Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

vendredi 18 août 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Vedette Windstorm 45

Windstorm de Lucien - Pose des flancs et franc-bords

Philippe Hof

Le profils des flancs du W45 sont fort galbés sur leurs extrémités coté proue. Nous devrons avoir recours au trempage systématique des morceaux de bois pour parvenir à les cintrer sans casse.

-  Pose des flancs

De la même manière que pour les fonds, nous devons tout d’abord procéder à un relevé approximatif des dimensions pour pouvoir dégrossir le contour de la planche. Nous y allons à tâton en présentant la pièce plusieurs fois, jusqu’à correspondre à quelques millimètres près au bouchain d’un côté et à la baguette supérieure de l’autre côté.

Côté proue, l’arête du bouchain est plus compliquée à tracer car elle doit s’aligner parfaitement avec le décrochement sur la quille. Nous avons, de ce fait, laissé volontairement dix à quinze millimètres de débord que nous éliminerons par la suite. De même, pour garantir l’alignement parfait de l’extrémité de la planche avec l’axe du bateau sur la quille, nous laissons dépasser l’extrémité du flanc au-delà de la quille. Nous la recouperons à l’aide d’une petite scie, une fois la colle compètement sèche.

Pose à blanc des planches trempées pour mise en forme - 36.6 ko
Pose à blanc des planches trempées pour mise en forme

Lorsque l’on présente la pièce sur l’ossature, il saute aux yeux qu’il faudra l’assouplir si l’on veut qu’elle épouse correctement le galbe de la proue. En général nous tremperons les pièces à former dans de l’eau, durant une demi-journée au moins. Puis contraindrons la pièce humide en place à l’aide de pinces et de poids jusqu’au séchage complet. Seulement alors nous les collerons.

Le collage sera comme pour les fonds réalisé à la colle blanche, en déposant un cordon sur chaque tranche venant en contact avec le futur flanc. Il faudra employer de nombreuses pinces ainsi que des petits clous là ou celà s’avèrera nécessaire.

Lucien arase soigneusement le haut des franc-bords - 52.4 ko
Lucien arase soigneusement le haut des franc-bords

C’est le moment de détacher notre coque de ses supports et de scier les jambettes. La coque est légère, ce qui présage un comportement vif sur l’eau. Quand les deux flancs sont en place, nous devons araser les chants des flancs suivant la face horizontale supérieur de la baguette de franc-bord.

-  Pose du haut des franc-bords

Ayant mal calculé mon coup, nous n’avons pas eu assez de planches pour traiter l’habillage d’un seul tenant par coté du haut des franc-bords. Qu’à celà ne tienne, nous avons décidé de les scinder en deux parties au niveau du couple numéro 4. Mais, avant d’en découdre avec les faces, nous avons scellé les quatres baguettes de passavant, de 3x3mm. Elles sont simples à disposer puisqu’elles viennent se loger dans les encoches prévues à cet effet. Les baguettes intérieures courent tout le long de la coque, de la quille jusqu’au couple numéro 1. Les baguettes extérieures, elles, viennent mourir contre les intérieures, juste devant le couple numéro 2. Nous avons également ajouté une sorte de couple en arrière du numéro 1. Il repose sur la plage arrière. Nous l’utilisons comme appui, car les flancs de la poupe vont en se resserant. Pour augmenter encore sa résistance (il sera soumis à de gros efforts lors du serrage des flancs) nous collons des entretoise entre ce nouveau couple et le couple 1, de part et d’autre de la réserve centrale (voir photo) Nous pouvons désormais coller les parties arrières des flancs de haut franc-bord. Ils sont relativement plan jusqu’au couple numéro 4. Par contre, coté poupe, nous avons eu une nouvelle fois recours au trempage avant la pose. L’effort est si important qu’il faut pointer deux ou trois clous sur le couple de plage.

Pour la pose des flancs avants, les contours étaient si galbés que nous avons utilisé la méthode de Thierry (Dit Le Belge, un ami modéliste fabriquant lui aussi un W60). Sa méthode consiste à utiliser un gabarit en carton pour définir la forme la plus précise avant de détourer notre pièce de bois.

Pose du haut du franc-bord, proue tribord - 36.5 ko
Pose du haut du franc-bord, proue tribord

Après l’avoir dupliqué, collage avec à nouveau une multitude de pinces pour bien maintenir tout en place. Pas facile, ça !

Et puis maintenant c’est à nouveau le moment d’utiliser de l’huile de coude, en ponçant tous les rebords jusqu’à-ce qu’ils forment un angle régulier suivant une courbe harmonieuse. Le dessus du franc-bord doit lui aussi être arasé, afin de recevoir la prochaine planche de nos passavants.

Haut des franc-bords terminé - 17.9 ko
Haut des franc-bords terminé

Trempage des pièces

Pas besoin de matériel sophistiqué, juste une simple bassine et de l’eau froide. Il est vrai qu’avec de la vapeur le processus serait grandement réduit en temps, mais n’ayant pas de cocotte-minute de 80 cm de haut, je me suis contenté de cette bassine.

Maintient des planches par un poids.

Bon, je sais, c’est trompeur ! il ne s’agit pas d’un litre de lait, mais d’un décimètre cube de béton. En effet, à mes début, alors que je n’avais pas de plomb à ma disposition pour fabriquer des poids, j’ai eu l’idée de remplir de béton l’emballage d’une brique de lait vide. C’est un peu encombrant mais vraiment pas cher.

Trusquin bricolé

Pour repérer tout le long de la carène la position exacte du bouchain, je me suis servi du plan, sur lequel j’ai mesuré la hauteur depuis le niveau zéro, au droit de chaque couple. Puis, à l’aide de ce trusquin, j’ai tracé tous mes repères. Le trusquin est simplement un pied vite fait sur lequel je pince à la bonne hauteur ma petite équerre à chapeau fabrication maison.

Poses des quatre baguettes de passavant

Elles sont en samba de 3x3. Les deux intérieures vont de la proue à la poupe, c’est à dire de la quille au couple numéro 1. Les extérieures partent également de la quille, mais rejoignent les intérieures, légèrement en avant du couple numéro 2. C’est sur celles-ci que nous collerons les passavants

Pose du demi flanc de franc-bord bâbord.

Comme expliqué dans le texte, nous avons été contraints de fabriquer le haut des franc-bords en deux parties. Finalement, c’est même un peu plus simple qu’en une seule partie car le contour des pièces est plus rapide à obtenir sur une moins grande dimension.

Couple de plage

Afin de pouvoir contraindre efficacement les flancs de poupe l’un vers l’autre et de les y maintenir, nous avons rajouté un couple que nous avons collé sur la plage arrière et renforcé par deux entretoises.

Gabarit carton pour pièces de proue

Pour ne pas trop se louper, au vu des galbes de cette pièce, nous avons préféré utiliser un carton en guise de gabarit.