Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

vendredi 28 avril 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Trucs et astuces basiques

Trucs en vrac 20

Albertus

Mise en place du tube d’étambot


-  Enfiler la colle avec le tube
Lorsque l’on insère le tube d’étambot dans le trou que l’on a ménagé dans le massif d’étambot, on doit le coller avec de la colle époxy deux composants.
Mais d’une part il est difficle d’être certain que la colle rempli bien le trou, et d’autre part il faut faire très attention à ce que la colle ne rentre pas dans le tube au cours de cette opération !

Pour rappel, le diamètre du trou doit toujours être au moins 1mm plus large que le diamètre du tube, afin d’être certain de ne pas le cintrer en forçant. Donc pour un tube de 6,5mm (arbre de 4mm) le trou foré sera de 7,5 ou 8mm de diamètre.

On fait plusieurs essais "à blanc" afin de bien vérifier l’alignement et le positionnement du erceau du moteur. Il faut rappeler que l’axe du moteur doit toujours être ple plus possible en alignement avec l’arbre d’hélice, et ce malgré l’utilisation d’un cardan à deux ou trois éléments. Ainsi on sera certain que le moteur ne rencontrera pas de résistance pour faire tourner l’hélice et le risque de le voir surchauffé sera éliminé.
Prêt à coller ?
-  Le truc consiste à enfiler le tube par l’extérieur en l’ayant enduit de colle époxy sur une longueur correspondant approximativement à la longueur du trou, mais sans aller jusqu’au palier de l’hélice. (1) Lors de la rentrée du tube un léger bourrelet de colle va se former, qu’il faudra limiter en inclinant la coque (2) En inclinant la coque un éventuel écoulement de colle se fera vers le trou et vers l’intérieur du bateau et non vers le palier (3) Quand la colle est prise, on rajoute un bourrelet de colle par l’intérieur du bateau ((4)


Une quille en plusieurs morceaux, mais solide quand même


-  Le trait de Jupiter
L’assemblage avec ce qu’on appelle un trait de Jupiter assure la résistance du joint par coincement La découpe doit être bien ajustée, puis le coincement se réalise en insérant des clavettes en bois. Bien entendu on utilisera malgré tout de la colle


Se passer de chape

Couder 2x à angle droit On a déjà expliqué ce truc à utiliser quand on n’a pas de chape à installer sur le guignol de servo de gouvernail (trucs en vrac 13), mais en oubliant de préciser que pour éviter tout coincement, la corde à piano doit être coudée VRAIMENT à angles droits


Encoller facilement le chant des virures


-  Une entaille sur le bouchon du bidon de colle Un simple petit épaulement réalisé au cutter dans le bec applicateur du bidon de colle permet d’assurer le positionnement du filet de colle, le bidon étant tenu d’une main et la latte de l’autre Cette astuce n’empêche pas de pouvoir remettre le capuchon


Pieds de mât octogonal


-  Coller des lattes

Il s’agit d’un truc donné par Jean Claude Chazarain : le mât des "vieux gréements" est octogonal sur sa partie basse qui reçoit des taquets et qui supporte la mâchoire de la bôme.
Plutôt que de partir d’un tourillon de section carrée, d’en couper les angles puis de tourner le haut du mât (en ponçant ou avec un tour à bois), il est plus simple de partir d’un tourillon rond, de l’amincir pour pouvoir y coller des lattes dont on a "cassé" un angle sur deux des chants.
L’avantage est de pouvoir se passer d’outils sophistiqués, l’amincissement pouvant être approximatif (mais suffisant) et réalisé au canif
Les lattes sont collées toutes en même temps, tenues en place par des élastiques, ce qui permet d’utiliser des lattes même un peu trop larges, la section octogonale sera dans ce cas un poil plus large que le fût cylindrique De toute façon, un anneau vient chapeauter l’assemblage, c’est sur lui qu’appuie la mâchoire de bôme