enfin le plancher de la cabine pour être raccordés aux sucres sous l’abri d’accès à la salle des machines. On voit bien les baguettes de bois de 2 mm encadrant les espaces où tous ces fils sont rangés.

La finition intérieure du toit - 77.4 ko
La finition intérieure du toit
Un morceau de styrène 0,3 mm en forme de U referme le doublage du toit, et masque complètement le moindre fil (sauf ceux arrivant au plafonnier, exactement... comme sur le vrai bateau !

La porte est articulée grâce à des charnières pour ailerons d’avions, retaillées. Elles sont fixées dans le styrène par de petits fils ronds de 1mm (aussi en styrène) qui traversent la charnière et la porte, coupés non à ras mais à 1/2mm et ensuite écrasés des deux côtés à l’aide d’une lame chauffée à la bougie. C’est au final un sertissage.

L’intérieur de la cabine est garni de son équipement de commande (tableau de bord complet reproduit, avec diverses lampes témoins fonctionnelles réalisées à partir d’une mini-LED et de morceaux de fibre optique), de son équipement de sécurité (extincteur, main-courante, feuillets de règlementation), et de son équipement de confort (radiateur, éclairage, panneau photovoltaïque). Une figurine est collée à la barre pour donner un peu de vie à la maquette. L’échelle d’accès au toit est également en profilés Evergreen.

Le tableau de bord en kit ! - 88.1 ko
Le tableau de bord en kit !
C’est à partir d’une photo de l’intérieur d’un vrai springer que j’ai conçu le tableau de bord et son équipement. On voit les morceaux de CTP 1 mm pour le pupitre, les morceaux de tube pour les compteurs et les décalques pour leurs décors, les aiguilles pour les manettes, les morceaux de fibre optique et la LED pour les lampes témoins, et une boussole (compas de navigation) réalisée à partir d’un blister de médicaments...

Les raccordements derrière le tableau de bord - 159.5 ko
Les raccordements derrière le tableau de bord
J’ai finalement choisi cette orientation pour la LED allumant les lampes-témoins du tableau de bord via la fibre optique. On voit ici l’envers du tableau de bord, et la petite platine sur laquelle sont soudées les résistances limitant le courant pour les LEDs. Cette plaquette sert en outre de lien entre les différents circuits, et permet de connecter une masse commune à l’ensemble d’entre-eux. Sur la droite de la plaquette on voit les 7 fils qui traverseront le plancher, et seront raccordés sous le pont, aux "sucres" fixés contre les tubes servant de guides à la cabine mobile (voir cet article)

Les lampes-témoin du tableau de bord - 140.1 ko
Les lampes-témoin du tableau de bord
Trois morceaux de fibre optique débouchent à fleur du tableau de bord. Au-dessus à droite, les fils qui viennent du toit (feux de mât, feux de route et éclairage intérieur). Ils seront dissimulés sous une gaine thermo de couleur blanche lors du montage du tableau de bord dans la cabine.

Vue extérieure arrière de la cabine - 160.7 ko
Vue extérieure arrière de la cabine
Vue sur la partie extérieure du chauffage de la cabine, réalisé en styrène et en "tout et n’importe quoi"... On voit aussi sur cette photo le "mécanisme" de la poignée fonctionnelle de la porte.

L’échelle d’accès est fixée au toit par deux attaches collées aux montants. Il faut un gabarit reprenant l’inclinaison du profil du côté pour coller les attaches avec le bon angle. L’écartement plus important vis-à-vis de la paroi arrière de la cabine, des pieds de l’échelle par rapport à son sommet, permet d’une part d’offrir un meilleur confort lors de l’utilisation de l’échelle, mais surtout, il permet de conserver un accès pour la maintenance de l’élément extérieur du chauffage...

