Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

lundi 1 mai 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Trucs et astuces basiques

Trucs en vrac 4

Albertus

Poncer la coque facilement

Arc à poncer
-  La coque en forme d’un modèle de bateau doit être poncée soigneusement afin de laisser apparaître des formes parfaites. On utilise du papier de verre, mais le fait de le tenir à la main crée des points d’appuis différents qui provoquent des creux et des bosses, justement ce qu’on voulait éviter ! et avec une cale à poncer, on crée des méplats indésirables
-  Le truc est de poncer les parties convexes avec un arc à poncer. Pour réaliser l’arc, utiliser un morceau de ctp de 3 ou 4 mm d’épaisseur, d’une largeur égale à celle de votre bande à poncer, et d’une trentaine de centimètres de long, la longueur étant choisie dans le sens où le ctp est flexible. Avec quelques punaises à trois pointes (ou de la colle contact), fixez au bord du ctp un morceau de bande à poncer. Cintrez le ctp, tendez la bande à poncer, à nouveau quelques punaises et le tour est joué ! L’équerrage des couples (ponçage du chant des couples) est effectué avec un arc à poncer. Les parties concaves de la coque sont poncées avec une bande de papier de verre roulée en rouleau.

Forer le passage du tube d’étambot

Un trépan
-  le tube d’étambot fait 6,5mm de diamètre, la quille fait 12mm d’épaisseur, on dispose d’une mèche à bois de 8mm. C’est parfait, on aura juste la place qu’il faut pour le collage époxy !

Sauf que... la mèche n’est pas suffisamment longue que pour percer le massif d’étambot, et comme les couples sont déjà collés, pas possible de remplacer le forage par une rainure.

La solution est simple : on se fabrique un trépan !
-  On prend un tube de laiton diamètre 8mm, plus long, bien entendu, que le trou à forer. A une des extrémités on y fait des dents avec une lime triangulaire. Il faut au moins faire 7 dents. On passe ensuite une petite lime ronde dans le tube pour enlever les bavures et amincir légèrement la pointe des dents. On fait pareil à l’extérieur, au moyen d’une lime ou d’un papier verré.

Le forage se fait tout d’abord à la mèche pour guider le trou, puis on introduit le trépan et on continue jusqu’à percer. Rotation plutôt lente pour ne pas brûler les dents. Le tube laiton se laisse serrer dans le mandrin sans s’écraser. La sciure s’évacue d’elle même dans le tube.

Ligne de flottaison parfaite

Coller un filet
-  La ligne de flottaison ou n’importe quelle ligne décorative peut ne pas être peinte, mais être réalisée en collant un filet coloré. A partir d’un rouleau d’isolant électrique, que l’on trouve en de nombreuses couleurs, ce truc simple de Mr Quinnez de Metz permet de découper des filets parfaits : Une lame de cutter, une cale de l’épaisseur du filet, une surface plane. On fait simplement tourner le rouleau bien à plat en l’appuyant contre la lame.


Améliorer les bouées du commerce

Un bout de ficelle
-  Les bouées vendues comme accastillage sont moches, avec leur corde toute raide ! On la coupe au cutter, et on la remplace par une ficelle torsadée (ici du fil à brider les poulets) Le fil est fixé avec un ou deux enroulements d’une bande masking tape de carrosserie découpée à dimension. Il est plus facile de peindre en rouge avant de poser le nouveau cordage