Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

vendredi 18 août 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Le croiseur sous-marin Surcouf

Fermeture de la boite étanche.

Teba

Toujours fidèle à mes méthodes, je commence le moulage de ce qui deviendra l’encadrement intérieur de la rallonge de la boite étanche.

Cet encadrement va élargir les bords de la boite pour permettre une fixation plus sure du couvercle en plexiglas, car ce sera une fermeture fixe mais transparente.

Fin du moulage, c’est un peu confus, mais c’est normal.

Pour réaliser ce moulage, j’ai simplement cloué avec l’écartement voulu quatre baguettes de CTP 10 mm vernies et cirées évidemment.

Entre ces baguettes, j’ai mis de la résine et de grosses mèches de mat de verre jusqu’a la hauteur voulue.

Aprés séchage et démoulage, j’obtient trois barres en résine brutes de sortie de moule, ensuite, ébarbage et polissage pour obtenir trois barres de 7 mm de côté

Les trois barres aprés finition.

Ces barres sont découpées aux bonnes longueurs pour former un cadre autour de l’ouverture de la rallonge de boite.

Je fixerais le couvercle en plexi au dernier moment, l’avantage d’avoir réalisé tous ces éléments en résine, c’est que je peut les coller ensemble avec de la résine sans crainte d’incompatibilité.

Les éléments formant le cadre sont positionnés mais pas fixés.

Le compartiment terminé, tel que vous le découvrirez quelques articles plus loin.

Ensuite, je reprend le cadre de la boite étanche que j’ai fabriqué précédemment pour percer les trous pour les vis des trappes de visite, et j’effectue le perçage du cadre et des plaques de plexi ensemble aprés un traçage précis des emplacements des vis.

Perçage des trous pour les vis.

Aprés cela, il faut faire les trous dans une plaque de caoutchouc 3 mm qui fera office de joint, petite astuce donnée par un ami, je place un morceau de tube laiton au bon diamêtre dans le mandrin de la perceuse, et je perce le caoutchouc en utilisant les trous du cadre comme guides.

Perçage du joint caoutchouc.

j’installe les vis dans les trous au fur et à mesure pour empêcher la plaque de caoutchouc de dévier.

Une vue sur les trous.

Ce n’est pas tout, maintenant je nivelle les trous pour les têtes de vis à la même hauteur avec un outil spécial.

Nivellement des trous pour les têtes de vis.

Quand tous les trous sont percés, j’assemble le tout pour découper le caoutchouc autour du cadre, et aprés le découpage du contour, je retire les plaques de plexi pour découper le joint à l’intérieur du cadre sans l’abimer.

Le joint découpé dedans et autour du cadre.

L’envers du cadre sera recouvert de résine pour noyer les têtes de vis et ainsi les empêcher de tourner pendant le serrage.

Vue sur les têtes de vis.

Voila, l’ensemble du cadre est terminé, il ne reste qu’a le fixer sur la boite étanche, mais il faut d’abord finaliser l’installation du matériel.

Le cadre terminé prêt à être installé.

Les barres découpées aux longueurs voulues.

Début du perçage.

Perçage dans le caoutchouc.

Vue d’ensemble.

Le tube laiton dans le mandrin.

Les trous nivelés pour les têtes de vis.

L’ensemble monté.

Le caoutchouc découpé autour du cadre.

Le caoutchouc découpé à l’intérieur du cadre.