Le mât

J’ai conçu le mât en tube laiton pour la solidité, mais comme seulement 5 feux l’équipent, je ne l’ai pas utilisé comme masse commune : il n’y a aucun problème à y faire passer les 10 fils (0,07mm²). Il y a trois circuits électriques distincts (1 feu blanc tout horizon, 2 feux rouges d’incapacité, 1 feu ambre et 1 blanc pour le remorquage). Tous les raccordements se font sous le toit de la cabine, sous un doublage de ce dernier pour dissimuler les raccords.

Le mât terminé - 269.1 ko
Le mât terminé
Entièrement en laiton pour la solidité. Les feux de remorque ambre et blanc sont à secteurs, les autres sont des 360°. Je ne suis pas certain de la couleur des feux du vrai bateau, car les photos dont je dispose sont insuffisantes !... On distingue aussi le système de fixation de la partie supérieure de l’échelle d’accès au toit : il s’agit de bandes de styrène de 0,3mm pointées pour simuler les écrous de fixation.

Le schéma électrique de la cabine - 166.2 ko
Le schéma électrique de la cabine
Comme à mon habitude (et suivant mon conseil...), un plan complet du système électrique est établi, de manière claire (on voit par exemple dans les ronds jaunes, la platine de raccordement des circuits sur le plan, et en situation, derrière le tableau de bord). On voit bien aussi les 7 fils qui traversent le plancher, et les circuits repérés sur les différentes voies de la radio.


Petite séquence photos sur la réalisation d’un spot extérieur de 15 x 10 mm :

Réalisation du spot extérieur - 34.7 ko
Réalisation du spot extérieur
Il provient d’une excavatrice-jouet Bruder. La face avant en plastique gris a été enlevée et remplacée par une face en plastique transparent mat. Deux LEDs CMS sont introduites dans le spot, avec une résistance de limitation. Cela rentre au chausse-pied, mais cela rentre !... Le support est en styrène 1 mm.


-  Détail : les fenêtres

Une fenêtre réaliste - 91.8 ko
Une fenêtre réaliste
Photo du dessus : un quart de rond en styrène est d’abord collé à l’intérieur de la fenêtre. Il affleure à l’intérieur mais dépasse à l’extérieur de 1 mm. Photo du milieu : le quart de rond est peint en noir mat, et un fil électrique noir de 1 mm est collé contre, tout autour de la fenêtre. Photo du bas : le "joint" de la fenêtre est terminé, le fil électrique donne un fini et un réalisme saisissant.

La fenêtre à l’intérieur - 130.3 ko
La fenêtre à l’intérieur
Le vitrage de la fenêtre est découpé dans du styrène transparent de 0,5 mm à la taille de l’ouverture, + 2 mm sur tout le pourtour. De l’adhésif double-face est collé sur ces 2 mm, et l’excédent de double-face est découpé (photo du dessus). En bas, on voit le résultat une fois la fenêtre ainsi préparée, collée contre la paroi. Il reste à peindre ou coller une petite bande de papier noir de 2 mm pour la finition.



-  Détail : l’assemblage de la cabine

Les 4 côtés de la cabine en styrène 1 mm - 90.4 ko
Les 4 côtés de la cabine en styrène 1 mm

Début de l’assemblage - 59.3 ko
Début de l’assemblage
Plusieurs méthodes existent pour assembler à 90° deux morceaux de styrène. Personnellement, j’utilise un petit serre-joint Spécial 90° provenant du catalogue Multirex.

Assemblage à blanc des éléments - 57.4 ko
Assemblage à blanc des éléments
Le toit en styrène de 3 mm est posé sur la cabine (il sera collé beaucoup plus tard), la paroi arrière est positionnée pour valider ses dimensions. Au pied de la cabine, on voit les deux supports des feux de route, aussi en styrène 1 mm.



-  Détail : le tableau de bord

Pose à blanc du tableau de bord - 66.2 ko
Pose à blanc du tableau de bord
Le tableau de bord est positionné pour valider les trous de passage des fils venant du toit (dans l’angle avant droit de la cabine) et sous le plancher (au centre du tableau de bord - invisible sur la photo).

