Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

vendredi 28 avril 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Construction d’une coque en bois

Amélioration du chantier
lors d’une construction quille en l’air

Albertus

Nous avons tous été confrontés au problème du recouvrement des coques par panneaux qui, au niveau du tulipage de l’étrave, doivent s’appliquer de manière concave sur les deux ou trois premiers couples, avec tous les problèmes liés à la mise en place des serre-joints.

Pose concave - 26.9 ko
Pose concave
C’est sur l’étrave tulipée que le problème se pose, l’usage des serre-joints n’étant presque plus possible lors de la pose du second fond

-  Une solution imaginée par Philippe Saleix pour son RB-M 45 est de tirer le panneau vers le couple, par l’intérieur.
Un trou dans le panneau et un fil de fer à torsader - 4.1 ko
Un trou dans le panneau et un fil de fer à torsader
 
L’ennui avec ce système est qu’on se retrouve avec un panneau à réparer avant même d’avoir terminé le bateau, mais aussi qu’avec des coques de petite dimension, il n’est pas possible d’accéder à l’intérieur du chantier. Une solution étant d’utiliser une planche de chantier largement creusée pour permettre l’accès par en dessous. Cela devient lourd comme manipulation.

J’ai vu des réalisations en cours où un empilement de poids, (batteries plomb et autre tetra-brik), appuyait sur le panneau à cintrer le temps du séchage. Ni pratique ni sécurisant. Finalement, le meilleur outil serre-joints que nous avons à notre disposition, c’est nos mains, puisque l’on peut presser où l’on veut en prenant appui sur notre corps en entier. Mais dans ce cas, il faudrait des colles hyper-rapides qui nous éviteraient la crampe ! !

Pour la structure mobile j’ai pensé un cadre à assembler en place, pour les étais réglables un tube portant un long boulon, et le serrage d’un écrou qui défini la longueur dépassante du boulon

Un petit dessin vaut mieux qu’un long discours

Cadre de chantier - 63.9 ko
Cadre de chantier

Le cadre (en vert) coulisse sur la planche du chantier (brun)

L’étai réglable appuie sur le panneau (rouge)

Il est constitué d’un morceau de tuvau électrique et d’un boulon et son écrou, simplement enfilé dans le tube

Trois portiques côté proue - 21.5 ko
Trois portiques côté proue
Etablis à hauteur des trois premiers couples (le couple zéro est accessible, il y a un bloc avant prévu





Comme suggéré en bas de la colonne de droite sur le pavé mauve, cet article a inspiré un autre modéliste qui a repris et modernisé l’idée.

Sa description se trouve ici

C’est en voyant des photos d’anciers chantiers navals que l’idée m’est venue : à l’époque, les charpentiers prenaient appui sur la structure même de l’atelier, coinçant des étais entre la coque et les murs ou le plafond.

J’ai donc repris l’idée en imaginant simplement une structure solidaire de la planche du chantier, et passant tout autour du squelette des couples "quille en l’air".
-  Il faut que cette structure puisse se déplacer le long de la planche , il en faut éventuellement plusieurs, cela doit être facilement démontable, les "étais" utilisés doivent facilement être réglables.

les trois premiers couples d’une coque tulipée - 42.3 ko
les trois premiers couples d’une coque tulipée
C’est sur la partie courbe supportant les fonds que les problèmes de collage des panneaux vont apparaître

Simple ! et toujours expérimental - 12.7 ko
Simple ! et toujours expérimental
Le long boulon est glissé dans le tube, il n’y est pas fixé. L’écrou, retenu par une rondelle (parce que le tube est trop large) Le tube est un tube électrique PVC, il est ici simplement coincé contre le cadre.

Mise en pratique - 85.5 ko
Mise en pratique
Le panneau est protégé par un déchet de plaque Le boulon est très long, il plonge dans le tube, son écrou appuie sur une rondelle. Le tube pvc est calé sur l’intérieur du cadre

J’ai remplacé les boulons... - 15.1 ko
J’ai remplacé les boulons...
par des "vis poêlier" à tête arrondie, ce qui évite de devoir être rigoureusement perpendiculaire au panneau

L’idée est lancée, à vous de la perfectionner et de nous faire part de vos adaptations