Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

dimanche 22 octobre 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Les techniques de base

Utilisation des nœuds

Albertus

Après avoir lu les deux articles que j’ai fait paraître précédemment :
Nœuds faciles et Nœuds faciles, la suite, je gage que les nœuds n’ont plus de secrets pour vous ! Mais peut être est il maintenant utile de rappeler à quoi ils servent.
Certains nœuds sont présentés non serrés pour faciliter le compréhension de leur réalisation.

Il s’agit donc d’une sélection de quelques nœuds fréquents sur les bateaus de travail et vieux gréements bretons ou normands du début du 20e siècle, la liste n’est pas exhaustive !
Bien entendu ces nœuds restent utiles à notre époque

Amarrage plat  - 58.6 ko
Amarrage plat
Par exemple pour enserrer un cap de mouton avec un hauban
Nœud de plein poing. - 42.3 ko
Nœud de plein poing.
Il se noue facilement d’une seule main... avec de l’entraînement !
Nœud de raccourcissement. Représenté non serré. - 81.5 ko
Nœud de raccourcissement. Représenté non serré.
Il est aussi appelé nœud de Jambe de Chien.
Nœud d’écoute sur une cosse de voile. Représenté non serré. - 61.3 ko
Nœud d’écoute sur une cosse de voile. Représenté non serré.
Nœud d’écoute ou de tisserand - 42.7 ko
Nœud d’écoute ou de tisserand
Ici utilisé pour fixer un gros cordage à un plus fin. Représenté non serré.
Capelage des haubans - 56.9 ko
Capelage des haubans
Le rond rouge représente le mât.
Manière de faire la surliure au bout d’un cordage. - 127.5 ko
Manière de faire la surliure au bout d’un cordage.
Pour la terminer, on enfile le bout dans la boucle (1), puis on tire sur le bout de départ (2) jusqu’à faire rentrer le bout "1" sous la surliure, pour bien la serrer. Ensuite on coupe l’excédent.
Nœud de grappin simple. Représenté non serré. - 129.5 ko
Nœud de grappin simple. Représenté non serré.
C’est lui qui est pour l’organeau d’une petite ancre.
Tour mort et demi-clés - 113.3 ko
Tour mort et demi-clés
Utilisé pour faire une pantoire. Le bout libre est surlié sur le courant (comme sur le nœud de grappin ci dessus)
Manière de fixer la ride sur les caps de mouton.  - 131.3 ko
Manière de fixer la ride sur les caps de mouton.

L’enroulement se fait derrière le ridage, côté bateau. Côté mer les rides sont parfaitement alignées. La ride est 3x plus fine que le hauban.

On démarre le ridage sur le cap supérieur, par l’arrière, en bloquant le cordage par un nœud d’arrêt.

Capelage et fourrage des haubans  - 93.2 ko
Capelage et fourrage des haubans
A gauche le cordage forme une boucle pour le capelage, maintenue par des surliures, et redescend sur un bord vers les caps de mouton. Si il y a trois haubans par bord, le troisième, celui du milieu, est joint à celui de l’autre bord en formant une boucle surliée. Généralement les haubans sont fourrés à hauteur du capelage. Le dessin du milieu montre un fourrage simple fil, sans limandage. Le limandage consiste à remplir le creux des torons avec de l’étoupe ou du bitord avant de réaliser le fourrage. Le fourrage était ensuite passé au brai
Nœud de bois simple. Représenté non serré. - 85 ko
Nœud de bois simple. Représenté non serré.

Nœud de cabestan, ici avec une demi-clé sur le bout libre. Représenté non serré - 134.1 ko
Nœud de cabestan, ici avec une demi-clé sur le bout libre. Représenté non serré
Utilisé quand la traction s’effectue dans un seul sens. Le rond rouge représente par exemple une bitte d’amarrage.

Deux façons de frapper un filin sur un espar. - 66 ko

Demi-clés à capeler - 102.7 ko

Comment tourner un filin sur un cabillot.  - 59.5 ko

Deux tours morts et deux demi-clefs, c’est le nœud de tube. Représenté non serré.

A droite c’est le nœud de drisse, souvent utilisé en nœud d’arrêt : le courant traverse l’espar par un trou, le nœud se défait en tirant sur le dormant.

.