Tableau de bord installé - 51.2 ko
Tableau de bord installé
Les fils venant du toit passent dans la gaine blanche dans l’angle droit. Les compteurs sont des morceaux de tubes à l’intérieur desquels une photo de compteur est chaque fois collée, les manettes sont des aiguilles pliées, la barre provient de chez Cap Maquettes.



-  Détail : les lampes témoins du tableau de bord

Les trois lampes témoins du tableau de bord sont trois brins de fibre optique enfilés dans un morceau de tube laiton de 2 mm.

Les fibres sont passées dans les petits trous percés dans le tableau de bord. On voit à droite la LED 1,8 mm enfilée dans le morceau de tube laiton.

Les fibres sont enfilées dans le tube laiton jusqu’à toucher la LED. Du côté du tableau de bord, les fibres sont coupées à ras. Tout est collé à l’epoxy. Il reste à peindre en noir le morceau de LED qui dépasse du tube, pour éviter une diffusion de lumière inopportune.



-  Detail : le radiateur

La partie extérieure du chauffage - 61.3 ko
La partie extérieure du chauffage
De tout et n’importe quoi compose l’intérieur de cet élément : ce dernier étant grillagé et donc son contenu visible, le but était de ne pas montrer un vide sidéral à l’intérieur du boitier...

Partie intérieure du chauffage - 56.7 ko
Partie intérieure du chauffage
Il est composé d’un ensemble de petits morceaux de styrène 1 mm, et d’un grillage provenant d’une enceinte d’ordinateur.

Un bouton de réglage (rond de styrène de 2 mm) et un coup de pinceau plus tard, le radiateur est prêt (je ne peux pas certifier que le vrai ressemble à ceci, mais ceci ressemble à un vrai radiateur...)



-  Detail : l’échelle de toit

L’échelle d’accès au toit est en rond de styrène de 2 mm pour les côtés, et de 1 mm pour les échelons. Les côtés sont perforés à 1 mm tous les 18 mm et les échelons sont enfilés dans ces trous. Un gabarit en balsa est utilisé pour garantir l’équerrage.



-  Détail : le mât

L’équipement électrique de la cabine. - 49.4 ko
L’équipement électrique de la cabine.
Au-dessus on voit la petite platine qui recevra les résistances de limitation de courant pour les LEDs. Dans la boite de rangement, les éléments constitutifs de chaque circuit sont triés. De gauche à droite : les deux spots de pont (les spots proviennent du catalogue Cap Maquette mais sont équipés d’une LED), les feux d’incapacité de mouvement, les feux de remorquage, le plafonnier, le spot extérieur avant, et les feux de route.

Le mât principal (tube laiton de 5 mm), et ses renforts (fil laiton 1 mm). Il manque la barre d’écartement des renforts. Les trous sont les passages des fils de LED.

L’ensemble est soudé à la pâte à étamer et au chalumeau, en s’aidant d’un gabarit en bois.

Les supports des LEDs sont en styrène 1 mm. Chaque paire de fils de chaque LED passe par un petit trou dans le tube, et donc 10 fils débouchent sous le mât. Certains sont redondants (notamment la masse commune, et 4 des LEDs fonctionnent 2 par 2), et c’est juste sous le toit de la cabine que se feront les raccords nécessaires pour limiter au final le nombre de fils des différents circuits.

Le mât est en apprêt (les LEDs sont masquées par du MaskingTape Tamyia), les trous de fixation sont forés sur le toit, le pied du mât (un morceau de tube de 6 mm et une rondelle) est prêt à accueillir le mât.



-  Détail : la corne de brume

Plus simple est impossible : une corne de brume du catalogue Cap Maquettes est fixée à l’avant gauche, sous le toit...

Prochain article : la plate-forme de la cabine et sa rambarde, l’escalier d’accès à la cabine, l’abri de la salle des machines.