Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

dimanche 30 avril 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Construction d’un voilier classe 1m en stratifié d’époxy

Préparation de l’assemblage coque-pont (2)

Philippe Hémery

Avant d’aller plus loin et d’attaquer la partie « pose des renforts », il nous faut noter le maximum de repères sur la coque et le pont.

Après avoir posé le livet de pont, nous avions ébarbé le stratifié. Pour que le pont repose correctement sur la coque, il faut que le livet soit parfaitement plat latéralement par rapport à la coque.

Je vais donc le poncer avec un outil de ma fabrication qui me permet de poncer à plat sur une grande longueur (photos 1 et 2).

Photo 1

Outil de ponçage à plat. Il s’agit d’un rectangle de CP de 10 mm sur lequel est collé un morceau de tasseau de 30 × 30 mm que je prends en main. Comme je n’utilise que du papier à poncer 3M (c’est de très loin le meilleur), et que les feuilles font 28 x 21cm, le rectangle support du papier fait 21 x 4cm. Le papier à poncer est collé au stick UHU.

La première chose à faire est de prendre la longueur de la coque de l’extérieur de l’étrave à l’extérieur du tableau arrière. Celle-ci doit faire 988 mm (+ ou - 1 mm).

Photo 3

Mesurer la coque : 988 mm.

Vous allez me dire qu’il manque 12mm pour faire 1m, la longueur de la classe. La Jauge oblige le bateau à posséder une défense d’étrave de 10 mm d’épaisseur. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle l’étrave est plate, afin de pouvoir y coller cette fameuse défense en caoutchouc.

Pour plus de facilité, nous considèrerons l’étrave comme point 0. Le plan nous dit que le centre du mât doit être à 494 mm, le bord d’attaque de la quille à 20mm du centre du mât et (par mesure sur le plan) la fin du pontage avant à 476mm. c’est cette dernière mesure que nous allons repérer sur la coque.

Pour ce faire, je vais glisser sous le metre-ruban une baguette dont je vais positionner le coté arrière à 476 mm (photo 4).

Il me faut vérifier que ma baguette est bien d’équerre pour avoir 476mm sur chaque bord. Comme pour un triangle rectangle (rappelez-vous, l’école !), il me suffit de vérifier que de chaque coté l’hypoténuse a la même valeur.

Photo 5

Je ferai de même pour l’autre coté. Le but est d’avoir le même chiffre des 2 côtés.

Je trace d’abord un trait sur le livet à ras de l’arrière de la baguette, puis, avec un papier à poncer très fin je ponce très légèrement l’extérieur de la coque à l’aplomb du trait que je prolonge autant sur l’extérieur que sur l’intérieur (après avoir poncer plus fort). Ce sera notre repère principal (photo 6).

Je vais tout de suite utiliser ce repère en posant le pont sur la coque avec la fin de pontage avant à hauteur du trait. Ce qui me permet de vérifier comment tombent l’avant et l’arrière du pont par rapport à la coque.

Pour l’arrière il tombe « pile poil », pour ce qui est de l’avant, il est un peu plus long. j’en profite pour tracer sous le pont un trait à ras de l’étrave.

Photo 7

Le pont à sa place précise.