Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

dimanche 22 octobre 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

WM70 Méga Yacht

WM70 méga yacht de 70 m : Hublots, pavois et moteurs

Philmar

Les travaux sur la coque se poursuivent, je dois ouvrir tous les hublots et poser les pavois de la proue. Ensuite je débuterai la pose des ensembles de propulsions.

- Les hublots

Il y en a une grande quantité sur la coque de forme oblongue. Rien qu’au niveau du pont inférieur on en trouve vingt quatre de chaque coté du navire, sans compter ceux des deux portes du garage ! Les derniers, placés vers la proue, sont plus petits, tandis que ceux courant le long de la coque sont plus gros et plus allongés.

Tracé et ajourage des hublots - 22.4 ko
Tracé et ajourage des hublots

Pour les tracer j’ai utilisé un trusquin qui m’a permis de repérer l’axe horizontal des ouvertures lorsque la coque a été placée bien horizontale sur son ber. Les découpes ont été fastidieuses car répétitives. Ici, peu de travail à l’aide d’une machine, beaucoup d’huile de coude.

Par rapport au plan, j’ai préféré faire des trous rectangulaires. Je donnerai la forme oblongue sur leur face intérieure, coté cabine. Entre ces deux surfaces, pour simuler l’épaisseur de la coque, j’ai collé tout autour de chaque trou un cadre en bois.

- Les pavois de proue

Sur la partie avant du pont supérieur, les flancs de la coque venaient mourir au ras du plancher. Pour réaliser les pavois j’ai repris le dessin des jambettes de pavois en y ajoutant une patte horizontale que j’ai pu visser au pont.

Début de pose des pavois de proue - 37.2 ko
Début de pose des pavois de proue

Quand tous ces supports ont été mis en places, j’ai commencé par coller les trois baguettes de renforts. La première au sol n’allant pas jusqu’à la proue, la seconde au niveau de l’angle entre les flancs et le haut de franc-bord, et la dernière sous le plat-bord.

Ensuite j’ai plaqué l’extérieur des pavois. Je me suis servi d’un gabarit pour déterminer les dimensions et la forme des pièces. J’ai fait de même avec le haut de franc-bord.

Jonction des pavois sur la proue - 31.6 ko
Jonction des pavois sur la proue

A l’intérieur je n’ai pas utilisé de contre-plaqué mais de la fibre. J’ai, au préalable, fabriqué une plaque en fibre et résine de faible épaisseur. Elle me sert à l’habillage de toutes sortes de surfaces complexes. La fibre peut prendre des formes plus alambiquées que le contre-plaqué et, à surface et résistance égale, est bien plus légère. J’ai donc découpé dans cette plaque le pavois intérieur. Un autre avantage est que cette surface est bien plane, sans aspérité, donc inutile d’apprêter avant peinture.

Pour finir j’ai habillé l’extérieur de la proue avec cette même matière. La légère différence d’épaisseur m’a obligé à enduire copieusement l’avant du bateau. Quand tout sera bien sec, je scierais une après l’autre toutes les pattes de jambettes de pavois et les dévisserais du pont.

- Les deux moteurs et leur transmission

Deux moteurs Speed 700 BB Turbo 12v. suffisent pour déplacer ce gros modèle de 37 kg. L’alimentation des moteurs sera confiée à une batterie 12 volts. L’espace disponible dans la cale est largement suffisant, et le lest qu’il faudra ajouter pour faire descendre cette coque dans ses lignes d’eau me permet de ne pas me soucier du poids de cette batterie.

Quilles d’étambots et tubes de jaumières - 21.7 ko
Quilles d’étambots et tubes de jaumières

Pour maintenir les deux longs tubes de transmission, j’ai prévu, sous la carène, deux petites quilles dans lesquelles sont emprisonnés les tubes d’étambots. Leurs inclinaisons ont été réduites au maximum. Dans l’axe de ces tubes, plus en arrière, deux tubes de jaumières traversent la coque, il recevront bientôt leur gouvernail.

Moteurs et transmissions - 29.1 ko
Moteurs et transmissions

A l’intérieur j’ai fabriqué un plancher incliné amovible sur lequel j’ai fixé les supports métaliques des moteurs. Les arbres de transmissions sont maintenus en position par leur emprisonnement dans les quilles et dans le couple n°11. Deux trous rectangulaires au cul des moteurs sont prévus pour y faire passer les fils électriques d’alimentation. Je ne sais pas encore si ce plancher sera démontable ou définitivement collé à la coque.

Dans le doute, j’ai appliqué plusieurs couches de vernis mono-composant polyuréthane (plus communément appelé G4). Avec ces couches de vernis je suis assuré de ne pas avoir d’entrée d’eau.

Enfin, dans un souci d’esthétisme, j’ai peint ce compartiment en blanc. Attention à bien choisir la nature de la peinture pour qu’elle soit compatible chimiquement avec le verni.



Prochaine article
-  Fabrication de la poupe avec sa forme plutôt compliquée, début des superstructures et poursuite des travaux dans le garage des annexes
-  Les plans du WM70

Le pont inférieur est dessiné avec pas moins de 24 hublots sur chaque flanc. Ils sont tous disposés à la même hauteur. L’emploi du trusquin est indispensable pour repèrer l’axe horizontal de chaque ouverture.
Pour donner de l’épaisseur à la carène, j’ai fixé tout autour de chaque hublot des cadres de bois.
Il ne restera plus qu’à plaquer une face au fond de chaque trou. Tout comme les hublots des panneaux du garage, les ouvertures seront rayonnées.
Jambette provisoire de pavois - 16.6 ko
Jambette provisoire de pavois
Les jambettes de pavois m’ont permis de fixer la structure des pavois : baguettes de renfort et placage. Une fois tous ces éléments bien secs je supprimerais la partie horizontale en la sciant.
Après la pose des baguettes basses, intermédiaires et hautes, j’ai habillé la face extérieure. En réalité je devrais dire "les deux faces extérieures" : celle dans le prolongement de la coque et celle sur du haut de franc-bord.
Mise en place du haut de franc-bord de proue. C’est une pièce indépendante à cause de sa forme fortement courbée
J’ai commencé par habiller la partie intérieure du pavois de proue à l’aide d’une plaque fabriquée au préalable en bande de tissu + résine. C’est léger et cela se met en forme plus facilement que du CTP.
Le marouflage de la proue a débuté. Il nécessitera plusieurs opérations jusqu’à ce que l’état de surface soit parfait.
Les deux moteurs Speed 700BB Turbo sont solidement vissés sur leur support.
Passage des fonds au verni polyuréthane G4, étanchéité garantie !