Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

vendredi 28 juillet 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Yacht Windstorm 60

Tubes d’étambot, de jaumière et propulseur d’étrave

Philippe Hof


-  FIXATION DES TUBES D’ÉTAMBOT

Nous allons maintenant sceller les deux tubes d’étambot sur la coque. C’est une opération relativement délicate, car il faut veiller à ce que les deux axes soient parfaitement parallèles entre eux et alignés scrupuleusement par rapport à l’axe du bateau.

Tube + axe Graupner lg 145/170 mm - 3.5 ko
Tube + axe Graupner lg 145/170 mm

Un moyen simple pour rendre le plus solidaires possible le tube et le fond de la carène, consiste à l’emprisonner dans une pièce de bois qui sera, elle, collée à la coque. En procédant de cette manière nous pouvons augmenter grandement le porte-à-faux de notre tube, par rapport à un collage uniquement sur la périphérie du tube à l’endroit ou il traverse la coque. L’étui qui enveloppe le tube et qui le soutien permet d’éviter d’éventuelles vibrations, mieux qu’une simple chaise d’hélice.
-  Première étape : utiliser une baguette de 10x20. Couper deux morceaux en biseau suivant le plan. Traçer un axe comme indiqué et à l’aide d’une petite scie pratiquer soigneusement une petite saignée le long de celui-ci. Cette rainure permettra plus tard de percer correctement l’ assemblage en guidant le foret. Attention il faut faire cette encoche symétriquement sur les deux morceaux de bois.
-  Deuxième étape : coller les deux pièces entre elles, saignées contre saignées. Bien ajuster les deux pièces de façon à ce que les deux tracés soient parfaitement alignés.
-  Troisième étape : perçer l’assemblage. Pour assurer notre coup, nous pouvons faire un avant trou de 4mm puis terminer à 6mm. La pièce étant trop longue il faut percer de part en part, mais aucun risque de dévier : les rainures vont contraindre le foret à bien suivre l’axe central.
-  Quatrième étape : le perçage de la coque. L’entre-axes est imposé par la double largeur des batteries au plomb, donc 83 mm. Reporter les cotes du schéma ci-dessous.

Schéma des cotes des trous de perçage - 13.6 ko
Schéma des cotes des trous de perçage

Le perçage se fait par un avant trou à partir de l’intérieur de la coque, puis la mise au diamètre final se fait de l’extérieur, de façon à laisser les bavures et les éventuels éclats coté intérieur. Rappelons une nouvelle fois que les deux trous doivent être rigoureusement symétriques par rapport à la quille.

-  Cinquième étape : la pose du pied de l’étui. Découpons suivant le plan deux trapèzes en ctp 5mm ainsi que deux goussets. Il faut chanfreiner la partie supérieure des pieds pour qu’ils épousent parfaitement le dessous des l’étuis. Coller les trois pièces. On vérifiera le travail en positionnant "à blanc" les deux assemblages.

-  Sixième étape : le collage du tube dans son étui. Nous utiliserons de préférence de la colle époxy "24h" de manière à pouvoir bien ajuster nos pièces et augmenter la résistance finale de notre assemblage (la colle lente est en effet plus résistante) On ne prendra que le tube, sans l’axe ni la bague ni l’écrou. Prenons soin d’obturer les extrémités, pour ne pas risquer de déposer de la colle à l’intérieure du tube. On repère au crayon sur le tube la partie sur laquelle on appliquera la colle. Le tube doit dépasser coté intérieur de la coque de 10 mm. Laisser sécher.

Nota : La colle époxy présentée en double seringue se prépare le plus simplement du monde. Pas besoin de balance, les proportions de résine et durcisseur se font à l’oeil. Les quantités nécessaires sont ici assez réduites. Il faudra seulement prendre soin de bien mélanger les deux composants. C’est cette colle que nous utiliserons pour tous les collages décrits dans cet article.

-  Septième et dernière étape : le collage des deux étuis dans la coque. Découper dans du ctp 5 mm un gabarit qui servira à garantir le parallélisme entre les deux tubes. Serrer ce gabarit coté hélice en bout des axes. A l’autre bout des tubes l’écartement des deux étuis est donné par la mise en place des batteries sur lesquelles nous venons en appui latéral. Nous utilisons donc toujours la même colle. Déposer une couronne de colle continue autour de l’axe, coté embase des étuis. C’est la colle qui garantira une parfaite étanchéité. La prise lente permet de bien ajuster l’ensemble.

-  FIXATION DES TUBES DE JAUMIÈRE

Bien entendu nous allons installer deux gouvernails dans l’alignement des deux arbres de transmission.

Gouvernail GRAUPNER taille 45 - 4.9 ko
Gouvernail GRAUPNER taille 45

Tout d’abord, il faut fabriquer une pièce en ctp 5mm qui servira de deuxième palier pour fixer nos 2 tubes. Nous la découperons suivant le plan. Perçons deux trous de diamètre 4mm au bon entre-axes. Prenons soin de placer deux goussets entre cette pièce et le dessus des tunnels (j’aime bien les goussets ! Ce sont des petites pièces qui renforcent énormément la construction avec peu de poids ajouté). Perçons les deux tunnels. Attention, il faut recouper la longueur des tubes de cuivre à une longueur de avant de les sceller dans leurs trous. On ne les laisse dépasser à l’intérieure de la coque que de mm. Pourquoi une cote si petite ? parce qu’à cet endroit viendra le plancher du garage de l’annexe que nous ne manquerons pas d’ouvrir pour laisser voir l’intérieur et l’ embarcation.

-  FIXATION DES TUBES DU PROPULSEUR D’ÉTRAVE

En premier lieu, il faut appliquer du verni G4 sous et aux environs de l’ensemble moteur-propulseur : nous ne pourrions plus le faire par la suite. Puis nous scellerons le moteur en positionnant l’arrière au ras du couple 7, sortie de tube vers le bas. Au préalable, les deux ouvertures latérales seront découpées. Enduire grassement la circonférence de l’arrière du moteur ainsi que le dessous de la partie plastique et coller.

24 heures plus tard nous pouvons enfin procéder à l’emboîtement des deux tubes. Appliquons la colle sur le périmètre des tubes qui viendront s’encastrer dans leur logement. Déposer aussi de la colle sur les trous cotés quille, car nous ne pourrons plus le faire par la suite. Mettre le tout en contact et nous attendre encore une journée.

Maintenant, il faut araser les deux tubes par rapport à l’extérieur de la carène. Le plus simple et le plus rapide est d’utiliser une perceuse type « DREMEL » munie d’un disque à tronçonner, puis de terminer avec notre chère cale à poncer. Pour terminer, colmater le jeu restant entre le plastique et le bois avec une dernière application de résine. A l’intérieur, si le jeu est important, appliquer du G4.

Etuis des tubes d’étambot

Réalisés en baguettes 10x20 collées l’une à l’autre et percées dans l’axe. Leur position inclinée nécessite le collage d’un pieds.

Gabarit

Les deux axes de propulsion sont maintenus entre eux par serrage grâce au gabarit. Les deux gouvernails sont positionnés dans l’axe de leur ligne de propulsion.

Palier de gouvernail

Il est collé contre le couple 1, bien parallèle à la surface des tunnels de transmission. On aperçoit également les deux entretoises verticales

Propulseur d’étrave

Le moteur est posé bien au fond du bateau, tubes vers le bas logés dans l’encoche de la quille. L’arrière du moteur est aligné sur le couple 7. On vérifie à l’œil le bon alignement du tube avec ses orifices.

Tube de propulseur d’étrave

Les deux tubes sont maintenant collé, mais ils dépassent largement de la carène. Nous allons les araser avec l’extérieur de la coque.

Trou arasé

Aprés avoir collé les tubes et en avoir découpé l’exédant, on arasera avec la cale à poncer, jusqu’à obtenir un état de surface parfaitement lisse.

Prochain article : Traitement de la coque
-  Traitement de l’intérieur au G4
-  Finition extérieure
-  Traitement de l’extérieur au G4
-  Peinture

Mes blogs http://yachtmodlisme.blog4ever.com/...

http://plansmodelismeyacht.blog4eve...